Les Justiciers Urbains

    Je suis, tu es, il est, nous sommes Montréal 2013

    Le 19 décembre dernier, nous vous annoncions la mort (rien de moins) des Justiciers urbains. « La mort de qui? »… Bon ok, l’impact a certainement été mineur pour Montréal. Après tout, qui s’intéresse à Montréal, à ce qui s’y passe au niveau politique et au niveau de sa gouvernance…?

    La mort des Justiciers urbains, ou la fin d’une pas pire épopée

    Après avoir veillé sur Montréal pendant deux ans, ces super-héros emblématiques tirent leur révérence. Certains sont tombés au combat et d’autres ont accepté de nouvelles missions, ce qui aura eu raison de leur union. Les Justiciers quittent mais leur amour pour Montréal reste intact. Ils continueront à la défendre à leur façon chacun de leur côté.

    Vous sentez la fin de l’année qui arrive ?

    La fin d’une année qui a laissé plus d’une blessure sur notre belle Métropole. Oui, elle est belle, cette ville. Sa beauté est partout, dans ses quartiers, dans ses rues, dans ses immeubles, dans ses événements et aussi dans ses gens.

    Demain, Montréal. Et après-demain ?

    La Ville de Montréal poursuit depuis déjà quelques semaines la vaste démarche de consultation publique qu’elle tient dans presque tous ses arrondissements sous l’appellation des Soirées Demain Montréal. Il s’agit d’une série de 18 soirées de consultations publiques tenues aux quatre coins de la ville qui visent à alimenter en idées l’élaboration d’un prochain Plan de développement de Montréal.

    Las Vegas : thèse ou antithèse ?

    Mais qu’attire donc nos « fleurons », que ce soit Céline ou le Cirque du Soleil, dans cette contrée lointaine ?  Coup d’œil sur cette ville emblématique.

    Les urbains anonymes

    Citoyen anonyme le jour et super-héros la nuit. Seul l’anonymat que procurent les grandes villes permet ce genre de dualité. Pas surprenant que Batman ait son Gotham, Spiderman son New York… et les Justiciers urbains leur Montréal.

    Sortons les vidanges

    Une ville de la taille de Montréal produit une quantité considérable de déchets. Et des ordures, il y en a de toutes sortes. En commençant par les déchets domestiques de ses habitants, jusqu’aux déchets produits par les différentes usines qui parsèment son territoire. Il semble même que l’on en retrouve dans quelques partis politiques et jusqu’au sein de la fonction publique.

    Les bons bons légumes de Fardoche

    Le 17 octobre dernier, l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) a dévoilé son rapport sur l’état de l’agriculture urbaine à Montréal. Conclusion : l’homo erectus urbain aime jardiner!

    Déguise ta ville

    Si on oublie la température inhospitalière à laquelle on a droit cette semaine, on se souvient qu’en temps normal, l’Halloween est la soirée de l’année où les rues et trottoirs de nos quartiers sont envahis de dizaines d’enfants pour qui l’espace public devient, pendant quelques heures, un grand terrain de jeu, le lieu d’une chasse aux trésors fort profitable.

    Un tramway nommé tramway

    Un tramway pour Montréal. On en parle et on en rêve. C’est dans ce contexte que le Groupe de réflexion formé par la Chambre de commence du Montréal métropolitain a rendu public son rapport sur le financement d’un réseau de tramway. Ça a l’air de rien dit comme ça, mais pour la première fois, on a de quoi de concret à se mettre sous la dent afin de se faire une tête sur la possibilité de réaliser ce projet.

    Corruption, défoulement et autres dérives

    Montréal est corrompue : la machine est en place, les complices se trouvent à tous les niveaux de la sphère municipale et tout ce beau monde se prend un pourcentage sur les contrats de construction. Depuis le début des travaux de la Commission Charbonneau, on entend de plus en plus de monde affirmer de telles choses. Mais réalisons-nous vraiment la portée de pareilles affirmations?

    Le Jardin des Merveilles

    Le petit zoo, appelé Jardin des Merveilles, est inauguré le 5 juillet 1957. Il occupe une partie du parc La Fontaine au cœur du quartier du Plateau Mont-Royal.

    Le pouce vert et les deux pieds dans le béton

    La semaine dernière, les consultations à venir sur l’avenir du Quartier Latin (le secteur autour de la station Berri-UQAM) ont donné lieu à quelques sorties médiatiques au sujet de ce secteur névralgique. Le « dynamique » maire Tremblay s’est également mis de la partie  : élimination des terrains vacants, diversification de l’offre commerciale, doublement du nombre de résidents, alouette.

    Dis-moi où t’habites…

    Les médias nous ont appris récemment que c’était moins d’une personne sur deux qui vivait en couple à Montréal. Une réalité sociale bien de notre temps qui n’a sans doute pas surpris grand monde, mais qui amène les Justiciers urbains à réfléchir au lien entre cette caractéristique de la population montréalaise et aux choix qui sont faits en terme de développement de notre ville.

    Park(ing)

    Il y a quelques semaines, nous vous parlions de stationnements dans un billet du blogue Urbania. En cette semaine du transport actif et collectif, le stationnement sera encore à l’honneur pour clore notre série de réflexions sur le partage de l’espace public.

    Les rois de la rue

    C’est la rentrée et on reprend tranquillement nos activités, nos souvenirs de vacances encore frais en tête.

    En attendant le changement

    Hier, le Québec a élu un nouveau gouvernement minoritaire et Montréal sera représenté par 20 libéraux, 6 péquistes et 2 solidaires.

    Y a-t-il quelqu’un au bout du fil… électrique ?

    Quand nous nous reparlerons, la poussière viendra tout juste de retomber sur cette campagne qui a pris des airs de décathlon olympique. Il nous reste par contre encore un peu de temps pour nous pencher sur un autre aspect assez peu touché jusqu’ici dans la campagne, mais qui prend une importance toute particulière pour la ville de Montréal: le transport.

    Revoir (encore) la gouvernance de Montréal ? De quoi je me mêle ?

    Un des thèmes marquants de la campagne électorale la semaine dernière fut celui de la gouvernance de la région de Montréal. Tout le monde et tous les partis semblent avoir une idée bien arrêtée sur ce qu’il faut à Montréal pour «retrouver son lustre», «parler d’une seule voix», «être plus efficiente» et autres formulations pré-mâchées qui ont l’air d"avoir du sens.

    Faut qu’on se parle

    Montréal, je t’aime et tu le sais. Ça fait longtemps qu’on a bâti une solide relation toi et moi, et nous sommes tous les deux aussi passionnés qu’à nos débuts. On se connaît bien, on a nos habitudes, on a même notre petite routine à l’occasion, mais notre bonheur ensemble est tel que rien, jamais, ne pourrait nous séparer. Tu le sais autant que moi.