Vos histoires de famille

Pendant les Fêtes, on vous a demandé de nous faire parvenir vos histoires de soupers de famille… Voici les meilleures!

Il y a quelques années, lors du traditionnel souper de Noël, la discussion tournait autour des “conneries de jeunesse” de chacun. Mon oncle, qui a toujours été connu comme un badboy, se met à rire et dit: “Papa, tu te rappelles quand j’ai mis des lames de rasoir derrière tes 4 pneus? C’était tellement pissant!”

Apparemment mon grand-père n’avait jamais su que c’était lui.

On a dû les séparer quand il s’est jeté sur mon oncle. Ooups.

À Noël, ma tante a amené un homme qu’elle fréquentait depuis peu. Pas si tard, mais dans un état avancé, il a suggéré, devant la table, que je devrais porter une (il mime) ceinture de chasteté.

Dès lors, mon copain de l’époque a commencé à l’appeler “chummy”, ce qui me rend encore confuse à ce jour.

Les soupers de famille chez nous, c’est jamais ben ben tranquille! Il y a la fois où ma grand-mère a dégelé une tourtière au lieu d’une tarte aux pommes, de la tourtière à 11h le soir quand tu pensais à de la tarte, c’est spécial. Ou le fait qu’on se déguise pour les partys de noël, l’année thématique métiers où ma cousine pis son chum sont arrivés en astronautes avec des grosses chaudières sur la tête pis des tuyaux de sécheuse dans les bras est assez mémorable!

Mais mon père, c’est lui qui gagne LA palme des affaires bizarres. Une année, il a offert un couteau suisse à mon cousin. Pour lui montrer à quel point la lame était coupante, il s’est rasé un bout de mollet pour ensuite MANGER SON POIL. Oui. Son poil de jambe. Bon, vous me direz “Y’était chaud”, mais je pense que les deux fois ou il a mangé une napkin pour “Voir si ça faisait des cacas emballés” prouvent que mon papa n’essayera jamais assez fort de nous faire rire.

Se brûler la lèvre en fumant du hasch au couteau le 23 décembre… Ça avive les discussions des soupers des fêtes!!

Vive le cégep!!!

J’ai une très mauvaise relation avec mon père, si bien que je ne le vois pratiquement qu’à Noël. J’ai aussi deux filles, une de 5 1/2 ans et l’autre de 2 1/2 ans, qui ne voient donc pas souvent leur grand-père. Cette année au souper de Noël, la petite de 2 1/2 ans, qui était particulièrement tannante, a grimpé avec assurance sur les genoux de mon père pour lui demander: « T’es qui toi?…»

L’année prochaine, je lui sors une photo de lui et lui fait un briefing avant le souper.

Nous sommes à table pour le souper de Noël. Une petite famille de la Rive-Sud, bien simple, très calme, soirée traditionnelle. Ma cousine nous présente un nouveau chum chaque année. C’est toujours surprenant/étonnant/désagréable. Cette année, toutefois, on a atteint un nouveau niveau de malaise. Je précise que c’était la première fois que nous rencontrions tous le nouveau garçon.

Ma mère (entre deux bouchées de potage) :

“Dis-moi Charles, j’ai une question indiscrète pour toi. Quel âge as-tu?”

Le nouveau chum (qui se pense bien drôle): Ah! Je pensais une vraie question indiscrète comme : «Aimes-tu l’anal?…».

Malaise. Joyeux Noël!

Il y a de cela un bon 10 ans, quand mon amie et moi avions 14 ou 15 ans, mon amie est sortie avec un gars plus vieux qui habitait à l’autre bout de la ville.  Le gars n’était pas net, il a volé dans un Ardène et a fait arrêter mon amie à sa place. Finalement ils se sont laissés 6 mois après, il lui devait pas mal de cash. Récemment je parlais de ça avec mon amie, pis on a ri comme deux épaisses.

Le 25 décembre, je vais souper chez la soeur de mon chum, ça fait six ans qu’on est ensemble et donc ce n’est pas la première fois que j’y vais. On est sur le point de manger la tourtière quand un gars qui entre dans l’appart, un voisin apparemment.  J’ai failli recracher ma bouchée, c’était l’ex de mon amie!

Le gars ne me reconnait pas, moi je me garroche sur mon cell pour chercher une photo de mon amie, je me lève pis j’y dis : “HEY, t’as connais elle hen?”

Le gars nie EN BLOC. Super mal à l’aise, il me regarde genre “je t’en prie épargne moi”. Mais j’ai une tête de cochon, alors j’envoie un texto à mon amie qui m’envoie une photo. Je fouille Facebook pour m’assurer que le nom fit pis tout.  Verdict: c’était vraiment lui. Mon chum trouve ça vraiment drôle (il ne le connaît pas plus que moi) pis il gueule : « hey! c’parce que tu lui dois de l’argent que tu veux pas l’dire que c’est toé?!? ».

Le gars mal à l’aise, pris au pied du mur, fake de ne pas l’avoir reconnu et dit : «Ben oui t’as ben raison, c’est moi!»

Moi je pensais qu’il allait quitter après tsé.  Ben non. Moi pis ma «grande gueule». J’ai passé la soirée à répondre aux 350 questions de l’ex, à propos de mon amie. Il ne m’a pas lâché une-esti-de-seconde. Une chance qu’elle n’était pas là, il lui aurait sauté dessus!

Nous étions tous en train de souper pour le réveillon de Noël, environ une vingtaine de personnes, vieux comme enfants. Un ami à moi sonne à la porte vers 1h du matin, complètement nu et une casserole à la main. Il entre tout bonnement dans la maison, se couche sur le tapis de mon salon et commence à ronfler.

Ma famille cesse de parler, malaise total.

Joyeux Noël

J’étais dans ma famille et j’étais avec mon copain depuis peut-être 2 mois. C’était même, je crois, la première fois qu’il rencontrait mes grands-parents. Ma grand-mère, qui ne parle jamais d’intimité, si vous voyez ce que je veux dire, nous jase de son récent rendez-vous chez le médecin. Elle nous dit: «Alors, mon médecin m’a dit que j’avais la vulve sèche…». Ma mère et moi on se regarde ébahies. Mon copain de l’époque est HYPER mal à l’aise!

C’est alors…qu’elle renchérit: «Oui! Oui! La vulve sèche.» C’est le silence complet à table!

Elle continue: «…il voudrait que j’aille voir un cardiologue…».

Tous en chœur: «Aaaaaahh!!! La VALVE au cœur sèche!»

Ma grand-mère donne une tape à mon grand-père qui est infirmier retraité:

«Et toi tu me laissais faire pis tu disais rien?!»

Et lui de répondre en riant: «Ben, à ton âge, ça peut arriver aussi!».

On la rit encore plusieurs années plus tard!

Photo: Suzi Duke

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up