Stéphanie Bérubé

URBANUIT : 5 femmes* inspirantes qui parlent de sexe autrement

Il existe mille et une façons de parler de sexe.

Aujourd’hui, en cette Journée internationale de la lutte pour les droits des femmes, on aura pu voir sur le web autant des compagnies qui tentent de nous vendre t-shirt et lipgloss pour « l’empowerment » que des longs posts de personnalités publiques qui traitent le 8 mars comme une Fête des Mères à l’avance ou une Saint-Valentin en retard… De notre côté, on avait plutôt envie de célébrer des femmes et des personnes non binaires qui travaillent très fort pour qu’on parle de sexualité autrement et plus inclusivement.

Source : www.instagram.com/ihartericka

Ericka Hart

Basée à New York, Ericka Hart est de plus en plus connue du grand public pour son travail en tant qu’éducatrice à la sexualité, ainsi que pour son combat contre le cancer du sein. Elle se décrit elle-même comme étant « kinky, poly, queer, cancer-warrior, activist ». En plus d’offrir des formations sur la sexualité aux adultes et aux enfants depuis plus de 10 ans, elle milite aussi activement pour changer la perspective du public face aux maladies dégénératives pour créer un environnement plus inclusif et égalitaire. Vous pouvez la suivre sur Instagram ici.

Source : www.instagram.com/rosalievaillancourt

Rosalie Vaillancourt

On connaît bien Rosalie en tant qu’humoriste, mais l’an dernier elle a aussi donné sa voix à une cause des plus importantes, celle de l’éducation sexuelle des adolescents. Avec Julien Lacroix, ils sont les visages de la websérie « On parle de sexe ». Drôles et éducatifs sans tomber dans la moralisation ou perdre de vue ses objectifs, les 35 épisodes abordent des thèmes comme le clitoris, le désir sexuel, l’identité de genre et le consentement. C’est tout à fait rafraichissant et bien des adultes pourraient aussi y apprendre quelque chose. Pour suivre Rosalie, c’est par ici.

Source : twitter.com/SessiBlanchard

Sessi Kuwabara Blanchard

Sessi Kuwabara Blanchard est rédactrice pour des publications comme Filter Magazine, i-D et Pitchfork. Elle écrit notamment une chronique mensuelle sur la sexualité pour Broadly, une filiale de Vice Médias. La lire, c’est un peu comme parler avec une amie à l’humour un peu cru, mais irrésistible. Elle aime même se décrire comme la « Carrie Bradshaw transsexuelle » de Broadly. C’est avec un grand sens de l’autodérision qu’elle touche  à des sujets comme le « topping » lorsqu’on est une femme trans et les hauts et les bas d’être attirée par les hommes cis. Vous pouvez la suivre sur Twitter ici.

Source : www.instagram.com/hereisgina

Gina Rodriguez

Gina Rodriguez est une actrice et activiste américaine qu’on connait surtout pour son rôle dans la série « Jane the Virgin » sur les ondes de The CW. Depuis les débuts de « Jane » (qui entamera bientôt sa dernière saison), on célèbre la diversité du casting de la série et son côté sex-positive. Rodriguez y joue une jeune femme croyante qui est très intéressée par la sexualité, mais qui souhaite rester vierge jusqu’au mariage. Gina s’est souvent prononcée sur les croyances de son personnage et sur son désir de respecter ses convictions même si elles ne sont pas si populaires dans notre société. Pour suivre Gina sur Instagram, c’est par ici.

Source : www.femst.ucsb.edu/people/mireille-miller-young

Mireille Miller-Young

Professeure d’études féministes à l’Université de la Californie à Santa Barbara, Mireille Miller-Young gagne tout particulièrement à être connue. L’un des ses livres, A Taste For Brown Sugar : Black Women in Pornography, s’attarde, comme le laisse entendre le titre, aux femmes noires dans le monde de la pornographie. Elle explore le sujet à travers des recherches oui, mais aussi à travers des entrevues qu’elle a faites avec des femmes ayant baigné dans le milieu, des années 1980 à aujourd’hui. À travers son travail elle souhaite créer une conversation sur la sexualité des femmes noires et leurs désirs, mais aussi sur leur implication dans l’industrie pour adulte. Vous pouvez suivre Mireille sur Twitter ici.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

URBANUIT : les aînés aussi ont une sexualité

Entrevue avec Caroline Vincent, directrice de l’organisme La Petite Culotte.

Dans le même esprit