URBANUIT : 5 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur le « deep throat »

Y a pas juste Hubert Lenoir qui se met des affaires dans la gorge.

Depuis qu’Hubert Lenoir s’est gratté la luette avec son trophée dimanche dernier, l’expression “deep throat” semble être sur toutes les lèvres.

On peut d’ailleurs constater sur ce graphique que les recherches Google reliées à l’expression ont significativement augmenté au lendemain du gala:

Parenthèse: ce peak enregistré le lundi 22 octobre m’intrigue. Ya donc ben du monde qui cherche du deep throat le lundi! WTF?

En tout cas, toute cette histoire de deep throat m’a inspiré une petite recherche en dilettante, où j’ai fini par tomber dans un vortex Google/Youtube/Pornhub/Wikipédia (j’adore ma job).

Alors voici donc 5 faits épatants (oui, épatants) à propos du deep throat, question de surprendre votre prochaine date Tinder ou, si vous aimez le danger, votre nouvelle belle-famille à Noël.

L’ennemi du deep throat

Si vous ne le saviez pas déjà, l’expression réfère à un acte sexuel où une personne insère le pénis d’une autre personne profondément dans sa gorge. Il s’agit d’une variante de la fellation, en fait. Seulement, lorsqu’on s’adonne à cet acte, il faut savoir qu’une fois dans la bouche, le pénis, en glissant, dépasse la luette, ce qui peut actionner le réflexe pharyngé (gag reflex, pour ceux qui parle la douce langue du porno), ce qui peut provoquer un vomissement de la part du ou de la propriétaire de la gorge.

Le réflex pharyngé existe à titre de protection, notamment pour éviter de s’étouffer.

Il existerait un truc infaillible pour supprimer le réflexe pharyngé et faciliter le deep throat (ou l’avalage de sabres)

Il suffirait de serrer son poing gauche, pouce rentré, pendant qu’on se rentre [insérer un objet à insérer] et voilà, aucun bruit d’étouffement. Plusieurs personnes jurent que ça fonctionne, mais bon, les résultats peuvent varier donc il serait bien de consulter un médecin avant d’essayer ça.

Un film important

Le film Deep Throat, réalisé en 1972, a été classé parmi les 100 films les plus marquants dans un édition de The Radio Times. L’éditeur responsable du choix a spécifié que la liste comprenait des films ayant marqué la société, plutôt que des films se démarquant par leur qualité. En ce sens, ce choix est justifié, il s’agissait de la première fois où un film pornographique était distribué aussi largement. FAque si jamais on vous juge parce que vous écoutez ce film, traitez ces personnes d’ignorants et de pas cultivés et poursuivez votre écoute en paix.

C’est aussi un souffleur de sifflet qui a changé le cours de l’histoire des États-Unis

Deep Throat est aussi le surnom donné à l’informateur secret qui a permis aux journalistes Bob Woodward et Carl Bernstein de mettre au jour l’implication du gouvernement de Richard Nixon dans le scandale politique du Watergate. Pourquoi ce surnom? Le scandale est arrivé en plein 1972. Cette date vous dit quelque chose? Ouep. L’année de sortie du film. Finalement, on a su en 2005 que Deep Throat était en vérité Mark Felt, un ancien directeur du FBI. Beaucoup moins original comme nom, à mon avis.

Célébrer le deep throat en musique

La phénoménale rappeuse CupcakKe a offert ce cadeau divin au monde entier: un opus cru et cool où elle nous fait part de son grand enthousiasme pour cette pratique sexuelle. Moi, personnellement, c’est ce que j’écoute avant une date, parce que je suis persuadée que ça me remplit de big dick energy. Ce qui est ironique. Mais très pratique.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up