Germain Barre

Trois bouteilles pour faire ses impôts ou s’évader dans un jardin italo-grec

Les recommandations vin de la semaine de Vincentsulfite.

Chaque jeudi, de nouveaux arrivages débarquent à la SAQ. Et un peu comme les 4½ pas chers dans les quartiers centraux de Montréal en avril, ça part vite! Alors tant qu’à jouer du coude la carte Inspire entre les dents, Vincent Laniel – alias Vincentsulfite – nous aide à choisir les meilleures bouteilles. Voici ses suggestions cette semaine. 

Sancerre Iconoclaste 2017 du Domaine Fouassier (32$)

[Il ne sera disponible en SAQ que la semaine prochaine, mais on préférait vous avertir d’avance parce que c’est clair que celui-là s’envolera comme un petit pain (ou vin) chaud. Prenez des notes.]

Rouge. J’ai recommandé chacun des vins sortis du domaine Fouassier depuis le début de mon infolettre À CAUSE DE CE VIN (désolé pour les majuscules, c’est mon petit côté Marie-Chantal Toupin). C’est du gros vin de soif, d’apéro, de fun, de « hey on check tu la game ce soir » pis de « qu’est-ce que j’ouvrirais bien pour faire m’aider à faire mes impôts 2018 ». On a ici du 100 % pinot noir sur lequel on fait que des pigeages assez délicats pendant la pas trop longue fermentation alcoolique (en gros, pour s’assurer de ne pas faire trop d’extraction et de s’assurer que seulement les arômes de petits fruits ressortent). On fait ensuite un léger pressurage avant d’envoyer le vin en élevage dans des fûts. BREF, tout est fait pour avoir un rouge hyper léger, gouleyant avec un maximum de fruit croquant.


Sylvaner 2015 de René Muré (19,40$)

Blanc. Du sylvaner d’Alsace importé par Dame-Jeanne (la maison d’importation liée au groupe Joe Beef) à moins de 20 $, ça existe ??? Semble-t-il que oui et je vous assure que je m’en prends quelques-unes, sans avoir eu la chance de goûter. Le sylvaner, c’est un cépage que j’aime beaucoup, mais que je bois trop peu souvent. On m’a informé par pigeon voyageur que le duo frère-soeur Muré travaillent le domaine de 12 hectares en bio. Ils sont la 12e génération à prendre la relève. Vin alliant acidité et fraîcheur à merveille (coucou le sylvaner), parfait pour l’apéro.


Costa Toscana Rosso 2017 de Kepos di Ampeleia (26,55$)

Rouge. Kepos di Ampeleia, c’est Elisabetta Foradori et Marco Tait. J’aime beaucoup Foradori parce qu’elle fait des vins grandioses en Italie où elle met de l’avant l’acidité que l’altitude de ses vignes aide à aller chercher. On a ici le side project d’Elisabetta en Toscane qui voulait faire du vin à l’extérieur du Trentino. C’est le même producteur que le Unlitro qui a rendu tout le monde fou avant les Fêtes. J’ai également bu en février leur cuvée d’orange qui était sublime. Très hâte de goûter cette cuvée parce que tout ce que j’ai goûté aux bureaux d’Oenopole en octobre goûtait très bien, des vins avec une belle et longue acidité. Unlitro vient des vignes du plus bas plateau (altitude) et les meilleures cuvées sont sur le plus haut plateau. Cette cuvée est entre les deux. Qui dit altitude, dit plus d’acidité, qui dit plus d’acidité, dit belle longueur. Grenache, carignan et mourvèdre avec une partie en grappe entière. Fait intéressant permettant d’épater la galerie : Kepos veut dire jardin en grec ancien.

« Es-tu dans le vin, toi ? »

L’autre fois j’ai dit à mon chauffeur de taxi que oui…pis il m’a cru. De toute façon, c’est pas tellement important. Ce qui est important, ce sont les vigneron-ne-s qui travaillent bien. J’essaie de faire la promotion des producteur-rice-s qui sont à contre-courant de l’industrie du vin. Je me fous du prix des bouteilles et du style. Les bons trucs partent vite et c’est pourquoi je fais une infolettre sur les arrivages SAQ en prévente à laquelle vous pouvez vous abonner ici. Vous pouvez aussi accessoirement me suivre sur Instagram.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Microbrasserie du mois : Le Trèfle Noir

Le Trèfle Noir en trois bières.

Dans le même esprit