Top 5 des meilleurs trucs pour te remettre de ta brosse de la St-Patrick

Des remèdes de grand-mère efficaces (ou pas)

Je suis pas le moindrement Irlandais. Bon, peut-être qu’un de mes cousins éloignés a marié la descendante de la 8e fesse gauche du propriétaire du chien de la belle-sœur du fondateur de Bailey’s, mais j’en ai aucune idée. (J’attends toujours mon invitation pour Qui êtes-vous? d’ailleurs. Allô Patrice!)

De toute façon, ça m’a pas empêché de fêter la St-Patrick comme si j’étais né au royaume du trèfle à quatre feuilles, des elfes et du Irish Spring, shampoing de prédilection de tout vandale du cuir chevelu.

C’est donc ce matin (ce midi) en mangeant mes Lucky Charms, que je me suis rendu compte que c’était pas tant une bonne idée d’alterner les Irish Car Bombs, les shots de whisky et les verres de crème de menthe (c’est vert, donc irlandais).

Si toi aussi, tu as été Irlandais pour aucune raison valable hier dans le seul but d’avoir la conscience libre en prenant un coup, voici quelques remèdes de grand-mère pour t’en remettre :

(Ce sont de véritables trucs, oui oui!)

1- Avaler de l’huile d’olive

Conseil : Boire une cuillérée d’huile d’olive avant le début de la soirée.

Bon. Je le sais qu’il est trop tard pour ce truc-là, mais au moins tu le sauras pour l’an prochain. À ce qu’il parait, boire une cuillérée d’huile d’olive, particulièrement celle d’Irlande du Nord, ça aide à préparer l’estomac à accueillir une quantité incommensurable d’alcool de Dublin. C’est quand même pas une raison de te ploguer l’œsophage à la ligne de production de Guinness.

En même temps, ça me surprendrait pas que ce soit un complot monté de toute pièce par le fameux lobby des Irlandais huilés qui sont prêts à tout pour pousser leur produit.

Niveau : Débutant. À essayer.

2- Ingérer jus de tomate et poivre

Conseil : Boire 1 verre de jus de tomate avec 2 cuillérées à café de poivre.

Un classique pour se remettre d’une bonne veillée, un genre de Red eye, mais sans la vodka. Un genre de Bloody Caesar’s sans l’aspect plaisant de l’affaire.

Encore là, c’est probablement un complot organisé par le lobby des Irlandais huilés qui ont aussi une business d’extracteurs à jus de tomate on the side. Ils sont partout ces hommes aux chests bombés.

Niveau : Débutant. À essayer.

3- Déguster une tisane aux pissenlits

Conseil : Couper des racines de pissenlits fraîches ou séchées, infuser 10 minutes. En boire avant et après les excès d’alcool.

Savais-tu que “la tisane à base de racines de pissenlit stimule la sécrétion de la bile et son expulsion vers les voies biliaires et l’intestin? Qu’elle favorise l’élimination et augmente le métabolisme?” Moi non plus. Qui aurait pensé qu’on pouvait soigner son mal de foie avec un ingrédient qui pousse direct dans le parc à côté de chez nous?

Par contre, il faut pas oublier que ce conseil demande un certain nombre d’efforts, efforts qui peuvent être trop pour les plus poqués d’entre nous, puisqu’il faut s’habiller pour aller cueillir les pissenlits et que t’auras beau les laver tant que tu veux, il risque toujours d’y avoir des traces d’ADN de Fluffy, le chien de ton voisin dessus. Sinon, ça passe.

Bono a utilisé ce truc après que les gens se soient mis en crisse que le dernier album de U2 ait été uploadé sur leur iPod sans leur consentement et ça l’a remis sur pied instantanément. (Ça, et mettre à jour son livret de compte Desjardins.)

Niveau : Intermédiaire. À essayer avec modération.

4- Manger de la compote de patates

Conseil : Peler et essuyer 250 g de pommes de terre, les passer à la centrifugeuse et ajouter 1 jus de citron. Boire 2 cuillères à soupe avant chaque repas.

Tu as l’estomac lourd? Eh bien il n’y a pas meilleure façon de se l’alléger que de boire 2 cuillérées à soupe d’un mélange compote/potage de patates pas clair. On me confirme que ce truc fonctionne à tous les coups puisqu’après avoir ingéré du jus de patate avant chaque repas, ça te coupe l’appétit pas pire. “Pas pire” comme dans “jusqu’à ce que ton organisme ne soit plus celui d’un zombie”.

Niveau : Avancé. À vos risques et périls.

5- Boire de l’ammoniaque (???)

Conseil : Boire 10 à 12 gouttes d’ammoniaque dans un verre d’eau sucrée.

Des grands-mères, il y en a une couple de fofolles. T’as celle qui se sent ben wild d’avoir mis du colorant vert dans ses guimauves de carrés Rice Krispies pour la St-Patrick. Pis t’as l’autre qui, chaudaille au party de Noël de sa résidence Soleil, est tombée sur une bouteille d’ammoniaque dans le local du concierge et s’est dit que c’était une maudite bonne idée d’en boire un peu pour dessouler plus rapidement avant d’aller à la lutte.

Comme juste sniffer de l’ammoniaque, ça te punche le cerveau, pas sûr que je recommanderais d’en boire, même juste 10 à 12 gouttes, dans un verre d’eau sucrée (le sucre aide à te faire oublier que t’es en train de t’empoisonner, je suppose).

Niveau : Expert. Pas recommandé.

Bon lendemain de veille irlandais et bonne parade de la St-Patrick à tous!

Pour lire un autre registre de Philippe Côté-Giguère : “Les pires façons de laisser par texto”

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

6 anecdotes de restauration : un livreur dans le fossé, Lionel Richie et de gros pourboires

La restauration, c'est tout sauf monotone...