Sun News  : Sunset ?*

La chaîne de déformation continue et de manipulation de l’opinion Sun News commence à se départir de ses pires porte-voix. Cela voudrait-il dire que les téléspectateurs canadiens sont moins hébétés qu’on ne l’avait imaginé?

Nous avons appris hier, non sans un brin de jubilation, le départ de Krista Erickson du réseau Sun News, celui qui avait la prétention de devenir la Fox News du Nord.

Krista Erickson c’est, rappelez-vous, cette marionnette blonde et hystérique qui ne peut pas supporter la danse contemporaine ou le cinéma d’auteur et qui passait des heures à vomir devant les caméras sa haine contre le financement des arts.

Même si nous ne nous sommes jamais abonnés à Sun News, on a tous vu sur Youtube l’entrevue qu’Erickson a menée à fond de train contre la merveilleuse danseuse Margie Gillis.

Remarquez que les cotes d’écoute de Sun News étaient plutôt anémiques et qu’on parlait plus souvent des frasques de miss Erickson dans les blogues des gauchistes francophones que dans les salons red neck de Calgary.

On aurait donc sans doute mieux fait de ne jamais mettre son sous-show sous la lumière de notre indignation. Mais c’est oublier que, comme la peinture contemporaine, l’art du rodéo ou l’humour en festival, la télé de madame Erickson est subventionnée par nos deniers. Il est donc normal de s’y intéresser.

Il vaut toujours mieux rester attentif. Être prêt à se lever. On ne sait jamais. Un jour, on pourrait bien être piégé par une formidable concentration des médias, une seule et même personne pourrait même être à la tête de plusieurs réseaux de télé, de journaux, d’une compagnie de câblodistribution, d’une entreprise de téléphonie, de magazines,… Ce jour-là, nous pourrions avoir l’impression que le soleil ne se lèvera plus et que nous serons plongés dans une nuit éternelle éclairée par les lampions artificiels du divertissement à la chaîne.

En attendant cet hypothétique jour, la déchéance de la présentatrice vedette de Sun News marque-t-elle la fin de la culture du mépris et de la haine des artistes? Après une période d’anti-culturalisme étatisé, va-t-on enfin retrouver l’élan artistique qui animait le pays au siècle d’avant Harper? La population avachie va-t-elle braver plus souvent le froid pour assister à des spectacles de théâtre expérimental ou des lectures de poésie avant-gardiste? Et les foules vont-elles se bousculer dans les galeries d’art pour découvrir un regard original sur le monde?

Rien n’est moins sûr. Le départ de la flamboyante béotienne n’a malheureusement rien à voir avec un regain d’intérêt pour la culture mais plutôt tout à voir avec les pertes de 17 millions du réseau créé par Quebecor. La culture du cash, l’art de l’argent,…

Et si nous faisions mentir l’argent? Et si nous allions tous voir ou revoir Rebelle, le film québécois qui avait récolté, avant l’annonce de sa nomination aux Oscars, à peine 13000 entrées?

* Ce titre sur mesure écrit pour attirer le lectorat anglophone pourrait se traduire par « Nouvelles du soleil: soleil couchant? » mais nous le traduirons plus justement par « Sun News: le crépuscule? »

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Cinq heures chez les détenus mineurs – Partie 1

Qu’est-ce qui arrive quand un ado commet un crime grave?

Dans le même esprit