Stephen Hawking : 5 preuves de son génie humoristique

Les lois de l'humour n'avaient aucun secret pour le physicien théoricien.

On a appris avec tristesse aujourd’hui le décès du physicien théoricien et cosmologiste Stephen Hawking, à l’âge de 76 ans, parti rejoindre ces étoiles qu’il aimait tant.

Ses travaux et découvertes, notamment sur les radiations émises par les trous noirs, sont d’une importance capitale dans notre quête de compréhension des lois régissant notre univers.

Il était également reconnu pour son immense talent de vulgarisateur scientifique, et c’est probablement pour ça que ce matin, vos fils d’actualités étaient remplis de statuts « RIP » provenant de vos amis, allant de votre cousin Martin à la mère de la cousine de votre BFF du secondaire.

Tout le monde est triste de le voir partir parce qu’au-delà de ses accomplissements scientifiques, son sincère enthousiasme et sa curiosité inassouvie ont touché des millions de gens, reconnaissants d’avoir pu s’approcher un peu, grâce à lui, des vérités profondes à propos du cosmos et de l’existence humaine.

Dans leur déclaration de ce matin dans le Guardian, ses enfants ont cité une de ses phrases favorites: «Cet univers n’en serait pas vraiment un s’il ne contenait pas les gens qu’on aime ». *Cue larmes à l’infini*

Loin du cliché scientifique froid et obtus, Stephen Hawking était également reconnu pour son sens de l’humour vif, ironique et impertinent. Et ça, c’est quelque chose d’extraordinaire qui donne espoir parce que, réfléchissez-y un instant: il était probablement la personne qui saisissait le mieux les enjeux les plus obscurs de la survie de l’humanité, ce qui n’est pas une vérité très légère à porter. Alors qu’il soit capable de trouver de l’humour dans la banalité du quotidien, ça en dit long sur son amour de la vie.

Pour célébrer son sens de l’humour et rendre humblement hommage au personnage, on vous présente les affres les plus hilarantes de la carrière publique de Stephen Hawking.

La fois où il a joué dans The Big Bang Theory

La fois où il a chanté la classique Galaxy Song, tirée du film The Meaning of Life du groupe humoristique Monty Python.

La fois où il a joué aux échecs avec Paul Rudd et que Keanu Reeves fait coucou.

La fois où Homer Simpson l’a convaincu que l’univers avait la forme d’un beigne

Et finalement, cette délicieuse entrevue avec John Oliver, où son sens de la répartie était GOLDEN.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Pour en finir avec les commentaires islamophobes à l’endroit de la famille syrienne décimée

Louis T vous offre une arme de plus pour combattre l'islamophobie.

Dans le même esprit