Le SPVM veut pas juste des policiers d’extrême droite

Aussi, la porte-parole de Donald Trump se fait sortir d’un restaurant et la SAQ n’est plus en grève !

J’aimerais cette semaine profiter de ma tribune pour faire le point sur une tendance que je vois dans les fils de commentaires sur Facebook et qui me donne envie de retrouver les auteurs desdits commentaires pour défoncer leur porte et leur crier : « MAIS T’ES-TU ÉPAIS, CÂLISSE? ». Je parle ici de la tendance qu’ont certaines personnes de qualifier toutes les nouvelles qui leur déplaisent de « fake news ».

Si Donald Trump se fait accuser d’avoir détourné de l’argent de sa fondation par la procureure de New York, même si tu penses que ce n’est pas vrai (on va se le dire, c’est sûrement vrai, anyway), c’est pas une fake news pour autant. C’est une vraie nouvelle vérifiable. Tu pourrais aller consulter d’autres sources fiables, qui te confirmeraient que cette poursuite existe. Les archives de la justice new-yorkaise te diraient sûrement la même chose, comme le bureau de la procureure te le confirmerait sûrement aussi. C’est vraisemblablement une vraie nouvelle.

ÇA, c’est une fake news :

On se dira pas le contraire : c’est très drôle. Mais vous ne pourrez pas trouver de vidéo du premier ministre qui dit cette phrase ni de sources tierces crédibles pour relater les propos, et jamais un attaché du premier ministre ne vous confirmera qu’il a dit cette phrase. Parce qu’il ne l’a jamais dite. Même Justin Trudeau n’est pas si nono.

1. La SAQ en grève (ou pas)

Vous en avez sûrement entendu parler, les employés de la SAQ ont voté à 91 % en faveur d’un mandat de grève de 6 jours. Si vous vous demandez quand ça va tomber, question de faire votre réserve de vin pis de mini-bouteilles de Bailey’s en conséquence, bien vous pouvez dormir l’esprit tranquille : finalement, le patronat et les syndiqués ont recommencé à se parler, et pour le moment, il semblerait qu’il n’y aura pas de grève.

Mais ce vote de grève n’aura pas été vain. Il nous aura permis d’apprendre que les Québécois aiment le vin cheap et commenter sans lire les articles. Deux commentaires revenaient sans cesse. Le premier : « ils peuvent ben tomber en grève, y’a du très bon vin au Costco ». Je suis loin d’être un expert, pour moi le vin se divise encore uniquement en « rouge » et en « blanc ». Mais me semble que ça ne m’est jamais arrivé d’aller dans un bon resto, et que le serveur me dise : « Notre sommelier vous propose cette bouteille pour accompagner votre plat, c’est une importation privée du Costco de Brossard ».

Le second, c’est que les employés de la SAQ sont déjà surpayés et qu’ils devraient arrêter de se plaindre. De un, me semble qu’on devrait être contents que des employés soient bien payés, non? La SAQ les paie avec ses profits, pas avec nos impôts. Si t’es mal payé, peut-être que tu devrais revendiquer toi aussi? Moi, si j’ai mal dans le dos, je crisse pas des coups de pied dans le dos de mon voisin pour qu’on ait mal dans le dos égal.

Et de toute façon, leurs revendications ne sont pas salariales. Ils veulent que les employés temps plein ne soient pas tous obligés de travailler les fins de semaine, et qu’il y ait plus de temps pleins, parce qu’en ce moment, 70 % des employés sont à temps partiel. Si vous voulez moins d’ados blasés qui s’en sacrent à la SAQ, appuyez donc les grévistes.

2. Le SPVM va vérifier si ses policiers ne sont pas affiliés à l’extrême droite

Dans la catégorie « ça devrait toujours ben être le maudit minimum », le service de police de la Ville de Montréal a confirmé cette semaine que, dans le cadre de la manifestation de la Meute qui aura lieu à Montréal (on ne sait pas encore dans quel stationnement sous-terrain ils vont se cacher cette fois-ci), ils vont s’assurer que les policiers déployés n’aient pas d’affinités avec l’extrême droite.

Si vous vous dites : « Ah, en effet, ça a du bon sens, quelqu’un armé et en position d’autorité qui a des affinités avec des groupes racistes et haineux devrait perdre sa position de pouvoir », ne prenez pas vos rêves pour la réalité. Le SPVM ne veut juste pas de policiers racistes dans cette manifestation raciste.

Après, ça dérange pas. Tu peux être policier et être raciste. On viendra pas dire que le SPVM n’est pas inclusif!

3. Sarah Sanders expulsée d’un restaurant

Si vous ne connaissez pas Sarah Sanders, laissez-moi vous dire qu’elle n’est VRAIMENT PAS la fille de Bernie Sanders. En fait, elle est la fille de Mike Huckabee, un ancien candidat à l’investiture républicaine, et la porte-parole de la Maison-Blanche. C’est donc elle qui passe ses journées à essayer de se retenir de rire en rapportant les propos de Trump, et qui insulte les journalistes. Un poste ingrat, comme on dit.

Questionnée sur la politique du président qui séparait les enfants migrants de leurs parents, elle a dit que c’était « très biblique » de respecter la loi, pis que dans le fond c’est ben correct.

Après une dure journée de travail à envoyer promener des journalistes et à dire qu’elle trouve ça ben smatte de mettre des bébés dans des cages, Sarah a décidé d’aller se payer un bon souper au resto, au Red Hen pour être plus précis. Sauf que la propriétaire, Stephanie Wilkinson, est allée voir Sarah pour lui dire que dans son établissement, elle tente de cultiver une atmosphère d’entraide et de compassion, et qu’elle n’était donc pas la bienvenue.

C’est son droit, après tout. Je me suis déjà fait sacrer dehors d’un Microplay parce que je voulais pas lâcher le démo de Zelda : Ocarina of Time. La propriétaire d’un restaurant peut bien refuser de servir une femme qui pense que les transgenres devraient être bannis de l’armée, surtout quand bon nombre de ses employés sont gais et ne se sentent pas à l’aise de servir une femme qui les haït ouvertement.

Évidemment, tout ça a viré en scandale national chez nos voisins du Sud. Un homme portant une casquette de Donald Trump aurait même lancé des excréments de poulet en criant : « MAKE AMERICA GREAT AGAIN ». Un homme blanc en colère qui pense sauver son pays mais qui fait juste mettre la marde partout, on ne pourrait pas trouver une meilleure métaphore de la présidence américaine.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Que peut-on porter à l’Assemblée nationale ?

Le règlement est flou.

Dans le même esprit