Soirée d’humour du mois : Les Lundis Open-Mic au Zaz

Une formule « tout inclus » à prix plus qu'abordable.

Situé en plein coeur de la rue St-Denis, le Zaz Bar amène le vent printanier dont on a tant besoin. Je ne me suis pas fait prier pour troquer la pluie qui caractérise le mois d’avril pour une soirée d’humour chaleureuse et surtout de qualité: Les Lundis Open-Mic.

LA PETITE HISTOIRE DE L’OPEN MIC

Pour comprendre la nature de l’open-mic, il ne faut pas se fier à la version de V Télé, nouvelle mouture de show d’humour télévisé. Dans les bars, on revient à l’essence: n’importe quel fin finaud peut s’inscrire et présenter son numéro comique. À l’Open-Mic du Zaz, c’est la crème des lambdas pas si lambdas qui figure sur le pacing. Des pros qu’on connaît bien, d’autres issus de l’univers de l’improvisation ou de drôles de moineaux qui tentent tous d’épater la galerie en 5 minutes top chrono.

J’ai été très impressionnée! (Appelez-moi la Dora l’exploratrice des soirées d’humour).

PRIX / BEN VOYONS DONC!

OYÉ! OYÉ! Besoin de votre attention. Je me permets de reclasser la catégorie PRIX au premier rang parce que…

UN : La bière est cinq (maigres) piastres

DEUX : L’entrée est GRATUITE!

En prime, on a droit à la performance de 10 (!) humoristes. Quand on sait que les cachets UDA ne pleuvent pas pour les humoristes de la relève, produire une soirée gratis, c’est un geste noble. Et mon compte chèque ne s’en plaint pas. J’espère que celui des humoristes présents ce soir non plus…

AMBIANCE & SALLE / LE (PRESQUE) TOUT-INCLUS

Dès que j’ai passé la porte du bar au nom d’une chanteuse passant souvent à Rouge FM, je savais que la soirée serait caliente.

Un très chic bar!

La décoration inspirée d’un party Cinco de Mayo psychédélique fait définitivement du Zaz un p’tit bijou kitsch-exotique. Manquait seulement l’humidité, un gecko et un Sex on the Beach pour se sentir sur une plage de Punta Cana. Une petite place intime à l’étrange capot d’autobus jaune délabré qui fait office d’arrière scène… C’est indéniable, ça a un certain cachet.

ANIMATION / LE FOU BOY

Antoine Durocher est à la scène ce que les manteaux de cuir sont à Carl « Le Cat » Charest; l’un ne peut pas aller sans l’autre. La fougue contagieuse du jeune humoriste a même conquis les frileux qui riaient timidement derrière moi. On a mis la switch intelligence à off quand il a entamé la soirée avec ses peurs d’être officiellement diagnostiqué cave par un psychologue.

Les tirades complètement niaiseuses ont continué de plus belle après l’entracte. Un jeu avait été préparé; le public devait trouver des activités «de cave» pour Antoine. Une bière a été offerte à l’auteur de l’activité « se faire circoncire une deuxième fois ». Neat.

STYLE HUMORISTIQUE /  DES V1 RÉUSSIES

Line up d’exception pour cette noche de humor. Les festivals d’humour arrivant à grands pas, j’ai pu constater que le milieu est en rodage. Même si les noms ci-bas vous intimident, sachez que tout le monde peut participer à la soirée.

Le Zaz est une soirée de premières versions. En cinq minutes, pas le temps de niaiser avec du stock bien ficelé. Sur scène, les cahiers de notes étaient bien ouverts, pas de gêne à regarder la suite de la blague dont on se souvenait moins. Le public était au coeur de la fabrication d’un gag.

Simon Boisvert a brisé la glace en parlant des mauvaises décisions de sa coloc, comme faire des potages à 20h30 pendant qu’il regarde Tout le monde en parle. Coralie Laperrière a parlé de son vibrateur « Romano Fafard », nommé ainsi car il va « là où la main de l’homme n’a jamais mis le pied ».

Sur scène, les cahiers de notes étaient bien ouverts, pas de gêne à regarder la suite de la blague dont on se souvenait moins.

L’improvisateur Jérémy Laliberté – qu’on a pu voir dans l’excellente websérie Le Killing – nous a fait pleurer avec son histoire de covoiturage pleine de malaises et de détails absurdes. Le fier Saguenéen Samuel Lemieux a opté pour une formule « une ligne, un punch » plutôt efficace, en plus de montrer son chandail de chihuahua déguisé en Michael Jackson. Notre Acadienne préférée Coco Belliveau a clos la première portion du spectacle en parlant de Ru Paul’s Drag Race et son nom de Drag Queen, Daisy Draté.

L’animateur des Jeudis de l’humour au Brouhaha, Alexandre Forest, nous a informé en retour d’entracte du « piètre » état des « pauvres » hommes blancs en 2019. Son sarcasme a suscité de belles réactions. Dans la même lignée, Zach Poitras a amusé les convives avec ses anecdotes de gender fluid. Jerr Allain n’a toutefois pas connu le même succès avec un cinq minutes sur ses difficultés à dater, parce que les filles sortent juste avec « des laids ». Ça reste une première version, mais ça faisait grincer des dents.

Joe Guérin a allégé l’ambiance avec un bombardement de punchs en comparant ceux qui portent une tuque sur le bout du crâne à un condom pas déroulé. Pierre-Yves Roy-Desmarais a terminé la soirée en beauté avec son tour de magie impliquant un pet et un rot. On n’en dit pas plus.

LA CROWD

Ce petit resort de la plaisanterie est principalement composé d’étudiants, loin d’être en mode spring break à Cancun. Reste que les habitués ne sont pas nécessairement les plus jeunes. J’ai l’impression que ce sont des curieux – comme moi – qui ont trouvé leur compte avec cette chouette soirée. 

Le public du Zaz est attentif, contrairement à ce que le bar dégage comme ambiance. Les blagues sont encore à l’étape bourgeon et les humoristes savent très bien que certaines d’entre elles ne deviendront pas papillon. J’ai entendu entre les craques que les maîtres et maîtresses de la blague adorent roder au Zaz pour ça.

Et aussi parce qu’il y a n’y a rien de mieux qu’un capot d’autobus jaune sur la scène avec eux comme support moral.

Les Lundis Open-Mic au Zaz

Animation par Antoine Durocher

4297 Rue Saint-Denis, Montréal

20h | Entrée gratuite

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Manon Grenier à la cantine

Manon mange à la cantine mexicaine avec sa «frennemy» Renée Drainville.