Six choses que Friends nous a apprises sur l’argent

URBANIA et la Banque Nationale s'unissent pour vous parler d'amitié et d'épargne.

En 2008, mon ami Kevin m’a fait découvrir la première série télévisuelle que j’ai regardée du début à la fin depuis Radio Enfer, et j’ai nommé : Friends.

Pour savoir si tu es un vrai fan de la série, voici quelques petits trucs :

Si tu ne sautes pas le générique du début, tu chantes la chanson et tu tapes des mains au bon moment.

Si, quotidiennement, tu as une conversation avec quelqu’un dans laquelle tu dis : « Ah, comme dans Friends, l’épisode où… », et tu racontes la scène même si ton interlocuteur n’a pas le référent.

Si tu es toujours surpris de voir Matt LeBlanc avec les cheveux gris et la voix très grave.

Si tu te demandes régulièrement si Matthew Perry est encore en vie.

Si tu chantes Smelly Cat sous la douche.

Si tu l’as écoutée en DVD et tu n’as pas été capable de la réécouter sur Netflix parce qu’ils ont coupé trop de gags, donc tu es retourné aux DVD… Les vrais savent.

Les copains d’abord

Si tu n’as pas écouté la série, je t’offre les grandes lignes : on suit la vie personnelle et professionnelle de six amis dans la mi-vingtaine/début trentaine qui habitent à New York et qui boivent trop de café.

Monica est passionnée de propreté, compétitive et est la mère du groupe. Phrase mémorable : « Judge all you want : married a lesbian, left a man at the altar, fell in love with a gay ice dancer, threw a girl’s wooden leg in a fire, lives in a box! » Saison 4, épisode 8, The One with Chandler in a Box.

Rachel est magnifique, sensible et un peu naïve. Elle quitte sa famille pour devenir indépendante, financièrement et dans la vie tout court. Phrase mémorable : « It’s not that common, it doesn’t happen to every guy, and it is a big deal. » Saison 4, épisode 1, The One with the Jellyfish.

Phoebe est une cousine éloignée des Denis Drolet. Elle est hilarante et dans sa bulle. Elle a un passé lourd, mais a tout de même gardé son cœur d’enfant. Phrase mémorable : « Smelly cat, smelly cat, what are they feeding you? » Mention spéciale : Phoebe détient mon gag favori de toute la série. Saison 3, épisode 7, le tout début de l’émission.

Joey est le bel acteur qui essaie de faire sa place dans le milieu. Il est charmeur, charmant, profondément loyal et gourmand. Phrase mémorable, tous ensemble : « How you doin’ » ? »

Ross est le grand frère de Monica. C’est le straight du groupe. Il travaille dans un musée de la préhistoire avant d’enseigner la paléontologie. Phrase mémorable, encore une fois, tous ensemble : « WE WERE ON A BREAK! »

Le dernier, mais non le moindre : Chandler. Le plus drôle. Sarcastique, maladroit en amour, marqué par le dur divorce de ses parents (qui sont deux beaux personnages). Littéralement toutes ses phrases sont mémorables.

D’amour, d’amitié… et d’argent

J’ai écouté la série Friends si souvent que j’y ai appris plusieurs choses, en plus de toutes les répliques. J’y ai appris que des vraies amitiés, c’est aussi fort que la famille. Que la drôlerie peut te sortir de beaucoup de situations. Que le style vestimentaire des années 90 est le même que celui du Urban Outfitters en 2018, mais surtout plusieurs choses par rapport à l’argent, que voici :

1 – La personne du groupe avec l’emploi le plus flou est souvent la plus riche. On n’a jamais trop su ce que Chandler faisait comme travail avant qu’il commence à travailler en publicité dans la saison 9, et pourtant, comme Barney Stinson dans How I Met Your Mother, comme le père de mon meilleur ami qui a un doctorat de Cambridge dans un domaine inconnu de son propre fils, comme probablement quelqu’un de votre entourage dont vous ne saisissez toujours pas ce qu’il fait de ses journées, ce sont eux qui semblent le mieux gagner leur vie.

2 – Y a pas de mauvaises jobs. Dans le trouble, Rachel et Joey ont travaillé au Central Perk, le café préféré du groupe et ce, même s’ils désirent travailler en mode ou en télévision. Ça leur a permis de surmonter un moment plus difficile.

3 – Emprunter ou prêter de l’argent à un ami, ça peut être compliqué. Joey a longtemps vécu sur le bras de Chandler et lorsqu’il désire s’acquitter de sa dette, ça crée des tensions. Même chose lorsque Chandler et Monica vivent un passage à vide et empruntent de l’argent à Joey en cachette. Si vous avez besoin d’argent, demandez à quelqu’un de confiance et soyez honnête par rapport à votre capacité à rembourser.

Il faut aimer son travail. À cause de son gros salaire, Chandler a gardé trop longtemps un emploi qu’il détestait. Mais la vie est trop courte pour la passer à faire quelque chose qu’on n’aime pas.

4 – Il faut dépenser intelligemment. La gang passe son temps au Central Perk. À 4 $ le latte, ça monte vite. Et quand Joey décroche un gros rôle dans Days of Our Lives, il se lance dans des dépenses folles pour décorer son nouvel appartement. Quelques mois plus tard, il perd le rôle doit rapporter ses achats au magasin. Ce moment m’a aussi appris une autre leçon : les décorations animales, c’est non.

5- C’est mieux de ne pas se marier trop rapidement. Ross a malheureusement vécu trois divorces, et ça lui coûte cher. L’important c’est de s’aimer, pas nécessairement de flasher avec une cérémonie à grand déploiement. Divulgâcheur : Phoebe se marie très simplement, et c’est magnifique.

6 – Il faut aimer son travail. À cause de son gros salaire, Chandler a gardé trop longtemps un emploi qu’il détestait. Mais la vie est trop courte pour la passer à faire quelque chose qu’on n’aime pas. Il peut y avoir des passes plus difficiles, mais le bonheur est plus important que le revenu. Je le pense sincèrement. Chandler a fini par lâcher son emploi pour vivre son rêve : écrire de la pub. Avec de la passion et pas mal d’efforts, tôt ou tard, ça va fonctionner.

L’achat des coffrets DVD des dix saisons est le meilleur investissement que j’ai fait de ma vie puisqu’aujourd’hui, avec ce texte, je me suis remboursé.

******

Il n’y a pas que Friends pour vous aider à épargner. La Banque Nationale propose une multitude de solutions d’épargne, peu importe que vous soyez un Joey, une Monica ou un Chandler.  Découvrez-en plus en cliquant ici.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

SLĀV : Le bilan de Marilou Craft

En novembre dernier, on annonçait la présentation de SLĀV dans le cadre de la prochaine édition du Festival international de jazz de Montréal.

Dans le même esprit