Si les Noirs parlaient comme les Blancs

Combattre le racisme ordinaire par l’humour

#SiLesNoirsParlaientCommeLesBlancs, quand la planète Twitter se moque des racistes du quotidien. Depuis mardi, le hashtag #SiLesNoirsParlaientCommeLesBlancs met en lumière les préjugés racistes. L’objectif? Que les Blancs réalisent un peu les énormités qu’il leur arrive de sortir…

“Vous parlez quelle langue en Afrique?”, “Nan, mais toi le soleil ça te dérange pas, t’es habitué.” ou encore “Moi je suis pas raciste, j’ai un ami noir.”

Ces petites phrases prononcées sans même s’en rendre compte sont remplies de clichés et révèlent un racisme ordinaire.

#SiLesNoirsParlaientCommeLesBlancs renverse les choses, histoire de prendre conscience de cette réalité! C’est le magazine Jeune Afrique qui a repéré la tendance! Dans la journée de mardi, une jeune femme a tweeté : “C’est tes vrais cheveux? Je peux toucher? Ils sont super lisses, on dirait des poils de chiens #SiLesNoirsParlaientCommeLesBlancs.”

Un tweet vaut parfois mieux que de longs discours, le hashtag a séduit les internautes et depuis mardi, des centaines de tweets pertinents, drôles et révélateurs fleurissent sur la toile.

Tous les sujets y passent…

L’Afrique vue comme un pays

Les clichés physiques

L’ami noir

https://twitter.com/EllaOrn_/status/699671363821379589

L’exotisme

Et tout le reste :

Et voici une réponse aux Blancs qui crieraient au scandale :

Voilà donc de quoi rire un peu et réfléchir beaucoup! Merci Internet!

Pour lire un autre texte sur l’actualité de Jehanne Bergé : “Quand Donald Trump traite Bruxelles de trou à rats”

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Le débat sur la laïcité dérape pis pas à peu près

Aussi, on manque de loyers et ENCORE de Jody Wilson-Raybould.

Dans le même esprit