Shia Labeouf s’est trouvé un nouveau mur

À moins d’être gravement allergique à Shia Labeouf ( ce qui n’est pas votre cas vu que vous avez cliqué sur l’article ), vous êtes au courant de son installation artistique «He will not divide us».

Installée sur la façade extérieure du Museum of the moving Image de New York, le 20 janvier 2017 (jour de l’investiture de Trump), cette oeuvre d’art d’un nouveau genre visait à extérioriser la résistance et l’opposition des citoyens américains quant à leur nouveau président, avec un message fort d’acceptation; «Il ne nous divisera pas». 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, la caméra diffusait en live sur internet les anonymes venus protester devant la webcam.

Mais les beaux jours n’ont pas duré.

Au fil des jours, plusieurs débordements sont arrivés, comme la diffusion de messages racistes et haineux en direct, de la violence physique et l’altercation entre Shia Labeouf lui-même et un militant néonazi :

Suite à ces événements, le musée n’a plus voulu continuer l’aventure, pourtant initialement prévue pour durer 4 ans.

Depuis le 10 janvier donc, le musée avait complètement arrêté le projet. Le site hewillnotdivideus.us ne diffusait plus rien, si ce n’est cette image débordante de rancoeur.

Dans un communiqué de presse, le musée se justifiait ainsi: «l’installation a créé un problème sérieux et continu pour la sécurité du public, de notre communauté et de notre personnel».

C’est quand même assez poche de sacrifier un projet artistique d’une telle ampleur. Cela dit, on comprend quand même que ce n’est pas l’idéal d’avoir des néonazis à côté de son musée quand une classe de primaire vient visiter le musée.

Puis voir Shia Labeouf tous les jours, ça doit user…

Puis sûrement que les voisins sont ben contents maintenant.

«Encore un projet qui tombe à l’eau une fois que le buzz s’essouffle» qu’on se disait. Mais on était des mauvaises langues.

Samedi 18 février, l’installation a repris à Albuquerque, au Nouveau-Mexique, sur le mur du théâtre El Rey, proche de la mythique Route 66!

Seul petit hic pour Shia Labeouf, Albuquerque est à 3 263 kilomètres de New York. Ça va changer sa routine quand on sait qu’il avait pour habitude de se lever, prendre un Starbucks et venir s’installer devant la caméra…

Pour lire un autre texte de Fabien Kerneis: «Diplomatie 101 avec Trump : la poignée de mains».

———

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Yorick et Pierrick, les plus grands ménestrels du Moyen Âge

(ou comment j’ai percé à une autre époque).

Dans le même esprit