Regarder la télé sur les réseaux sociaux

La télé par et pour les réseaux sociaux

Ce n’est pas d’hier que les grandes plateformes numériques s’intéressent à la production de contenu de télé. Netflix, Hulu et Amazon font d’ailleurs plutôt bonne figure lors des différentes remises de prix comme les Emmys et les Golden Globes depuis quelques années.

Pas surprenant, donc, que les grands réseaux sociaux soient de plus en plus tentés d’emprunter la même voie. On apprenait d’ailleurs lundi que Facebook travaillait sans trop faire de bruit à la production de ses propres séries télé.

Survol de ce qui se passe sur les réseaux sociaux en matière de production télé.

Facebook 

Le réseau social le plus populaire de la planète (il vient d’ailleurs de franchir les deux milliards d’utilisateurs) a annoncé lundi dernier qu’il travaillait depuis plusieurs semaines déjà à la production de ses propres émissions, séries et jeux télévisés. On sait peu de choses sur les différents projets jusqu’à maintenant, mais l’information disponible laisse croire que les premières émissions seraient diffusées sur Facebook dès la fin de l’été.

Et on ne parle pas ici de petit calibre: Facebook se dit prêt à investir jusqu’à trois millions de dollars par épisode, ce qui ferait saliver n’importe quel créateur québécois. Le réseau social regarderait toutefois du côté des grands studios et agences hollywoodiens pour piloter ses différents projets.

À suivre!

Youtube

Difficile de bien cerner l’offre de YouTube en matière de télé, puisque le géant de la vidéo offre différents services destinés à différents types de consommateurs. YouTube TV a été lancée ce printemps. Le service permet de regarder des chaînes de télé en direct, sans abonnement au câble, pour 35$ par mois.

Mais c’est plutôt le service YouTube Red qui se charge d’offrir des productions originales (et sans publicité) à ses abonnés depuis début 2016. Les films et séries proposés mettent généralement en vedette des stars de YouTube, comme Lilly Singh et l’équipe de Rooster Teeth.

Le service connaît un succès mitigé (ça dépend de la façon dont les chiffres sont présentés…) et n’est pas encore disponible au Canada.

Myspace?

C’t’une joke! Est-ce qu’il y a encore vraiment du monde qui utilise Myspace?

Pour lire la suite de l’article, c’est par ICI!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up