Reddit, thérapeute des masses

Les groupes de soutien en ligne, est-ce que ça marche ?

Dans le subreddit r/DeadBedrooms, des gens en couple parlent de sexe. Ou plutôt, ils parlent de tout ce sexe qu’ils aimeraient avoir avec leur partenaire, mais qu’ils n’ont plus, parfois depuis des années.

Plusieurs personnes y publient fréquemment de longs messages, très détaillés, sur leur vie intime. Dans les commentaires, les gens sympathisent, leur donnent des conseils, leur recommandent des lectures. Mais surtout, ils les comprennent : ils vivent sensiblement la même chose.

Les groupes de soutien ne sont évidemment pas apparus avec internet, et existent aussi « dans le vrai monde », mais ils sont certainement très nombreux en ligne. Reddit en compte plusieurs. Certains reproduisent des groupes de support classiques comme r/AlAnon (pour les proches de personnes dépendantes), d’autres touchent à des problématiques larges (comme r/depression et r/relationships) et quelques forums très actifs existent sur des problématiques plus pointues, comme le fait d’avoir grandi avec des parents narcissiques (r/raisedbynarcissists), pour n’en nommer qu’un.

Les avantages de passer par internet pour faire partie d’un groupe de soutien sont évidents : c’est anonyme, ça ne demande pas de sortir de chez soi, on peut se contenter de tout simplement lire le forum sans y participer activement, et surtout, on peut trouver une large communauté de gens qui vivent assez précisément la même chose que soi, peu importe l’endroit où on habite dans le monde. (Parce que ça se peut qu’on soit le seul de son village à avoir une peur bleue de vomir, mais sur r/Emetophobia, il y a presque 2300 abonnés. C’est toujours bien ça de pris.)

Est-ce que c’est le chaos?

Bon, c’est sûr que la différence MAJEURE avec un groupe de soutien en personne, c’est qu’il n’y a pas de professionnel qui anime et oriente la discussion sur reddit : les participants sont essentiellement laissés à eux-mêmes.

Mais concrètement, c’est quand même loin du free-for-all. Chaque forum a des règlements clairs, et un non-respect de ceux-ci entraîne une suppression quasi automatique des commentaires par l’équipe de modération, du moins sur les pages très fréquentées.

Bon, c’est sûr que la différence MAJEURE avec un groupe de soutien en personne, c’est qu’il n’y a pas de professionnel qui anime et oriente la discussion sur reddit.

Reprenons notre exemple de r/DeadBedrooms, où se retrouvent donc pour discuter des gens qui souffrent de l’absence de sexe dans leur relation de couple. En plus de démontrer un respect de base (pas d’insultes), il y est explicitement interdit de faire l’apologie de relations sexuelles consenties sous pression, de diriger les autres vers des ressources du genre Red Pill ou Incels, ou encore de les cruiser ou de leur faire des propositions sexuelles — pour ça, il ne manque pas d’autres subreddits. Ça crée un climat étonnamment sain.

Y a des limites

Les modérateurs ont beau être bons et avoir toutes les meilleures intentions du monde, il reste que ces forums ont leurs limites. Dans Psychology Today, Shoshana Bennett, qui a animé des groupes de soutien pour les mères qui souffrent de dépression post-partum, explique que ce qui rend un tel groupe efficace pour ses membres, c’est beaucoup l’attitude de son animateur. « C’est important de créer une atmosphère qui permet de ventiler. […] Mais si le groupe devient simplement une session de bashing où on se dit à quel point la vie c’est de la merde, les maris ne comprennent rien, les employeurs sont terribles, et tout et tout, ce n’est pas un bon groupe de soutien. […] Dans un bon groupe, l’animateur va faire en sorte que la session finisse sur une note d’empowerment », écrit-elle.

Sur reddit, l’équilibre entre ventilation et empowerment est très variable d’un forum à l’autre.

«C’est important de créer une atmosphère qui permet de ventiler. […] Mais si le groupe devient simplement une session de bashing où on se dit à quel point la vie c’est de la merde, les maris ne comprennent rien, les employeurs sont terribles, et tout et tout, ce n’est pas un bon groupe de soutien.»

Mais une étude présentée à l’Association for the Advancement of Artificial Intelligence note que « même si les redditors ne reçoivent pas de compensation pour leurs actions, le feedback qu’ils laissent dans les commentaires est d’une qualité étonnamment élevée, et va du soutien émotionnel jusqu’aux suggestions prescriptives, en passant par l’information ». Elle remarque aussi que les participants sont en général très désinhibés et parlent en détail de ce qu’ils ressentent.

En d’autres mots, ça a souvent bien de l’allure, comme ressource.

Le premier clic

Une constante revient sur ces forums : les modérateurs soulignent qu’ils ne sont pas des professionnels, et recommandent fréquemment à leurs membres d’aller chercher de l’aide qualifiée.

Bien souvent, c’est sur un forum reddit qu’une jeune femme aura le courage de parler pour la première fois de son trouble alimentaire. Qu’un adolescent osera demander à d’autres leur opinion sur la relation de son père avec l’alcool, qu’il trouve préoccupante. Qu’une mère de famille se fera dire pour la première fois que ce qu’elle vit avec son mari ressemble comme deux gouttes d’eau à du gaslighting.

Bien souvent, c’est sur un forum reddit qu’une jeune femme aura le courage de parler pour la première fois de son trouble alimentaire. Qu’un adolescent osera demander à d’autres leur opinion sur la relation de son père avec l’alcool, qu’il trouve préoccupante.

Une fois ce premier clic de fait, une fois qu’une communauté valide ce que l’on ressent, une fois qu’on sait qu’on n’est plus seul, ça peut devenir plus facile d’aller chercher de l’aide.

Dans la barre de droite de r/DeadBedrooms, on retrouve d’ailleurs un lien vers une banque de données de thérapeutes sex-positive, et plusieurs liens vers des livres ou ressources électroniques qui permettent aux utilisateurs de réfléchir à leur situation. Les forums sont présentés comme une ressource parmi tant d’autres; pas comme la solution à tous les maux.

Plusieurs se servent d’ailleurs du forum pour partager ce que leur thérapeute leur a dit, ce qui les a aidés.

Lorsqu’ils vont mieux, un bon nombre d’entre eux continuent à fréquenter la page, pour aider ceux qui sont dans une passe plus difficile. Et aussi parce qu’ils ont fini par s’attacher à cette communauté, à ses usagers et au lexique qu’ils ont développé au fil du temps : si on peut former des amitiés autour de passions communes sur reddit, pourquoi ne pourrait-il pas en être de même pour les problèmes communs? Pour reprendre une expression clichée, disons que c’est quand même une belle façon de faire de la limonade avec les citrons que nous envoie la vie.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

5 cadeaux pour les nerds

Marianne Desautels-Marissal et Matthieu Dugal partagent leurs idées cadeaux.