Quoi faire pour le Black Friday si vous avez signé le Pacte pour la transition ?

Ce vendredi, ne décevez pas Guylaine Tremblay…

Grand fan de Louis Morrissette, vous avez signé, il y a deux semaines, le Pacte pour la transition écologique. Le texte du Pacte, et les 500 personnalités qui l’ont défendu, insistent bien sur le fait que personne n’est parfait, et que le but est de réduire individuellement ses émissions de gaz à effet de serre à la mesure de nos capacités, tout en exigeant un meilleur engagement du gouvernement. Or, vous venez de réaliser que votre passion, c’est la surconsommation, les pyramides de PlayStation 4 et les collections de gadgets en plastique fabriqués en Chine. Signataires, le destin met cette semaine devant vous votre première épreuve : le Vendredi Fou.

Bon, OK. Désolée si vous avez trouvé ce premier paragraphe sarcastique et condescendant. On peut tenir à la survie de l’humanité et aimer aussi les bons deals.  Voici donc quelques idées de Black Friday plus doux pour vous, écolos frugaux et un peu cheap-o.

Pour commencer, un brin d’information : le Black Friday est un concept qui date des années 1950 aux États-Unis. Le lendemain de Thanksgiving, tous les employés voulaient prendre leur vendredi de congé en même temps, les routes et les gares subissaient un trafic monstrueux, et la folie de Noël envahissait les vitrines des magasins. Ces derniers se sont dits qu’ils allaient en profiter en cassant les prix jusqu’à ce que les clients se cassent les jambes à force de se battre pour acheter leurs produits en spécial. Cette tradition d’un vendredi plein de rabais comme coup d’envoi du grand magasinage des fêtes s’est aujourd’hui répandue dans quelques autres pays, et particulièrement au Canada. Cette année, 43% des Québécois comptent magasiner en personne ou en ligne, pour une dépense totale de presque 1 milliard de dollars en comptant le «Cyber Monday». (Par pitié, génies du marketing, arrêtez-vous là avant d’inventer une chanson complète pour enfant, avec des spéciaux pour chaque jour de la semaine…)

IDÉE 1 : Profitez-en pour vous créer une trousse de départ Zéro Déchet.

Selon votre niveau de compétence et vos habitudes actuelles, vous pouvez décider de vous offrir une brosse à dents en bambou, un Diva Cup, des bocaux en vitre pour votre nourriture en vrac, des sacs à légume réutilisables… ou carrément une machine à coudre pour commencer à les fabriquer vous-même. Ce ne sont pas forcément le genre de produits que vous trouverez à -80% chez Walmart, mais en fouillant un peu, vous trouverez peut-être un commerce vert qui participe au vendredi noir… Et sinon, vivez avec la satisfaction des déchets que vous ne créerez plus, et des essuie-tout et autres sacs Ziploc que vous ne paierez plus, à partir de maintenant.

IDÉE 2 : Participez au Green Black Friday («Vendredi Fou Vert»? «Vendredi Noir Vert»? «Vendredi Brun»?)

Initié par plusieurs organisations françaises, le Green Friday est une façon de prendre un break de consommation excessive, en pensant aux Américains décédés au nom des rabais (10 morts et 111 blessés depuis 2006, selon ce site). Le réseau Envie rassemble des entreprises solidaires et vous invite à réfléchir sur sa façon de consommer, en vous proposant, par exemple, d’acheter des électros remis à neuf plutôt que de loader votre carte de crédit avec un ensemble qui sort de l’usine. Greenpeace, quant à elle, propose tout simplement de ne rien acheter ce jour-là, et de fabriquer quelque chose à la place.

Genre ceci ?

IDÉE 3 : Achetez des billets de train

En 2016 et 2017, VIA Rail a offert quelques beaux rabais sur des billets de train à destination de grandes villes du Canada. Un voyage à Halifax, c’est un sapré beau cadeau. Découvrir lentement le pays en train plutôt que d’aller dans le Sud en avion, me semble que Dominic Champagne serait d’accord avec ça. Le 23, vérifiez si, cette année encore, VIA Rail organise un Black Friday surprise.

IDÉE 4 : Compensez votre émission de carbone

Si, tel un contrat d’utilisation iTunes de 45 pages, vous avez signé le Pacte sans le lire, vous ignorez peut-être qu’il propose de participer à des programmes de compensation des émissions de carbone, pour vivre en paix avec nos excès. Vous trouverez, sur leur page, plusieurs calculateurs d’empreinte carbone, et des initiatives compensatoires d’éducation ou de reboisement.

IDÉE 5 : Si vous tenez à vivre le Black Friday comme si une île de plastique n’était pas en train de flotter dans l’océan…

Au moins, faites-le avec le plus de gros bon sens possible. Établissez une liste de vos besoins avant d’acheter cinq MacBook (vous qui ne les utiliserez que pour aller sur Facebook). Allez au IKEA en autobus! (Ça ne sonne pas comme du gros bon sens, mais vous verrez : ça vous évitera de chercher longuement une place de stationnement avant de réaliser que vous aimeriez mieux qu’une armoire IKEA vous écrase à mort plutôt que de continuer à magasiner parmi une telle foule.) Apportez vos propres sacs pour rapporter chez vous vos produits électroniques suremballés! (Maudit que les écolos sont sarcastiques.)

IDÉE 6 : Signez un deuxième Pacte.

Puis un troisième! Plus on signera de Pactes, mieux la planète ira.

N’hésitez pas à commenter si vous avez d’autres idées, ou si vous avez envie de bitcher contre les écolos ou ceux qui bitchent contre le Pacte. Quoique vous décidiez, passez un bon vendredi, et ne vous faites pas piétiner par d’autres fans de rabais!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

On a visité le Montréal souterrain tel que se l’imaginent les touristes français

On a pénétré le joyau québécois le plus emblématique aux yeux de la France après Garou.

Dans le même esprit