@FreddyTougaux

Quand Donald Trump traite Bruxelles de trou à rats

Après les lolcats, voici les lolrats ! Les Belges continuent de faire honneur à leur sport national: le second degré!

Donald Trump a traité Bruxelles de “trou à rats”, les Belges lui répondent à leurs manières… WeshWesh la Belgique.

La semaine passée, lors d’une interview accordée à Fox Business Network, le plus grand connard de la terre, Donald Trump, candidat à l’investiture présidentielle républicaine a qualifié la capitale belge, Bruxelles « de trou à rats » (hellhole) où les musulmans imposent la charia. Oui, madame, il a dit ça le Donald.

Quand la journaliste lui demande si sa proposition de marde d’interdire aux musulmans l’accès aux USA était réaliste ? Le sacré lascar répond : “Allez à Paris, allez à Bruxelles, allez dans différents endroits. Quelque chose de mauvais est en train de se passer. Là, ils veulent imposer la charia, là, ils veulent autre chose… Vous savez, il faut un minimum d’assimilation. Il n’y a pas eu d’assimilation.”

Pour enfin conclure…

“Allez à Bruxelles, moi j’y suis allé, il y a 20 ans c’était si beau et maintenant c’est comme vivre dans un trou à rats.” 

Un trou à rats ? Vraiment ?

Ni une, ni deux, les Belges ont répliqué à coup de réseaux sociaux, nan mais, comment il parle de nous celui-là ? Hé Ho, ça va ou quoi ?

En Belgique, on s’en est donné à cœur joie à coup de hashtag #hellhole et #sendarat2donald.

Quelques exemples :

Mais ce n’est pas tout, le chanteur belge Arno a publié, jeudi, une lettre ouverte à cet abruti au candidat républicain sur le site  Het Laatste Nieuws, traduite en français par le journal La Libre.

En voici quelques extraits :

“Nous sommes plus d’un million à habiter dans cette ville où l’on rencontre le monde entier et où toutes les nationalités se côtoient et s’entremêlent. Parfois, je rentre chez moi le soir sans me souvenir dans quelle langue s’est déroulée ma dernière conversation. (…) Bruxelles est une ‘sale beauté’. Oui, il y a plein de trucs qui ne tournent pas rond ici, chaque grande ville a ses problèmes. Il y a beaucoup de jeunes chômeurs d’origine étrangère, il y a du racisme partout : chez les blancs-bleus belges, mais aussi dans d’autres communautés. Des gros cons, on en trouve partout : aucune communauté ne pourra en revendiquer l’exclusivité. (….) En toute franchise : je trouve que toi, tu es un bonhomme dangereux, un psychopathe. Un type qui se met à bander dès qu’on lui accorde un peu d’attention. (…).”

Bien dit!

Jeudi, la salle de concert bruxelloise, l’Ancienne Belgique (l’AB pour les intimes) affichait en plein centre-ville sur son écran d’informations : “Welcome to hellhole”

Les Belges nous prouvent encore une fois que le second degré est une arme infaillible.

Le mot de la fin : Trump, tu veux pas venir chez les Belges ? Écoute, c’est pas plus mal au final parce qu’ils veulent pas de toi non plus.

Signé : une Belge fière de l’être!

PS Voici un petit webdoc sur Bruxelles pour te faire découvrir cette ville chouette et cool!

Pour lire un autre texte de Jehanne Bergé : “Belgique : une pluie de lolcats contre les terroristes et la terreur”

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Pour en finir avec les commentaires islamophobes à l’endroit de la famille syrienne décimée

Louis T vous offre une arme de plus pour combattre l'islamophobie.

Dans le même esprit