Pourquoi regarder Scrooge

Ça vous permettra de devenir une meilleure personne.

Loin de moi l’idée de vous dire qu’il ne faut pas lire la Bible. Ou le Coran, ou la Torah ou les livres d’Oprah. Mais comme il vous reste probablement quelque chose comme deux heures de libres d’ici le Nouvel An, il vaudrait mieux trouver un autre plan pour commencer à devenir une meilleure personne au plus vite.

Parce que soyons honnêtes. Même si tout le monde prétend que les résolutions c’est stupide et inutile, tout le monde fait quand même un bilan plus ou moins conscient à la fin décembre.

On veut tous s’améliorer dans le fond.

Moi j’ai besoin de devenir meilleure. Toi t’as sûrement le goût de devenir meilleur. Même Justin Trudeau devra devenir meilleur (parce tsé après “because it’s 2015”, c’est “because it’s 2016” faque les attentes sont grandes).

Et qui pourra nous aider juste à temps pour le 1er janvier? Scrooge. Oui. Scrooge.

L’importance de connaître Scrooge

Août 2014, au chalet familial, mon amie Caro contemple les décorations de Noël que nous laissons à l’année autour du foyer (oui, on est de même) :

— Il est cute votre petit bonhomme!

— Oui, c’est Scrooge!

— Hein? Qui?

— Ben là, Scrooge! Dis-moi pas que tu ne connais pas Scrooge, je vais faire une crise cardiaque. C’est comme si tu me disais que tu connaissais pas genre… la Chine!

— Scuse-moi, j’ai jamais entendu parlé de Scrountch

 Au cas où vous ne sachiez pas qui est Scrooge comme mon amie Caro (qui est très brillante, cela dit) ou que vous n’ayez qu’un vague souvenir d’avoir entendu ce nom en regardant les Muppets ou un vieux Ciné-cadeau des années 80, laissez-moi vous rafraîchir la mémoire et vous présenter votre nouveau guide spirituel.

Ebenezer Scrooge est un personnage plus grand que nature de l’auteur britannique Charles Dickens. Dans le conte A Christmas Carol – dans le sens de “Chant de Noël” et non pas de Noël avec Carol, votre belle-mère anglophone – Dickens raconte le récit initiatique de Scrooge qui devient, la nuit de Noël, un être meilleur.

C’est l’histoire d’une transformation profonde du mal vers le bien. Le vrai retour de la brebis égarée. 

Renaître grâce à nos fantômes

Scrooge est un être froid, méchant, égoïste et cheap. En gros, c’est le Séraphin anglais de 1843. Propriétaire d’une entreprise, il est représenté comme un capitaliste qui est fru de devoir donner congé à son employé, Bob Cratchit, le jour de Noël.

Cratchit, lui, est payé des pinottes. Il n’a qu’une chandelle pour écrire et se réchauffer, mais c’est le plus brave type de la planète. Il est généreux, altruiste, bon père de famille, il prend soin de Tiny Tim, son fils malade et handicapé, ET, en plus, il ressent de la compassion pour son horrible patron.

Bref, Cratchit c’est un peu comme Jésus.

La nuit de Noël, Scrooge, qui déteste cette fête, les couronnes de sapin et les œuvres de charité qui le sollicitent (parce qu’ils méprisent les pauvres), vivra un voyage spirituel.

Le vieil homme seul et amer sera visité dans ses songes par trois esprits : celui du passé, celui du présent et celui du futur. Il réalisera le mal qu’il a fait, la peine enfouie au fond de lui, la misère qui l’entoure et l’isolement qui l’attend s’il ne change rien à sa triste vie. Pour lui, ce sera l’illumination.

Tel un Phoenix qui renaît des flammes du foyer, Scrooge connaîtra une deuxième vie. Il s’empressera dès le matin du 25 décembre d’acheter la plus grosse dinde pour offrir à la famille Cratchit, il reprendra contact avec ses proches, distribuera son argent aux gens dans le besoin et sauvera le jeune Tiny Tim.

Comment Scrooge peut nous aider

Heille! Si c’est pas le message de la Bible ça… avec quelques bondieuseries en moins. La visite spirituelle qui change l’âme. Le bonheur trouvé dans le partage et l’amour de son prochain. Le pécheur devenu bon samaritain. Nul besoin d’être croyant puisque ce conte est celui des valeurs de bonté universelles.

C’est l’histoire d’une rédemption; celle dont on rêve pour la planète au grand complet.

Je pense vraiment que de regarder ou lire l’une des 95 adaptations de Scrooge (en dessins animés, en noir et blanc, en 3D, avec Les Pierrafeu, avec Bill Murray) met un baume sur l’âme et permet de réfléchir au genre de personne qu’on veut être.

Je vous garantis qu’en voyant le nouveau Scrooge célébrer Noël aux côtés de Tiny Tim, vous aurez envie de contribuer à rendre le monde autour de vous un peu plus beau et un peu meilleur.

Pour lire un autre texte sur Noël : 10 Ciné-Cadeau weird des années 80-90 dont vous ne vous souvenez clairement pas de Charles Beauchesne.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Hommage aux techniciens et techniciennes de scène

Parce qu’il faut ben leur donner de l’amour même si on oublie souvent qu’ils existent...

Dans le même esprit