Petit guide des symboles pour consommer local et responsable

Magasiner, c’est plate. Mais quand, en plus, on se casse le beigne à essayer de consommer de façon locale et/ou responsable, ça devient aussi compliqué que l’ex d’Avril Lavigne.

Ah! Si seulement il existait des associations pour s’assurer que nos standards sont respectés et coller des étoiles dans le cahier des produits qui passent le test…

Oh! Mais ça existe, dans le fond! Sauf qu’au lieu d’être des collants étoiles, ce sont les logos de certification qu’on voit sur certains emballages. Que signifient les symboles qu’on voit le plus souvent? Voici un petit guide, pour ceux qui ne parlent pas hiéroglyphes.

Le bonhomme qui fait un tata de Fairtrade

C’est une organisation internationale, représentée au Canada depuis 1997. Lorsqu’un produit est certifié Fairtrade, c’est qu’il respecte leurs normes de commerce équitable et de développement durable dans des pays du Sud. Pour éviter que les travailleurs et les ressources se fassent piller, tsé.
Par exemple, Fairtrade s’assure que les conventions fondamentales de l’Organisation internationale du Travail sont respectées (notamment en ce qui concerne le travail des enfants). Fairtrade a aussi calculé ce qui constitue des revenus décents pour les ménages à travers le monde, et s’assure que les agriculteurs, travailleuses et producteurs y aient accès. Vous pouvez en apprendre plus sur leurs standards ici.

L’étoile Energy Star

Ça, c’est vraiment un collant étoile que Ressources naturelles Canada donne à des produits plus efficaces énergétiquement que leurs concurrents. C’est plus un point de comparaison par rapport aux autres produits que la garantie du respect de normes précises. Ça peut concerner des laveuses écoénergétiques, des maisons neuves bien isolées, des lampes qui consomment pas grand-chose, ou encore des puits de lumières full efficaces. Le gouvernement du Canada nous conseille de faire confiance au logo ENERGY STAR pour faire baisser notre facture d’Hydro et moins contribuer au réchauffement climatique.

 

La feuille d’érable et les foufounes vertes biologiques

Ça nous vient aussi du gouvernement du Canada. Si vous voyez ce logo, ça veut dire qu’un produit contient 95 pour cent d’ingrédients biologiques, pas d’OGM, et respecte à toutes les étapes (jusqu’au marketing) la norme canadienne sur l’agriculture biologique. Par exemple, ils ont une liste restrictive de substances permises pour la culture des aliments en question.

Pour finir, il faut savoir qu’il y a BEAUCOUP de symboles de type « certifié quelque chose », et qu’ils ne garantissent pas forcément le même genre de standards. Je pourrais me partir un logo « garanti 100 % écolo » avec un phoque et un chaton BFFs sur le dessin, me l’étamper dans le front, et bien ça ne voudrait pas dire que je suis 100 % écolo ni amie avec un phoque. Si un logo vous intrigue, une petite recherche Google vous dévoilera probablement le pot aux roses.

La vache bleue des producteurs laitiers du Canada

Pour ceux et celles qui consomment du lait de vache, ce symbole garantit qu’un produit est fait à 100 % de lait canadien. Avec les nouveaux accords commerciaux avec le Canada et le Mexique d’un bord, et avec l’Europe de l’autre bord, les producteurs laitiers du Canada font face à une nouvelle compétition qui risque de faire diminuer leurs revenus et de les mettre dans la bouse. Avec leur logo, on sait à qui on achète notre lait.

En plus, les laits étrangers ne sont pas forcément produits dans les mêmes conditions. Par exemple, selon cet article de 2016, « il y a 60 vaches, en moyenne, dans une ferme laitière au Québec, première province productrice au pays, contre une moyenne d’un peu plus de 1000 vaches par ferme en Californie, plus grand État américain producteur de lait, selon les chiffres du département de l’Agriculture américain. »
Par contre, ils ne précisent pas si les 60 vaches québécoises sont vraiment bleues avec un petit tattoo de feuille d’érable.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Offrir la vie grâce à la mort (partie 1) : perdre un être aimé

Tout le monde a pleuré. On était quatre autour de la table et je vous jure que chacun de nous a versé des […]

Dans le même esprit