Petit guide d’autodéfense de l’amateur de yoga

Pour en finir avec les clichés.

URBANIA et le Studio Yoga Wanderlust s’associent pour démystifier des préjugés, tout en restant namasté.

Tout comme les étudiants, célibataires et autres groupes marginalisés mais populaires, les amateurs de yoga sont souvent victimes de leurs clichés. De l’extérieur, pour les non-pratiquants, les fidèles du namasté ont l’air d’être dans un club, un peu comme les gens qui font de l’escalade ou les gens qui ont des enfants. Un club secret comme les Tailleurs de pierre ou celui dans Eyes Wide Shut. Un club secret cool dans lequel toi, le pas pratiquant, tu aimerais bien entrer même si tu veux pas le dire à voix haute parce qu’en 2018 il n’y a rien de moins original que de commencer à faire du yoga. Alors tu les regardes de loin, tu les juges ouvertement, mais au fond, tu admires leur bien-être et envie férocement le fait qu’ils sont tous capables de faire la split.

Pour les yogis désemparés devant les ondes négatives qui émanent de ces gens prompts à les juger, on a préparé un petit guide d’autodéfense. On l’a basé sur cinq clichés que le non-pratiquant nourrit pour justifier de ne pas commencer à en faire.

Celui qui confond yoga et véganisme

« Une retraite de yoga? 10 jours dans un monastère? Bin voyons! T’es malade. Je comprends pas comment vous faites pour manger de la salade pendant 10 jours. T’as besoin de protéines dans la vie!  #jamaissansmonsteak ».

On vous propose de ne pas essayer de l’éduquer. S’il n’a pas encore compris qu’il y avait des protéines ailleurs que dans la viande c’est peine perdue. Donnez-lui ce qu’il attend de vous et citez Gandhi.

« Be the change you want to see in the world ».

Sortez de la pièce en marchant (sur les mains, si possible).

Celui qui pense que le yoga c’est pour les riches

« C’est cher des vêtements de yoga! Lululemon pis toute, j’ai juste pas les moyens. »

Invitez-le sérieusement dans un cours où les participants sont nus. Justifiez la nudité en disant que ça fait partie de la philosophie du yoga que de travailler dans la diversité des corps et l’acceptation de ceux-ci à travers la transparence la plus complète : être nus.

Celui qui pense que le yoga c’est pour les «instababes»

« Ah tu fais du yoga? Fait que ton rêve c’est genre d’aller à Bali prendre des photos Instagram de toi très namasté sur le top d’une montagne avec #gratitude à tous les deux mots? »

Vous pourriez lui répondre que vous ne jugez pas la pratique des autres. Que c’est justement ça qu’il y a de beau avec le yoga, le fait de pouvoir se l’approprier. Et que de réduire une pratique qui date de bien avant qu’on soit au monde en citant les habitudes de certains, c’est tellement petit. Mais c’est plus drôle de juste sortir une bouteille de kombucha, la prendre en photo et lui demander son avis sur la caption : « Ça goûte la vie? Ou ça goûte le soleil? Tu choisirais quoi toi? J’ai un peu abusé des photos de moi dernièrement, je fais ma propagande d’une autre façon! »

Celui qui n’a rien compris de la méditation

« La méditation c’est pas pour moi. J’ai le cerveau trop proactif, je peux juste pas arrêter de penser! »

Au lieu de lui dire que méditer n’implique pas d’arrêter de penser, fixez-le silencieusement avec un air zen jusqu’à ce qu’il vous demande si ça va bien. Une fois la question posée, répondez-lui simplement : « Pardon, tu disais quoi? Je méditais. »

Celui qui croit qu’un studio de Yoga est un endroit où tout exercice sous les 46 degrés Celsius est considéré comme une faiblesse de l’âme

« Ah non, le yoga c’est vraiment pas mon truc. Il fait ben trop chaud! Et en plus, j’ai lu que c’était pas bon pour les muscles, tu peux te les tirer pis toute. Pour vrai c’est de la torture, ils m’ont pas laissé boire de l’eau, j’ai failli m’évanouir! »

Dites-lui simplement : « Il n’y a pas que le yoga chaud! Et puis, c’est vrai que c’est pas pour tout le monde. Y’a plein d’autres sortes de yoga, genre avec des chèvres ou encore du yoga où on est suspendu dans les airs. Il y a même des cours de yoga donnés sur de la musique live. Tu vas voir, c’est formidable d’être aussi zen, je ne porte même plus de manteau en hiver! »

********

En gros, on vous conseille d’embrasser vos clichés et de leur donner vie. Sinon, que serait l’existence sans second degré? Pour les non-initiés qui veulent tenter l’expérience, le Studio Wanderlust est une belle façon de faire son entrée dans le club des amateurs de yoga. L’ambiance est chill, complètement à l’opposé des clichés énumérés plus haut, parfait pour ceux qui s’intéressent plus au yoga qu’à sa réputation!

Ils ont même un nouveau studio dans Griffintown en plus de celui sur Laurier! Cliquez ici pour en savoir plus!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

« Insatiable » sur Netflix  : arrête de manger et deviens désirable

Pendant au moins 15 ans, je me suis réveillée tous les matins avec les mêmes obsessions : Est-ce que je serai assez belle […]

Dans le même esprit