Occupation Double / V

Pour participer à Occupation Double, il faut…

L'animateur et la productrice répondent à nos questions

Je suis une grande fan d’Occupation double. Et je m’assume entièrement. Si on pouvait y assister live, je me payerais un billet d’avion pour Bali et j’irais m’installer dans la Maison de l’Amour, pour toute la durée de l’émission. Tu peux me dire tout ce que tu veux sur OD, je vais quand même aimer ça et voici pourquoi :

– J’aime découvrir les nouveaux participants, regarder les couples se former (et se défaire), les stratégies. C’est cliché, c’est niaiseux, on n’apprend rien, ça ne vole pas toujours haut… mais on y voit du beau monde pis du drama.

– J’aime former des couples dans mon salon.

– Je prends les éliminations beaucoup trop à cœur.

– J’aime haïr certains participants. Mais on s’entend que je fais ça de la bonne façon : toute seule, dans mon salon, en textant ma meilleure amie. Je ne vais pas cracher ma haine sur les réseaux sociaux. Faites pas ça, sérieux.

Ça s’en vient!

Avant le début de la 11e saison en octobre prochain, avant de dévoiler les candidats sur le tapis rouge, il faut les trouver, ces heureux élus. Et c’était la fin de semaine dernière qu’avait lieu la première vague d’audition pour la nouvelle mouture à Bali.

Comment se passent les auditions exactement? Ça prend quoi pour être un bon candidat? J’ai posé la question à l’animateur Jay Du Temple et à la productrice au contenu Valérie Dalpé. Ils m’ont expliqué les étapes et donné un aperçu du genre de questions.

Étape 1 – La file 

Premièrement, il faut faire la file. Parce que vous n’êtes pas les seuls qui veulent passer à la télé pour trouver l’amour (et se la couler douce à Bali pendant deux mois). Il faut donc prendre un numéro et attendre sagement son tour. Et en fin de semaine, à Montréal, la file d’attente a commencé dès 6 h du matin!

Étape 2 – L’inscription 

Lors que vous êtes officiellement inscrit, vous devez remplir un formulaire afin que la production apprenne un peu à vous connaître. Vous prenez ensuite une photo de casting. (Un peu comme une photo de passeport, mais plus cute).

Ce qui surprend le plus la productrice au contenu, après avoir travaillé sur les sept dernières éditions de OD, c’est que beaucoup de candidats (surtout des candidates!) disent que c’est leur rêve de participer à l’émission. «Comme on a commencé à faire l’émission en 2003, certaines filles avaient sept ou huit ans et elles ont grandi avec Occupation Double. On se rend compte qu’on est tombé dans une nouvelle génération de célibataire; une génération de jeunes qui sont très ouverts et qui ont envie de partir à l’aventure. C’est très cool!»

Étape 3 – L’entrevue 

Quand vous êtes appelé, vous entrez dans la pièce de torture. Non, sérieusement, c’est juste une pièce normale.

Pour lire la suite de cet article, c’est par ICI.

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up