Michel Bergeron, ancien coach des Nordiques

    La semaine dernière, Michel Bergeron a, une fois de plus, fait sortir le tigre en lui. C'est à l'occasion d'un but refusé pour son équipe lors du premier match de la série Montréal-Québec que l'ancien coach des Nordiques a généreusement offert à l'arbitre Ron Fournier un beau bouquet de sacres.  Plus de vingt ans après son départ de la capitale, Bergie n’a toujours pas fini de faire ses griffes sur le sujet. Retour dans le temps.

    Robert Morzenti, maire de Montréal

    Parce qu’un magazine sur Montréal ne serait pas complet sans une entrevue avec le maire de la ville, Urbania a fait des pieds et des mains pour obtenir une entrevue avec Gérald Tremblay, mais en vain. Ne reculant devant rien, l’équipe de rédaction s’est donc rabattue sur le maire de Montreal Wisconsin : Robert Morzenti ou Bob, pour les intimes.

    Le corps, en chiffres

    Scalpel, bistouri, aiguilles et gants de caoutchouc : Urbania dissèque pour vous les statistiques de la chirurgie au Québec. Prière de vous laver […]

    Le corps, chemin de la côte Sainte-Catherine

    Le corps humain compte 639 muscles. Emery Chevrier, haltérophile, entraîne chacun d’entre eux, y compris le plus petit de tous, le stapédius, qui se situe dans l'oreille et mesure environ 1,3 millimètre. Faut ce que qui faut! C’est de même qu’on finit par devenir champion du monde…

  • L’argent, coin de Lorimier / Ontario

    Vous vous cherchez un side line pour arrondir vos fins de mois? URBANIA a peut-être un bon tuyau pour vous… Y’a qu’à cliquer.

    Hubert Mansion

    Il y a sept ans, Hubert Mansion a quitté le pays du Manneken-Pis et de Jacques Brel pour la ville de l'Orange Julep et du Grand Antonio. De sa cabane au Canada, il a anatomisé la race 514 pour écrire le Guide de survie des Européens à Montréal. Sa façon toute personnelle d'aider les cousins en exode dans la métropole à ne pas retourner au plus criss dans leur pays.

    Le corps, rue Peel

    Vous avez tout essayé: le meringue, la danse en ligne, le baladi, le ballet jazz, le classique, la danse africaine, le tango. Avide de nouveauté, vous ne savez plus sur quel pied danser et quel cours prendre à l'automne? Suggestion Urbania: le cours de strip-tease. Un must.

    Le kitsch, rue Jean-Talon

    Conseil d'expert pour améliorer vos performances au Rigolfeur cet été: n’hésitez pas à parler à votre balle. La communication, c’est la clé.

  • Le kitsch, au nord de la métropolitaine

    Bottes de cow-boy aux pieds, chemise fraîchement repassée, Frédéric Mailloux, 25 ans, nous accueille dans son royaume country. Portrait d’un amateur d […]

    Le kitsch, boulevard Taschereau

    Un plancher fraîchement verni, un couple bien assorti, un toxedo pour monsieur, une jupette colorée pour madame, une trame sonore composée au synthétiseur : Urbania vous présente la version quatre-cinq-zéro de Dirty Dancing.

    L’indépendance, rue Sainte-Catherine Est

    À l’heure où la plupart d’entre nous, enfants, écoutions Passe-Partout, le petit Gabriel, sept ans, parcourt les rues à la recherche de canettes vides. À la fin de son shift, avec les sous ramassés, il s’achète deux-trois Jelly beans. S’il commençait dès maintenant à placer ses payes dans un régime d’épargne, il serait peut-être bon pour couvrir le coût de ses études universitaires en anthropologie.

    L’indépendance, rue Sanguinet

    Curieux de savoir à quoi sert le 18$ que vous payez pour vous stationner au centre-ville chaque jour? Appuyez sur play.

  • L’indépendance, lac des Tibériades

    On ne veut pas péter votre bulle, mais nous, on sait comment Jésus a fait pour marcher sur les eaux. Comme on n’est pas cheap, on peut bien partager le secret avec vous…

    L’argent, avenue Mont-Royal

    Offre d’emploi : Cherchons quêteux avec expérience pour combler poste coin Mont-Royal /de Bordeaux, en face du Jean Coutu. Avantages sociaux, primes au rendement, salaire de base à discuter. Qualités requises: entregent, patience et fond d’anarchisme.

    L’amour, coin de Maisonneuve / Mackay

    Une soirée de printemps pluvieuse, une inconnue dans un café, une caméra; tous les ingrédients sont réunis pour faire naître une idylle passionnée. Mais, cette histoire d'amour finira-t-elle aussi bien que dans les films pour ados mettant en vedette Freddy Prince Jr?

    L’amour, boulevard Saint-Laurent

    L’amour c’est… chaud? Doux? Sexy, déroutant, blessant, frustrant, bandant, savoureux, dégoûtant, suave, immoral, éphémère, impossible, naïf, illusoire, nécessaire, réconfortant ou… toutes ces réponses?!

  • Les régions, Rouyn

    Terre natale de Richard Desjardins, paradis de la pêche, du gros pick-up, de la mouche noire, du cuivre et de l’épinette, Rouyn(-Noranda, fusion municipale oblige) a toutes les attractions nécessaires pour devenir la prochaine destination touristique numéro un au Québec. Et le maire Roger Caouette ne nous a même pas payés pour qu’on dise ça.

    Les régions, Rawdon

    « À Rawdon, la nature vous attend ! » Ça, c’est la devise du village de 10 241 âmes, situé à environ 70 kilomètres de Montréal. Parmi les Rawdonnois les plus connus, on compte les lutteurs Rougeau, Marjo et Martin Deschamps. En direct de son lac, accompagné par le chant des ouaouarons, le nom moins célèbre Jacques Lavoie fait l’éloge de son coin de pays.

    Les régions, terminus voyageur

    La guerre linguistique dure depuis des décennies; arriverons-nous seulement un jour à régler le conflit qui divise le Québec? Baleine, on le prononce « Balaine » ou « Balhaine »? C’t’à cause tu fais simple de même?! Dis béluga, ça va l’régler ton problème!

    La mode, rue Fullum

    Vous vous rappelez le film Mannequin, avec Andrew McCarthy? 22 ans plus tard, Urbania vous amène dans les coulisses des ateliers de fabrication de poupées grandeur nature. Attention de ne pas vous amouracher de l’une d’entre elles : elles sont reconnues pour avoir un cœur de pierre.

  • La mode, les dessous

    À moins de s’être converti au nudisme, peu importe son style, qu’on soit hippie, BCBG, gothique, glamour, grunge, hipster, hip hop ou qu’on se foute carrément de la mode, on a tous un point en commun : ce qu’on porte sous tous ces beaux accoutrements.

    La mode, rue Chabanel

    La mode a beau changer toutes les années, Herman Choquette, lui, reste toujours aussi in; il s’adapte aux caprices des designers et aux fluctuations vestimentaires depuis 80 ans. Il en a 93 aujourd’hui et compte bien assister au dévoilement de la collection Printemps-Été 2020 de Versace.

    Urbanité – Le métro de Montréal s’éveille

    Le métro de Montréal, c’est 4 lignes, 68 stations, en service 365 jours par année (366 les années bissextiles, y’a pas de congé), dès 5h30 tous les matins. Pas besoin de vous dire que ça en prend des pitons pour faire fonctionner c’te patente-là – des rouges, des jaunes, des bleus : la totale.

    L’urbanité, rue St-André

    Dans certains quartiers, la Ville considère que dormir est une activité facultative et demande aux citoyens de sortir leurs poubelles entre 5h et 8h du matin. 7h59, sa robe de chambre en ratine sur le dos, Gérard se grouille pour descendre ses deux gros sacs noirs malodorants. Finalement, le camion ne passera qu’à 11h. Ça valait la peine de se dépêcher! Mais que faisaient les éboueurs pendant tout ce temps?

  • Montréal en chiffres

    L’amour, rue Ontario

    Le contenu de cette vidéo est optimisé pour être visionné avec du Gerry Boulet à fond la caisse en background. « Angéla, Angéla, tu me colles à la peau / J'ai ton nom tatoué tout autour de mes lèvres »

    L’absurde, 5607 Waverly

    Vous devez absolument visionner cette vidéo si 1) dans votre jeunesse, vous étiez un fan fini du jeu qui consistait à déplacer une bille dans un labyrinthe sans que celle-ci ne tombe dans un des trous 2) Vous cherchiez un nouveau passe-temps pour amuser grand-mère, car cette dernière est tannée de jouer aux poches 3) Vous n’avez absolument rien à glander et vous avez déjà fait le tour trois fois de vos fils RSS.

    L’absurde, Taco Monde

    Vous vous êtes toujours demandé de quoi aurait l’air notre société si l’humain se nourrissait uniquement de tacos, de pilons de poulet et de hot-dogs? Cessez de vous interroger, Urbania a enfin trouvé la réponse. Mais êtes-vous sûrs que vous voulez vraiment la connaître?

  • L’absurde, coin Clark / Guilbault

    Selon certaines études, la salive humaine contiendrait plus de 600 espèces de microbes. Morales de l’histoire : 1) frencher, c’est mal, 2) n’essayez pas de reproduire le contenu de cette vidéo à la maison. Seuls des professionnels qualifiés qui se retrouvent en circuit fermé peuvent s’adonner à ce genre de partage salivaire sans risque de contagion.

    La famille, quartier Ahuntsic

    30 années de souvenirs, 6 enfants, 1 père dévoué, 3 ans de montage, 6 cassettes VHS, 11 heures de visionnement en moyenne sur chacune d’entre elles, comment on appelle ça? De l’amour.

    La famille, une halte routière sur la 20

    L’autoroute 20 couvre plus de 552 kilomètres. Si vous décidez de la parcourir au complet et qu’avant de partir, votre enfant boit 2 litres d’eau, considérant que vous roulerez à une vitesse moyenne de 120 km/heure, on peut estimer que vous serez obligé de vous arrêter 3,538 fois pour qu’il aille pisser. Heureusement qu’il y a les p’tites cabanes en bois rond des haltes routières.

    Josh Freed

    Pour les 7.347.290 Québécois qui ne lisent pas The Gazette, le chroniqueur d’humeur Josh Freed est un parfait inconnu. Pourtant, ce poilant barbu est un produit purement montréalais et égaye les samedis matins des citoyens de l’île depuis plus de vingt ans. Conversation à-propos des deux solitudes avec le Foglia des blokes.

  • Virée avec le Wonder Boy

    James Di Salvio va tourner son premier long métrage, The Power of Love.  Mais nous on le savait déjà. En effet, c'est lors d'une entrevue menée par Sébastien Diaz pour notre numéro Luxe que ce Wonderboy nous avait décrit le projet et fait entrer dans le secret des Dieux avant tout le monde. Petit rappel.

    La Banquise meets Nickel’s

    Ben on s’bourre la bédaine est une cantine réputée estrialement pour sa poutine. Dès qu’on passe la porte, on est transporté dans une époque. Celle où les serveurs portaient de chics chemises lignées et des petits chapeaux rouges qui finissent en pointu. Retour dans le temps.

    Sur la route de QC12 – Les murs vont finir par craquer

    La pêche sur glace à Sainte-Anne-de-la-Pérade

    Un témoignage visuel qui sent bon la cabane en bois rond avec des rideaux fleuris, les petits morceaux de foie saignant qu’on accroche sur les hameçons et qui nous piquent les doigts, et la vodka pure servie dans des verres en plastique pas recyclables.

  • Sur la route de QC12 – Suivez le guide, même s’il est maquillé

    Il s’appelle Voyou, et il vit à Fermont. Fantaisiste qui, plus jeune, «prenait une tasse assez solide», il a fait la paix avec son passé. Témoignage touchant.

    Percé sous zéro

      […]

    L’hôtel Fermont

    Fermont est une ville minière de 3 000 âmes. Dans les années 1970, la compagnie Mont-Wright y a construit un mur de plus d’un kilomètre pour loger les employés qui exploitent leur gisement de fer. À l’intérieur, se trouve entre autre l’hôtel Fermont : un établissement figé dans les années ’70, qui ferait bander n’importe quel réalisateur de série B.

    L’amitié est une cabane de pêche en bois

    Aldo et René sont amis depuis toujours. Il se sont rencontrés il y a belle lurette, sur le chantier de construction du métro de Montréal. Le premier a 95 ans. Le deuxième, 80. Tous les ans, au mois de janvier, Aldo et René quittent le confort de leur résidence montréalaise pour aller pêcher le poulamon à Sainte-Anne-de-la-Pérade.

  • Urbania

    URBANIA débusque l'incongru, magnifie l'ordinaire et porte son regard au-delà des lieux communs et des sujets galvaudés. Avec un sourire en coin.

    URBANIA débusque l'incongru, magnifie l'ordinaire et porte son regard au-delà des lieux communs et des sujets galvaudés. Avec…

    462 
  • Camille Dauphinais-Pelletier

    Aime les journaux en papier, prendre des notes à la main et envoyer des fax.

    Aime les journaux en papier, prendre des notes à la main et envoyer des fax.

    87 
  • Rose-Aimée Automne T. Morin

    J'ai longtemps été amoureuse de Gilles Latulippe.

    J'ai longtemps été amoureuse de Gilles Latulippe.

    82 
  • Portraits de Montréal

    Portraits de Montréal est l’adaptation Montréalaise du blogue Humans of New York. Inspirés par le travail du photographe new-yorkais Brandon Stanton, nous arpentons aujourd’hui les rues de notre ville, à la rencontre des Montréalais et de leurs histoires. Plus encore que la photo, c’est la conversation qui nous intéresse : nous souhaitons établir une relation humaine entre des inconnus – que notre société nous a formé à appeler « étrangers » - en écoutant leurs histoires, et en permettant aux autres de les découvrir.

    Portraits de Montréal est l’adaptation Montréalaise du blogue Humans of New York. Inspirés par le travail du photographe…

    79 
  • Stéphane Morneau

    Chroniqueur télé - sportif. Trentaine, père, alimentation douteuse et mauvaise humeur.

    Chroniqueur télé - sportif. Trentaine, père, alimentation douteuse et mauvaise humeur.

    76 
  • Lucie Piqueur

    «Journaliste bien biaisée.»

    «Journaliste bien biaisée.»

    74 
  • Fabien Kerneis

    Je suis ce mec de 6 pieds 5 qui empêche le monde de voir son show tranquille, mais je fais des efforts là-dessus. Je gère aussi le facebook d'URBANIA donc j'ai peut-être déjà stalké votre profil.

    Je suis ce mec de 6 pieds 5 qui empêche le monde de voir son show tranquille, mais…

    71 
  • Julie Lemay

    Hybride académique d’études en théâtre [elle connait le drame] et en sexologie clinique [elle connait vraiment le drame]. Et si vous avez envie de partager un questionnement existentiel affectico-émotivo-relationnel-sexuel? N’hésitez pas à envoyer vos questions en toute confidentialité à Julie Lemay : julielemay@urbania.ca

    Hybride académique d’études en théâtre [elle connait le drame] et en sexologie clinique [elle connait vraiment le drame].…

    71 
  • Antoine Desjardins-Cauchon

    Je pense donc je sue.

    Je pense donc je sue.

    54 
  • Hamza Abouelouafaa

    Je n'ose pas citer du Paulo Coelho d'un coup que j'y prenne goût.

    Je n'ose pas citer du Paulo Coelho d'un coup que j'y prenne goût.

    39 
  • Audrey PM

    J'écris, je traduis et des fois je chante. J'aime les Monty Python, les rois mérovingiens et les guitares qui font twang. J'ai co-fondé un club de chips. J'ai un problème avec les aubergines.

    J'écris, je traduis et des fois je chante. J'aime les Monty Python, les rois mérovingiens et les guitares…

    35 
  • Valérie Duhaime

    Je suis rédactrice en chef de Balle Courbe. J'aime le fromage. Je suis obsédée par l'expression "se serrer la pince". Je trouve que le water-polo n'a pas le klout qu'il mérite.

    Je suis rédactrice en chef de Balle Courbe. J'aime le fromage. Je suis obsédée par l'expression "se serrer…

    33 
  • Mélanie Couture

    Humoriste détentrice des écussons jaune, orange, rouge, marron et bleu en natation. La scène, c'est mon Disney Land. Mes grilled cheese torchent.

    Humoriste détentrice des écussons jaune, orange, rouge, marron et bleu en natation. La scène, c'est mon Disney Land.…

    33 
  • Jean-Philippe Tremblay

    A développé son talent pour l'éparpillement, l'ouverture et l'essentiel ainsi qu'une forte intolérance à la bullshit au long d'une crise d'adolescence toujours en cours. Spécialiste de rien/tout.

    A développé son talent pour l'éparpillement, l'ouverture et l'essentiel ainsi qu'une forte intolérance à la bullshit au long…

    30 
  • Catherine J. Lalonde

    Être brillante et porter des brillants.

    Être brillante et porter des brillants.

    29