On ne touche pas à mon iPhone

Le moment déclencheur qui vous fait réaliser que vous avez un problème. Quelqu’un m’a joué un tour en cachant mon iPhone pendant 20 secondes. Mais dans ce 20 secondes, mon cœur a arrêté de battre, j’ai arrêté de respirer et j’ai vu ma vie défiler devant mes yeux.

Mon Facebook ! Mon Twitter ! Mes photos ! Mes emails ! Des photos de moi qui se prend en photo comme une épaisse dans un miroir de salle de bain !

Des conversations Facebook de moi qui parle sans censure du bottin UDA au complet ! Jean Airoldi va enfin savoir ce que je pense vraiment de son émission «  Airoldi pour une sortie ! » Ma carrière est finie ! Je vais finir en prison.

Si j’avais le choix entre quelqu’un qui passe une heure à éplucher mon cellulaire ou me faire carrément ouvrir le thorax à frette pour y voir mes organes, je choisis la deuxième option.

Le deuxième problème que j’ai, à part le fait que je me sens carrément violée si on touche à mes appareils Apple, c’est le fait que je ne peux plus avoir accès aux réseaux sociaux. Fonctionner en public sans avoir accès à mes «  notifications » ? Et SI quelqu’un avait quelque chose à me dire, d’urgent, sur TWITTER, en DM ! ON NE SAIT JAMAIS !

Genre, Denys Arcand qui m’offre un rôle dans son prochain film seulement si je le retweete dans la seconde qui suit ?! HEIN ?! Et que je passe à côté de cette opportunité complètement irréaliste ?! Je m’en voudrais toute ma vie !

Bref, faut que je me calme le pompon, que je delete mes vieilles photos coquines avant que mes seins se retrouvent sur HollywoodPQ.

Et je dois aussi arrêter d’être insupportable avec les gens que je côtoie en chair et en os. Je l’avoue, je suis insupportable.

Je texte à trop de gens en même temps, je twitte trop, je passe trop de temps sur Facebook, je prends trop de photos inutiles. Un jour je vais tomber en amour avec une application quelconque, essayer de la frencher et je vais mourir étoufféw en avalant mon iPhone. Voilà ce qui m’attend.

Conclusion : J’ai maintenant un mot de passe TRÈS compliqué. Je songe à mettre une chaîne à mon cell, qui le relie à mes jeans, comme les camionneurs font avec leur porte-feuille. Ça me donnerait un très beau look « 1994 ». Je vais même laisser mon iPhone dans ma sacoche quand je suis en présence d’êtres humains.

Bon. Je ne réussirai pas. Je n’ai pas encore trouvé de solution à ma dépendance. Espérons que je puisse diminuer ma consommation sans avoir à remplacer mon problème, genre tomber dans l’enfer de la drogue et finir dans une piquerie.

Mais je ne suis pas SI inquiète, je pense qu’Angry Birds, c’est moins pire que le crystal meth.

Voilà. Apple a créé un monstre. C’est pourquoi ça fait à peine 5 mois que j’ai un iPhone. Avant, j’avais un vieux cellulaire honteux et je me faisais carrément dévisager lorsque je l’utilisais. Et ce vieux cellulaire-là, je l’avais depuis 2 ans seulement. Avant ça, rien du tout, une bonne vieille ligne téléphonique.

Je savais que je deviendrais la folle que je suis maintenant. J’aurais dû résister. Mais il est maintenant trop tard. J’aime vous voir sur Facebook, Twitter, Instagram, Urbania. J’aime vous parler partout, en tout temps, à toute heure du jour ou de la nuit. J’aime vous lire et vous regarder, peu importe où je me trouve. J’aime vous rendre visite. J’ai comme pas le goût de guérir.

Bonjour. Mon nom est Kim Lizotte et je suis accro…à vous.

Du même auteur