On a demandé à 4 humoristes de nous raconter leurs premières fois…

Les premières fois de Rosalie Vaillancourt, Martin Perizzolo, Les Pic-Bois et Richardson Zéphir.

Pour souligner le début du fameux festival d’humour, URBANIA et le Zoofest s’unissent pour vous dire que les premières fois peuvent mener à beaucoup de bonheur!

Dans la vie, il y a des premières fois qui sont inévitables et fondamentalement liées à l’expérience humaine: premiers pas, premier baiser, première diarrhée explosive dans une toilette de Starbucks (si ça ne vous est jamais arrivé, c’est que vous ne l’avez pas encore vécu; mais croyez-moi, ça VA arriver. Traînez toujours avec vous un petit paquet de mouchoirs).

Ensuite, il y a des premières fois qu’on s’impose. Par exemple, l’an dernier j’ai décidé de sauter en parachute pour la première fois. Je sais toujours pas pourquoi je me suis imposé ça, moi qui ai le vertige dans les escaliers roulants de la station Mont-Royal. Bulle au cerveau? Memento Mori? Ce fut néanmoins grandiose et je suis contente de m’être imposée cette première fois. En attendant de comprendre pourquoi je me suis prise pour Guillaume Lemay-Thivierge, j ‘ai temporairement classé cette expérience dans «La bucket list que je savais pas que j’avais».

Pour les humoristes, il y a des premières fois qui sont à la fois inévitables et auto-imposées. Le premier numéro de stand-up, par exemple. Ça fait à la fois partie de la décision de devenir humoriste et c’est une étape obligatoire de leur parcours professionnel. Peu importe que ça ait été un succès ou un échec, ça sert toujours de tremplin vers de nouvelles étapes de carrière.

Mais les humoristes sont aussi des êtres humains qui ont dû franchir les mêmes étapes de vie que vous et moi. Et comme ils savent mieux que nous comment raconter des  histoires, j’ai demandé à quatre têtes d’affiche du Gala du 10e présenté par Zoofest de me raconter trois premières fois universelles: leur première grosse dépense, leur première brosse, leur premier amour.

Martin Perizzolo

Ma première grosse dépense

À 14 ans. Une guitare acoustique, Fender LaBrea, noire avec un hook et un pick-up dans la caisse. Je ne suis jamais devenu musicien. Pourtant, elle avait un hook.  ¯\_(ツ)_/¯

Ma première brosse

Même période, un pot Masson de scotch qu’un ami avait volé à son père et apporté à une activité parascolaire. Pour impressionner mes amis, j’ai bu le pot presqu’au complet. J’ai vraiment impressionné mon foie et personne d’autre.

Mon premier amour

Marie-Pierre. C’était pour l’impressionner elle, la guitare. Aujourd’hui, je n’ai plus de ses nouvelles, je n’ai plus la guitare, j’ai un foie bataillé, mais j’ai toujours ce foutu désir d’impressionner, comme si j’étais jamais assez.

Rosalie Vaillancourt

Ma première grosse dépense

Ma première grosse dépense a été mon opération pour pas porter de lunettes. Mais j’ai pas fait faire le laser je me suis plutôt fait ouvrir les yeux pour mettre un verre de contact en dessous de ma rétine. En tout cas c’est ce que je pense qu’ils on fait je ne voulais pas savoir parce que ça me stressait trop je sentais juste qu’il y avait beaucoup de monde dessus mes yeux.

Ma première brosse

J’avais 20 ans. Avant, j’avais trop peur de vomir donc je faisais plus faire semblant de boire et je fumais des cigares pour avoir l’air toffe mais je finissais par saigner du nez. Ma première vraie brosse était donc à 20 ans. J’avais bu pour la première fois des shooters de vodka-Clamato. J’ai vomis dans le lit de ma fréquentation et dans sa douche et dans sa toilette et dans son salon …rouge.

Mon premier amour

J’avais 15 ans. Il s’appelait Simon et ça été un super bon copain on est restés ensemble quatre ans. Mais quand on vieilli les gens changent et je trouvais qu’il se levait trop tard le matin… Ça m’a pris beaucoup de temps à m’en remettre parce que j’étais très très proche de sa famille, genre j’ai déjà épilé le bikini de sa mère… plusieurs fois.

Richardson Zéphir

Ma première grosse dépense

Il faut remonter en 1997 où j’ai fait une tournée d’impro en Europe (France, Belgique, Suisse). J’y suis allé avec mon équipe du cégep, à mes frais. J’ai pas regardé la dépense là-bas, le gros touriste, que du rêve. Suite à cette tournée c’est la première fois qu’a germé dans mon esprit l’idée de travailler en art plutôt qu’en pétrochimie.

Ma première brosse

Ma première grosse brosse se passe également en Belgique, dans la ville de Mons, dans un bar qui s’appelle La Lorgnette. Il y servent des cocktails à base de bière. Tu as un menu où tu choisis ta sorte de bière qui sera la base de ton cocktail, qu’ils mélangent avec du vin blanc avant de déposer le tout dans une grosse coupe d’alcool flambé devant nos yeux. Les clients de la lorgnette boivent ce cocktail de 1,5 litre à deux et très souvent en amoureux avec la même paille. Nous on a fait ça à 5 personnes dans un verre de 9 litres. Ouf, j’ai pu 20 ans !

Mon premier amour

J’étais en secondaire 3 à Laval, à L’école Horizon-Jeunesse. On finissait les cours à 3h30 et il m’arrivait de faire l’école buissonnière pour sécher mon cours de la 4e période pour aller rejoindre mon ami qui allait à une autre école pas trop loin, soit Curé-Antoine Labelle. Ils finissaient l’école à 14h30 là-bas. Ainsi j’arrivais à temps. J’allais voir mon Moïse mais surtout son amie qu’il m’a présentée. Puis on est devenus des amoureux ! Ce n’était pas bien de sécher les cours mais quand t’es jeune et en amour, l’école, c’est secondaire!

Les Pic-Bois

Ma première grosse dépense

Maxime s’est acheté un lave-vaisselle miniature et Dominic des draps santé.

Ma première brosse

Maxime – avec les gars de Voivoid
Dominic – avec le responsable de la pastorale au secondaire.

Mon premier amour

Maxime – avec la lutteuse Chyna
Dominic – …secret!

********

Fait intéressant, les humoristes ci-dessus ont tous fait leurs premières armes au Zoofest.

Retrouvez-les donc entre autres au Gala du 10e qui sera présenté le 17 juillet prochain. Achetez vos billets ici.

Pour consulter la programmation complète du Zoofest, qui se tiendra du 5 au 28 juillet à Montréal, cliquez ici.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Comment trouver sa job idéale grâce au réseautage

Vous êtes peut-être à un 5 à 7 de changer votre carrière (ou votre vie).

Dans le même esprit