Occupation double : touche pipi et sexualité positive

Quand la téléréalité véhicule (enfin !) une image saine de la sexualité.

Je ne vais pas passer par quatre chemins, j’adore Occupation Double. J’adore regarder les épisodes, j’adore en parler avec mes ami.e.s et j’adore faire des prédictions sur les prochains candidats éliminés. Et à la question « Laïma, écoutes-tu vraiment OD? Ah, mais tu l’écoutes au 2e degré? », je réponds « Pas du tout, je l’écoute TRÈS au 1er degré, j’aime ça POUR VRAI, et je ne manque AUCUN épisode! ». 

Bref, une chance qu’OD existe, surtout en ce mois de novembre pas mal gris.

L’émission créé de réelles occasions de discuter de vrais enjeux, comme le féminisme, l’intimidation, le consentement, les rapports de force dans la séduction, etc.

Mais je ne suis pas naïve: je sais que la production joue un grand rôle dans le développement des péripéties, qu’une twist n’attend pas l’autre, et que le montage oriente grandement la perception qu’a le public des participants. Cela dit, une des choses que j’aime le plus d’OD, au-delà des stratégies enlevantes, des images de voyages paradisiaques et des frenchs infusés aux Bulles de nuit, c’est que l’émission créé de réelles occasions de discuter de vrais enjeux, comme le féminisme, l’intimidation, le consentement, les rapports de force dans la séduction, etc. Et ça, twists arrangées avec le gars de vue ou pas, je trouve ça pertinent. 

All the way dans la maison de l’amour…

Si vous êtes à jour dans la saison (sinon sorry, spoiler…), vous savez que la semaine dernière, c’était l’anniversaire de Mathieu (bonne fête Mathieu!). Pour souligner ses 25 ans, le beau mannequin slash barman a gagné une nuit dans la maison de l’amour avec sa chérie, Claudie. OMG! Et à la question: « Est-ce que le couple a été all the way ». La réponse est OH, OUI!

Si j’ai envie de revenir sur ce segment de l’émission, c’est que je trouve qu’il constitue un important milestone dans l’histoire d’Occupation Double. Je m’explique.

Ce n’est pas la première fois que des candidats font l’amour à OD. On peut penser à Kaled d’OD Espagne en 2013, qui n’avait « pas bougé » lors d’un voyage avec Ann-Sophie, alors que son top 1 était la sulfureuse Cintia…

Oups! Je me souviens qu’en 2013, j’avais été choquée de voir la manière dont Ann-Sophie avait été slut shamée jusqu’à la fin de la saison parce qu’elle avait eu une relation sexuelle. Cintia avait même été jusqu’à dire « On a une traînée parmi nous, qui baise pendant les voyages […] Elle est dégueulasse. J’ai envie de la frapper. ». Kaled n’avait pas du tout défendu Ann-Sophie, préférant la laisser se faire insulter et trainer dans la boue. 

À l’époque, j’avais trouvé la situation assez représentative de ce que vivent encore beaucoup de femmes lorsqu’elles décident de coucher avec quelqu’un… Slut shaming, much

Transportons-nous à présent dans la savane, un peu plus tôt cette saison, lors du voyage de Kevin et Jennifer. Alors qu’ils se sont fait donner une magnifique chambre à la belle étoile, les « friends with benefits » n’ont pas pu se résister, selon ce qu’on a pu deviner à la vue des images en clair-obscur de leur nuit…

Ultimement, les deux candidats se sont entendus pour garder secrets les détails de leurs ébats. Peur du jugement des autres? Pudeur? Gêne? Je ne suis pas dans leurs bobettes, mais Kev et Jen ont décidé ne pas en parler aux autres. Et c’est ben correct!

Occupation Double et la sexualité positive

Et c’est là que Claudie et Mat entrent en jeu, la semaine dernière. Lorsqu’ils ont appris qu’ils allaient ENFIN pouvoir passer une nuit ensemble, les amoureux ne tenaient plus en place. Des phrases comme « Je vais enfin pouvoir dormir avec lui », « J’ai tellement hâte de pouvoir faire l’amour avec cette fille-là. », « Je l’aime et j’ai envie de lui montrer » fusaient dans le confessionnal. Une fois dans la mythique Maison de l’amour, Claudie et Mat étaient chauds bouillants à l’idée de pouvoir enfin partager une vraie intimité (dans un lieu plus adapté que les toilettes et les douches des maisons, mettons…).

Le lendemain matin, les amoureux, rayonnants, ont longuement partagé leur bonheur avec leurs colocs et les caméras, en affirmant que c’était une nuit absolument magique. 

Entendre Mathieu dire: « Je l’aime tellement cette fille-là, pis là on a enfin fait l’amour, et c’était juste parfait » et Claudie renchérir avec des « J’ai des papillons dans le ventre, c’était incroyable », m’a vraiment fait chaud au coeur.

Assise sur mon sofa, j’ai trouvé ça magnifique de voir la représentation la plus ouverte, positive et belle de la sexualité de toute l’histoire d’OD.  Entendre Mathieu dire: « Je l’aime tellement cette fille-là, pis là on a enfin fait l’amour, et c’était juste parfait » et Claudie renchérir avec des « J’ai des papillons dans le ventre, c’était incroyable », m’a vraiment fait chaud au coeur. En plus, les autres candidats étaient sincèrement contents pour le couple, et ça a vraiment contribué à la beauté du moment. Pas de shaming, pas de cachette, pas de vulgarité ni de blagues déplacées, juste du doux, du bonheur et du positif. Chapeau!

Claudie et le touche pipi

Si vous avez déjà vu les vidéos YouTube de Claudie, vous savez qu’elle est connue pour parler de sexualité ouvertement (c’est le moins qu’on puisse dire!). Ce n’est donc pas une surprise qu’elle aborde la question de front à OD. Il y a quelques semaines, lors d’un souper avec les filles, Jay du Temple a interrogé Claudie sur les « événements » qui s’étaient déroulé avec Mat dans les douches. La youtubeuse a répondu franchement: « Ce qui s’est passé, c’est qu’il y a eu un peu de masturbation », avant de trinquer avec ses amies. Elle a alors ajouté: « Les gens comprennent pas à quel point c’est normal d’avoir une tension sexuelle avec quelqu’un que tu aimes. C’est normal dans le fond, pourquoi le sexe ça devrait être mal perçu? Au contraire, c’est une belle chose. »

Je trouve ça profondément touchant de savoir que ces mots-là sont entendus par autant de gens. Et je trouve ça encore plus beau qu’une émission si populaire véhicule enfin une image positive, assumée, décomplexée et épanouissante de la sexualité. À tout cela, je réponds: « 100% ».

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up