Manger en solo

Le concept: je mangeais toute seule!

Having a foursome with my soup, white wine and incredible olive oil. I think I’m in love ?

Une photo publiée par Anne-Marie Archambault (@archambaultam) le 16 Mai 2014 à 13h31 PDT

J’aime vraiment manger toute seule.

Surtout ailleurs.

Je me souviens d’un après-midi de pluie torrentielle passée au bar du Eataly à Manhattan à manger (ok, surtout boire) et à jaser avec tout le monde qui avait le malheur de s’asseoir à côté de moi.

D’après-midi à Paris à dévorer mon croissant et à regarder le (beau) monde passer.

De soupers à Toronto à lire sur ma table du Fresh et à m’empiffrer de protéines végétales.

D’une soirée en particulier, un peu soûle dans un pub à Aix-en-Provence à regarder le monde jaser et rigoler en mangeant ma portion de frites.

Chez-moi je me fais une petite bouffe que j’adore, je mets mes shame series sur Netflix et je regarde ça tranquillement, en son surround en buvant un p’tit verre de vin de trop.

Le bon-heur.

Je m’en vante au chum, avec qui je suis depuis… vraiment très longtemps.

« C’est parce que tu n’es pas seule que tu aimes autant manger toute seule. C’est parce que c’est une occasion, une date avec toi. »

… silence. Souvent le chum a raison et ça me fascine autant que ça me gosse.

Je tente de le contredire, mais après deux arguments qui tombent à plat je dois me rendre à l’évidence: il a raison.

Je parle à mes amis célibataires qui mangent en solo pratiquement à tous les soirs.

Quelques-uns vivent une épiphanie quotidienne, mais la grande majorité s’emmerde solide.

Ils se garrochent un assemblage semi-équilibré dans une assiette qu’ils mangent devant leurs choses à faire et ils passent rapidement à un autre projet.
Je jugeais les patates coupées à l’épicerie en me demandant qui ne pouvait vraiment pas se permettre ce trouble, jusqu’à ce que je me rende à l’évidence que ça me ferait un peu chier de me couper mes patates en dés pour moi toute seule.

Même si je ne connais rien du manger solo, je pense que ces petits trucs pourraient vous aider à vous égayer l’assiette jusqu’à ce que vous ayez des gens avec qui la partager.

Le concept du 5 recettes

Pas 1000, pas celles de Jean Soulard, pas celles qui demandent 2 jours de temps de marinade au frigo. Juste cinq recettes que vous pouvez faire rapido presto et qui sont des valeurs sûres. Les miennes: omelette feta-champignons / potage touski / tacos à des choses sautées avec du chili / salade de lentilles chaude avec tous les légumes que j’ai et une vinaigrette à la moutarde de dijon / soupe miso. BANG. En biz pour une grosse semaine (avec des lunchs en plus de ça).

Fais-le à deux quand même

Je m’imagine quand même très bien cuisiner avec ma copine un dimanche après-midi, manger une assiette avec un peu de tout le soir venu, regarder des séries, rentrer chez-moi un peu tipsy avec mes lunchs de la semaine. Ce serait une genre de tradition que j’essayerais vraiment de mettre en place.

Fais-le en gang, c’est encore mieux

Quand mes parents se sont séparés (ok, c’est pas tant deep), mon père ne savait pas comment cuisiner. Ok il savait mais juste pas assez pour son envie d’hédonisme quotidienne. Alors il a convaincu une gang d’amis-hommes à se joindre à son groupe de marmitons. Ils invitaient chaque semaine un chef ou quelqu’un qui cuisinait bien, préparaient des trucs complètement fous et buvaient un bon coup. Ça fait que je me suis mis à manger des escalopes de veau parmigiana les mardis soirs chez mon père. Il les mangeaient aussi en solo une semaine sur deux, mais je pense qu’il en était quand même très fier et heureux.

Soigne ta présentation

Mets du persil, du parmesan, des épices funky, fais-toi des assiettes de fou, regarde ton plat et prenez le temps de vous cruiser un peu. Si tu prépares quelque chose avec amour et que tu ressens du bonheur à le regarder, le temps que vous passerez ensemble sera plus l’fun.  SUPER CHEESY? Don’t knock it until you try it, qu’ils disent.

Et si rien de tout ça ne fonctionne pour égayer tes soirées, je fais partie de l’équipe qui croit que tout est meilleur dans le bain.

Pâtes & mousse: ça ressemble pas mal à un mardi parfait.

Pour lire un autre texte d’Anne-Marie Archambault: « Ils mangent quoi les gens qui ont du bacon? »

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up