Ryan McGuire

Livres de recettes et gourous de la santé, tendances 2016

Comme coach de santé, une grande partie de ma job est d’inventer des recettes santé qui n’en ont pas l’air.
Ça fait que des recettes, j’en lis beaucoup.
Des gourous, j’en suis beaucoup.

Et il y a des patterns à suivre pour monter les échelons du star-system culinaire.

Pour qu’elle soit alléchante, une recette doit être accompagnée d’une tranche de vie

Dans le prochain livre de Gwyneth (si elle mangeait encore du gluten), l’introduction d’un plat de pâtes pourrait se lire comme suit :

“Cette idée m’est arrivée comme un éclair de génie alors que je marchais sur le bord de la mer pieds nus, et que le contact du sable mouillé entre mes orteils m’a donné envie de manger des pâtes. Je me suis alors dit que des rapinis et des courges sucrées sur des cheveux d’ange ce serait juste génial. En rentrant de ma marche, j’avais justement tout ça dans mon frigo et j’ai fait la recette. Mon intuition était bonne : vous allez y trouver tout le réconfort d’un après-midi à la plage.”

Sérieux?

Moi je vote pour la vérité nette, frette, sec : “J’ai fait 12 essais de la recette que j’ai obligé mon chum et mon chien à manger avant de créer cette combinaison pas piquée des vers pantoute. Elle serait aussi bonne avec des patates douces et de la bette à carde. Ou des champignons et des épinards. Ou de la chair à saucisse et des oignons. Finalement : prenez ce que vous avez et sacrez ça dans un plat de pâte avec un peu de crème.” On est des adultes : on peut en prendre.

Pis, c’est pas parce qu’il y a une histoire chouette qu’une toast à l’avocat écrasé, c’est une recette. Move on, Gwyneth.

Pour être master aux fourneaux, il faut être master du bonheur

La photo de la “coach de bien-être” qui sourit en tenant un panier de légumes en rotin.
La photo de la végétalienne qui gambade dans un pré ensoleillé avec un shooter d’herbe de blé.
La photo d’une table immaculée avec UNE tache de confiture sur la nappe blanche, déposée là par une cuillère nonchalante.

Ça, ça me fait rire parce que je me demande toujours dans quel contexte l’idée a été pitchée pour que ça sonne audacieux, frais et original.

Ça fait des beaux livres et des beaux boards Pinterest, mais j’espère secrètement qu’on va (vite) passer à autre chose.

Pour être bon, le rôti doit être beau

Manger de la salade, c’est pas assez. Il faut que ta salade ait le swag de Beyoncé.

Nouvelle profession hip : squad beauté de bouffe.

On doit la disposer sur la table dans un setup de grange gossé à la main, arranger les brocolis dans l’assiette pour qu’ils aient l’air sexy, couper nonchalamment le muffin pour qu’on puisse “entrevoir” son intérieur comme une robe moulante qui laisse frémir une petite partie de fesse. Placer le tout selon la lumière naturelle, afin de diriger l’éclairage vers la canneberge qui émerge de la salade. Ouvrir la Canon 7D, la placer sur un trépied, ajuster l’angle pour que ce soit avantageux pour le rôti.

Tabouère. C’est quoi si ce n’est pas l’équivalent des photos de filles airbrushées et passées dans Photoshop?

La vraie vie, c’est une assiette qui fait moyennement dur, avec des légumes dont le jus a un peu dégoûté sur le rebord, qu’on apporte à la table en courant pour manger au plus sacrant parce qu’on crève de faim ou que notre progéniture est en train de se garrocher en bas de sa chaise haute.

Manger, c’est ça 99% du temps. Le reste, on appelle ça UNE OCCASION SPÉCIALE.

Faire de son talent de l’art de la table une source de culpabilité pour le commun des mortels

Crédits photo : Jay Wennington, Unsplash

Tu rentres chez West Elm et tu te dis “Viarge, les gens reçoivent donc ben! Y’a-tu juste moi qui est cheap et qui demande à mes amies qu’on se rencontre au resto parce que c’est moins de trouble?” (Peut-être.)

Me semble que mon beau stock, je le réserve pour le réveillon.

Ma réalité, ce serait plus un napperon sale, des verres dépareillés, et une salière-poivrière qui ne matchent pas. On dresse sa table comme on peut dans le vrai monde.

C’est tout.

Pis tu sais quoi?

Je vais faire exactement la même affaire quand je vais écrire mon livre de recettes.

Pis j’espère que tu vas l’acheter et que tu vas être ému(e) par mon histoire, mon sourire et mes plats de millet.

Deal?

Pour plus de Anne-Marie Archambault, c’est par ICI!

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up