L’histoire derrière le milliard de Kylie Jenner

« Self-made » ou pas, elle est la plus jeune milliardaire de l’histoire à 21 ans.

Kylie Jenner peut maintenant cocher sur sa to-do list «devenir la plus jeune milliardaire de tous les temps». À 21 ans, elle dépasse Mark Zuckerberg qui avait franchi le cap du milliard à 23 ans.

Dans son classement dévoilé ce matin, le magazine Forbes la classait au rang 2057 sur 2153 milliardaires avec une fortune estimée à un seul milliard de dollars, juste ça. En juillet dernier, alors qu’elle allait bientôt pouvoir faire partie de l’élite des «ultrariches», un débat faisait rage à savoir si elle était la seule artisane de sa réussite. Comme le dit notre collègue Hugo, «le truc pour être riche, c’est d’être déjà riche». Mais, est-ce que c’est seulement ça?

Retour sur son ascension vers le milliard.

Vous vous souvenez peut-être du challenge sur les médias sociaux où les gens essayaient d’avoir des lèvres aussi belles que celles de Kylie en se les aspirant dans une bouteille de plastique histoire de les faire enfler. Une méthode qui a été largement dénoncée, mais dont Kylie a pu jouir pour capitaliser.

Comme le dit notre collègue Hugo, «le truc pour être riche, c’est d’être déjà riche». Mais, est-ce que c’est seulement ça?

En 2015, la jeune femme de 17 ans avoue avoir recours à des injections pour obtenir ses lèvres pulpeuses. Elle décide alors d’«aider» d’autres femmes à obtenir ce résultat, mais sans chirurgie esthétique. Kylie investit donc quelque 250 000$ amassés avec des contrats de mannequinats et lance sa ligne de cosmétiques Kylie Cosmetics. Les premiers items produits sont 15 000 «lip kits» qui permettent d’obtenir des lèvres dignes de Kylie. Tous les produits se sont vendus en moins d’une minute et les gens les revendaient même sur eBay pour 1000$. L’avenir s’annonçait prometteur.

À ce moment, elle a sept employés à temps plein, cinq à temps partiel et 175 millions d’abonnés sur ses diverses plateformes. Sans vouloir être mauvais joueur, ce sont surtout ces derniers qui, sans être payés, ont fait la promotion des produits de leur «idole». S’en est suivie une ascension fulgurante de la jeune compagnie. À ce moment, la vente des produits se fait seulement en ligne.

Ce qu’elle offre: d’abord un kit de rouge à lèvres à 29$, puis elle ajoutera ensuite des ombres à paupières, un fond de teint et d’autres patentes pour se maquiller. Kylie est l’unique propriétaire de la compagnie. Dans sa première année, elle vend pour 307 millions USD de make up.

Juste avant les Fêtes cette année, la compagnie de Kylie a entamé un nouveau chapitre: les produits sont désormais disponibles dans les 1000 boutiques Ulta des États-Unis. Présents dans 50 états, la compagnie se veut plus abordable que Sephora (et plus présente sur le marché avec 714 magasins de plus que son concurrent).

En six semaines, Kylie Cosmetics a vendu pour 54,5 millions $ de produits de maquillage dans les Ulta. 

Même pas besoin d’investir un sou dans la promotion de la nouvelle gamme de produits offerts en magasin. Les médias sociaux et les posts de la célèbre propriétaire sont suffisants pour faire monter la valeur de l’entreprise à 900 millions, au moins.

Si on ajoute à cela les millions amassés pour ses apparitions à la télévision depuis 2007 (à l’âge de seulement 10 ans) et ses publicités pour Puma et PacSun, on arrive à une valeur d’un milliard, rien de moins.

Bref, sa façon de remplir son portefeuille, en plus de conceptualiser de nouveaux produits, c’est de s’utiliser pour promouvoir sa business. Elle est maître de l’image de la marque et de son expansion, sans avoir besoin de partenariats.

«Self-made» milliardaire, vraiment?

Oui, avoir grandi sous les projecteurs a probablement aidé la plus jeune du camp Kardashian-Jenner à connaître le succès dont elle profite aujourd’hui. L’émission Keeping Up With the Kardashian, était diffusée dans plus de 160 pays. Sa face était vue partout.

Ses sœurs et sa mère l’ont indéniablement propulsée vers le succès qu’elle connait aujourd’hui. Alors pourquoi Forbes parle de «self-made» milliardaire, comme si son succès avait été construit à la seule sueur de son front?

Le magazine explique qu’il considère une milliardaire comme seule artisane de sa réussite lorsqu’elle n’a pas hérité d’une fortune, lorsqu’elle a construit sa propre entreprise. Oui, ça peut avoir été plus facile pour certains que d’autres, il n’en demeure pas moins que Kylie a investi les 250 000 premiers dollars dans sa compagnie. Sa mère est aujourd’hui son employée et elle reçoit 17 millions par année pour sa gestion des relations publiques de l’entreprise.

Aux yeux de Forbes, Kylie Jenner a fait mousser sa popularité pour la rendre profitable, et cela fait d’elle le cerveau derrière son milliard.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

L’angoisse du dimanche soir : quand penser au lundi matin vous fait grincer des dents

La semaine de travail qui s'en vient est flambant neuve, mais vraiment stressante.

Dans le même esprit