La journée mondiale des toilettes : le meilleur et le pire de l’humanité

En ce 19 novembre, l’ONU célèbre la journée mondiale des toilettes. Le thème de la journée? Des toilettes et des emplois (un bijou de drôlerie pour les Occidentaux que nous sommes). Évidemment, dans les pays en voies de développement c’est un enjeu des plus sérieux considérant que 2.4 milliards de personnes vivent sans toilettes adéquates. Il en découle des problèmes d’hygiène importants qui ont des répercussions immédiates sur la santé, mais également sur la sécurité et la dignité (particulièrement pour les femmes). Le site de l’ONU précise que 315 000 enfants meurent chaque année de diarrhées causées par l’insalubrité de l’eau et les problèmes d’hygiène.

Difficile de s’imaginer une telle réalité quand le plus gros défi de salubrité qu’il nous aura été donné de vivre est sans doute les toilettes chimiques du rockfest de Montebello.

Les toilettes, pourtant preuve de notre développement en tant que société, deviennent parfois vitrine de notre ridicule. Parce que seul avec ton-toi-même dans une cabine, un sharpie à la main, le graffiti se fait souvent aller, pour le meilleur et pour le pire. Un petit survol de mes trouvailles instagram qu’elles soient pseudo-deep, on point ou simplement incongrues #bathroompoetry

« Histoire de Jouets 2, c’était correct »

« La pieuvre saoule veut se battre »

« N’arrête jamais d’aimer ton clit »

« Je construis des maisons temporaires dans des personnes temporaires. »

« Les roses sont rouges, les violettes sont bleues, Pain à l’ail Blink-182 »

« La vie, c’est pas juste des burritos et des danseuses mon ami. »

« Mon coeur est frit mais je veux un amour santé »

« Puisqu’écrire sur les murs des toilettes n’est fait ni pour le succès critique ni pour l’argent, c’est la plus pure forme d’art. Discutez. »

« T’étais ma tasse de thé mais je bois maintenant du champagne »

« Pourquoi faisons-nous tous pipi avec des marqueurs? »

« Pop cette ploune »

À noter qu’au Québec, la page Facebook Piss Poetry/Pisse Poésie recense les perles des toilettes de nos lieux publics. On espère d’ailleurs qu’elle poursuive son bon travail, ayant dernièrement une présence web plus timide.  

Pour lire un autre texte de Jade Fraser: « 40 fois de suite: le clip de Koriass sur Facebook Live ».

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up