Les millénariaux qui veulent s’acheter une propriété ont peut-être une nouvelle BFF

(Et elle s'appelle SCHL).

Hier, le gouvernement Trudeau dévoilait son budget, une lecture de plus de 500 pages susceptible de plonger dans un sommeil profond les plus insomniaques d’entre nous. Mais si vous cherchez à acheter votre première maison (ou votre premier condo), deux mesures du soporifique ouvrage devraient vous réjouir. 

Mise de fonds plus accessible

C’est souvent l’Everest financier du premier acheteur: comment faire pour épargner assez d’argent pour une mise de fonds lorsqu’on n’a pas un salaire substantiel?

Tel un sherpa qui vous aide à trainer vos bagages au sommet, le gouvernement fédéral offrira, à travers la SCHL, un financement de 5% de la valeur de la propriété pour une maison déjà existante et de 10% pour l’achat d’une nouvelle construction. Pour les moins familiers avec tout le processus d’achat (c’est correct, on commence tous quelque part), la «SCHL» c’est une abréviation pour «Société canadienne d’hypothèques et de logement», l’organisme gouvernemental chargé de l’habitation que vous apprenez rapidement à connaître quand vous devenez propriétaire. Elle assure notamment les prêts de ceux qui ont une mise de fond inférieure à 20% de la valeur de la propriété. Ce sera elle qui administrera ce nouveau programme.

Mais, ne partez pas en peur. Si vous êtes un.e jeune professionnel.le en début de carrière, seul.le et qui veut acheter son premier condo avec des revenus annuels de 40 000$, il est peu probable que vous respectiez tous les critères du nouvel incitatif.

Bref, avec cette mesure, M. Trudeau and friends cible les ménages dont les revenus se situent sous la barre des 120 000$. Ainsi, pour ce condo-pas-neuf à vendre à 199 000$ sur le Plateau Mont-Royal, le gouvernement pourrait vous prêter 9 950$. Ajouter à ça votre mise de fonds accumulée (disons 10 050$, pour faire un chiffre rond de 20 000$) et vos paiements mensuels étalés sur 25 ans à un taux d’environ 4%  pourraient être réduits de 63$ (18 900$ sur 25 ans). Pas mal n’est-ce pas?

Tant que vous restez proprio de votre nid douillet, vous n’avez rien à rembourser. C’est à la revente de votre propriété que ça devra être fait et on ne connait pas encore les modalités de remboursement. Soyons optimistes, ça semble être un bon deal quand même.

Mais, ne partez pas en peur. Si vous êtes un.e jeune professionnel.le en début de carrière, seul.le et qui veut acheter son premier condo avec des revenus annuels de 40 000$, il est peu probable que vous respectiez tous les critères du nouvel incitatif. À moins que vous ayez déjà une bonne mise de fonds d’accumulée.

Un Régime d’Accession à la Propriété plus lousse

Si depuis quelques années vous accumulez des REER, sachez qu’il est maintenant possible de retirer une somme allant jusqu’à 35 000$ de votre cagnotte pour l’achat d’une première propriété, sans être pénalisé. En d’autres mots, le RAP (pour régime d’accession à la propriété, un nom qui a probablement été pensé par un.e fan de Tupac) est plus généreux qu’autrefois, la limite étant fixée depuis longtemps à 25 000$ alors que le prix des maisons, lui, ne cesse d’augmenter.

Petite mise en garde: n’oubliez pas que vous avez 15 ans pour retourner ces dollars au chaud dans vos REER. Ça ne s’auto-remboursera pas tout seul ce beau retrait-là.

Le gouvernement semble faire un pas dans la bonne direction alors qu’il avait fait de  l’accession à la propriété son cheval de bataille lors de son élection en 2015. D’autres demandes ne sont pas encore comblées, comme l’amortissement d’un prêt hypothécaire sur 30 ans au lieu de 25 ans, mais on est sur la bonne voie.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Se faire passer pour un homme pour être prise au sérieux

Témoignage d'une restauratrice tannée des monsieurs condescendants.

Dans le même esprit