Les cristaux que vous achetez sont peut-être remplis de mauvaises vibrations

Faire travailler un enfant de sept ans, c'est pas bon pour l'énergie vitale.

Un cristal pour la chance, un autre pour la conscience de soi, et une citrine, appelée la money stone, pour s’aider à conclure une bonne affaire. La vente de cristaux guérisseurs est en pleine explosion. Les vibrations de ces pierres sont si convoitées qu’une tranche de plusieurs milliards de dollars leur est attribuée dans l’industrie du bien-être qui, elle, était évaluée à 4,2 billions en 2017. Ça c’est : 4,2 millions de millions de dollars.

Se promener avec des roches dans les poches est passé d’une mode new age un peu weird à une spiritualité branchée.

Chose certaine, c’est pas mal d’argent pour un tas de minéraux liquides qui se sont refroidis il y a un million d’années. Décidément, se promener avec des roches dans les poches est passé d’une mode new age un peu weird à une spiritualité branchée. Et ça, on le doit notamment à Kim Kardashian, Adele, Katy Perry et Gwyneth Paltrow (qui a aussi contribué à faire augmenter le prix du céleri, apparemment).

Et on peut se demander si, dans un élan capitaliste souhaitant répondre à un besoin d’être en symbiose avec la terre grâce des cristaux, on n’est pas plutôt en train de scraper la planète. Tsé, le truc avec lequel on tente de connecter.

Pour le savoir, faut encore être au courant d’où viennent les pierres qu’on achète.

Et ça…

C’est pas clair (comme de l’eau de roche)

Prenons Glacce, une marque mise en vente par Gwyneth sur son site web, qui offre des bouteilles d’eau infusée de différents cristaux à un peu plus de 100$ chaque. Parmi les choix, on retrouve l’améthyste, une sorte de quartz, qui donne supposément un peu de calme, d’intuition, de créativité et de sobriété à son eau.

Mais vient-elle d’une mine de cobalt de la République Démocratique du Congo, où travaillent des enfant de sept ans? Après tout, la région est riche en quartz, et les compagnies minières pourraient, même sans chercher spécifiquement de l’améthyste, en vendre à faible prix sous forme de produits dérivés. Ou les cristaux vendus par Glacce viennent-ils encore du Brésil, l’une des plus importantes source de quartz mondial, qui a vu deux immenses catastrophes minières au cours des cinq dernières années?

Et que dire des œufs vaginaux à base de jade vendus par Gwyneth (jusqu’à ce qu’elle doive payer $145 000 US d’amende pour fausse représentation)… Viennent-ils du Myanmar, où l’industrie corrompue du jade est contrôlée par l’armée et les drug lords?

Difficile de le savoir : la provenance des cristaux utilisés n’est écrite ni sur le site de l’influenceuse ni sur Glacce.

Difficile de le savoir : la provenance des cristaux utilisés n’est écrite ni sur le site de l’influenceuse ni sur Glacce. Ce n’est pas très surprenant : ils en ont probablement aucune idée. Le monde minier est relativement fermé et opaque. Et souvent, les cristaux passent par plusieurs mains avant d’atterrir chez les vendeurs, brouillant ainsi les pistes de leur origine.

Alors comment obtenir des cristaux éthiques?

Tranquillement, certaines compagnies commencent à s’intéresser à la provenance des pierres qu’ils achètent, mais c’est encore un sujet peu abordé dans l’industrie.

Il estime que la manière de récupérer les cristaux a un effet sur leurs propriétés de guérison.

Stephen Wells, de Kacha Stones, tente d’opérer sa business de la manière la plus écoresponsable possible. Pour lui, ça passe par « miner » lui-même des minéraux (à la pelle, et parfois même dans sa propre cour). Il estime que la manière de récupérer les cristaux a un effet sur leurs propriétés de guérison. Le gars très motivé tente même de se ménager lorsqu’il travaille, afin que les pierres ressentent bien le love.

On peut en rire, mais c’est probablement le dude à la démarche la plus logique de toutes les compagnies. On pourrait s’attendre à ce qu’une industrie faisant de l’argent à partir de vibrations de roches tente de ne pas trop les remplir de bad vibes. Et je doute que celles issues des minières causant des désastres humains et environnementaux soit particulièrement positives.

Alors à Stephen, je dis : bonne récolte!

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Se faire passer pour un homme pour être prise au sérieux

Témoignage d'une restauratrice tannée des monsieurs condescendants.

Dans le même esprit