Les 10 meilleures passes de cash qu’on a apprises dans les Bougon

C'est aussi ça la vie !

Il faut dire que dans un système qui ferme les yeux sur la corruption et qui regarde les pauvres de haut, ces crosseurs de Bougon ont presque l’air plus respectables que la moyenne.

Janvier 2004. Avant même la diffusion du premier épisode, les Bougon font scandale. « Ça va porter préjudice aux assistés sociaux! », que certains disent. « Ça va montrer au monde comment crosser le système! », que disent les autres. Finalement, pendant ses trois saisons à Radio-Canada, presque deux millions de Québécois se shootent chaque semaine aux aventures et aux magouilles pas possibles de cette famille de désœuvrés trash, mais sensibles. Il faut dire que dans un système qui ferme les yeux sur la corruption et qui regarde les pauvres de haut, ces crosseurs de Bougon ont presque l’air plus respectables que la moyenne.

15 ans plus tard, le système a pas ben ben changé.

Si on met de côté la fois où Junior s’est enfoncé un furet dans le péteux, il faut quand même avouer que les Bougons ont eu quelques idées géniales pour se faire du cash.  Et mettons qu’on soit vraiment mal pris, ça se pourrait qu’il y en ait une couple qui donnent des idées. Après tout, comme ils disent, « quand c’est les pauvres qui le font, c’est du crossage, mais quand c’est les riches, ça s’appelle “avoir le sens des affaires” ». Il y a pas de raison.

10. La passe des médailles de chien et la police des crottes

(Saison 2, épisode 13)

Pour celle-là, le plus important, c’est d’avoir un beau costume. On va sonner chez les gens pour leur faire croire qu’il est temps de renouveler la médaille d’enregistrement de leur chien à la ville. Pis que ça coûte 35 piasses. S’ils chialent parce qu’ils viennent de renouveler leur médaille, on leur dit qu’ils se sont fait crosser parce que les autres, ils avaient pas un beau costume.

Ce qui est le fun avec la passe des médailles de chien, c’est qu’elle permet même des fois de se pogner une date avec la police des crottes. Au parc à chien, Junior a rencontré une fille avec un autre bel uniforme qui donne des tickets aux gens qui ramassent pas les cacas de leur chien. C’est 100$ le ticket, ou juste 50$ si on lui paie cash directement à elle. Qui ne voudrait pas une date avec une fille comme ça? 

9. Le prisme de placement proactif à paliers multiples

(Saison 2, épisode 4)

Ce n’est PAS de la vente pyramidale, OK? 

On va se chercher plein d’amis (des monsieurs qui veulent s’acheter des bâtons de golf ou qui pensent qu’avec du cash ils vont pouvoir coucher avec des jolies filles). Chaque ami donne 1000$ pour rentrer dans la pyra- …dans le prisme de placement proactif à paliers multiples. Quand un niveau est plein, il y en a un qui passe au niveau supérieur. Et quand tout le prisme est plein, on se sauve sans rien dire à personne, avec 10 000$ dans nos poches.

8. Les « produits du terroir »

(Saison 1, épisode 8)

Les boutiques d’alimentation naturelle de Montréal sont prêtes à payer cher pour des produits du terroir authentiques. Il suffit de se faire passer pour du monde de la campagne pis on peut leur vendre n’importe quoi. Le truc, c’est de faire semblant d’avoir un enfant avec un retard mental. « Ça leur fait du bien de penser que tout le monde en dehors de l’île est débile. » Après ça, on met n’importe quelle scrappe dans des petits pots cute (si ça goûte mauvais, ça parait encore plus authentique), et on peut vendre ça au prix d’or dans une épicerie bio.

7.  Le bed and breakfast pour Français

(Saison 2, épisode 14)

Celle-là est presque trop facile. On met une annonce pour un beau petit gîte touristique, et on attend qu’un touriste français morde à l’hameçon. Il va se rendre compte que c’est pas mal moins beau en vrai qu’en photo, mais à ce point-là, on a déjà encaissé son paiement. On n’est pas des sauvages, alors on l’aide quand même à passer de bonnes vacances authentiques dans les grands espaces canadiens. Quand on connaît les raccourcis spéciaux pour touristes, on peut lui faire visiter le vieux Québec, les chutes du Niagara et les baleines à Tadoussac tout dans la même journée. S’ils paient un extra, on peut même les emmener voir des caribous. Quand ils vont savoir ça, leurs potes vont chier dans leur froc.

6. L’homéopathie maison

(Saison 2, épisode 2)

On prend des remèdes naturels ou des pilules d’homéopathie, pis on les dilue dans du sucre. Ça fait pas de mal à personne puisque c’est déjà rien que du sucre à la base. Après ça, on les vend comme des remèdes à tous les maux de dos et les problèmes érectiles : ça va se vendre comme des petits pains chauds. Si on a un mononcle qui a fait croire aux nouvelles que les pilules ont guéri sa paralysie comme par magie, c’est encore meilleur pour les ventes.

5. L’entourloupe du quincaillier macho

(Saison 2, épisode 8)

Pour une petite passe de cash rapide, on s’habille super féminine et hop! Direction la quincaillerie! On choisit la tondeuse la plus chère et on met un peu de bouette dessus. On fait croire au vendeur qu’on veut un remboursement parce qu’on n’est pas capable de l’allumer. Trop content d’aider une femme qui sait pas mettre du gaz dans une tondeuse, le vendeur va rouler des yeux et nous réparer notre tondeuse avant de nous renvoyer chez nous avec. On passe au pawnshop, et voilà le travail.

4. La construction de condos tout croches sur le Plateau

(Saison 2, épisode 15)

Bâtir des condos neufs, c’est pas si compliqué!

Bâtir des condos neufs, c’est pas si compliqué! Surtout que sur le Plateau-Mont-Royal, les planchers croches et les murs pas isolés, c’est ce que le monde recherche. C’est ça qui fait tout le cachet, vous comprenez.

3. Le salon de l’ésotérisme

(Saison 1, épisode 11)

Le salon annuel de l’ésotérisme, « c’est la seule place où on peut fourrer le monde pis pas se sentir jugé ». Tita lit l’avenir, Papa vend des roches énergétiques, Mononcle a des crèmes magiques anti-titine de menton, Dodo apprend la projection astrale… Bref, les moyens de faire du cash sont infinis.

2. L’eau du robinet en bouteilles

(Saison 2, épisode 17)

Le monde paie pour boire de l’eau dans des bouteilles de plastique. Pis on a de l’eau gratis qui sort à l’infini des robinets.

Le monde paie pour boire de l’eau dans des bouteilles de plastique. Pis on a de l’eau gratis qui sort à l’infini des robinets. Ça prend pas la tête à Papineau pour voir qu’il y a de l’argent à faire là. Il suffit de ramasser des bouteilles dans les bacs de recyclage et d’imprimer ses propres étiquettes. Il faut juste faire attention au bureau de la concurrence, car ça se peut que les autres marques d’eau en bouteille trouvent qu’on joue dans leurs platebandes.

1. Les faux cochons nains

(Saison 3, épisode 6)

C’est clairement la meilleure crosse. Le monde de la ville qui s’achète un chalet à la campagne veut rien savoir de l’odeur des porcheries là-bas. C’est de là qu’est née l’idée de la porcherie bio itinérante. On donne des bébés cochons à des Montréalais en leur faisant croire que ce sont des cochons nains voués à un abattage sauvage pour faire du bacon nain. Les Montréalais du Plateau vont les nourrir au bio jusqu’à ce qu’ils réalisent que ce sont pas du tout des cochons nains, mais des vrais cochons gigantesques. On revient les chercher, et BOUM! On a du porc bio qui se vend une fortune la livre. Et le monde du Plateau a l’impression d’avoir fait une bonne action. Tout le monde en ressort gagnant!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up