Jean Corbeil

Le Square : La techno forme la jeunesse

On a demandé à neuf membres de cette équipe qui voit au-delà du geek de se livrer, ensemble, à notre exercice d’autoportrait.

On y trouve des espaces de travail, un coin détente, des ordinateurs ultraperformants, de l’équipement vidéo, audio et photo de pointe, une imprimante 3D et, surtout, une équipe dévouée qui nourrit la curiosité des jeunes… Pis tout ça est gratuit! Bienvenue au Square Banque Nationale. Présentement niché au cœur de la BAnQ (Bibliothèque et Archives nationales du Québec), le laboratoire de création numérique destiné aux jeunes de 13 à 17 ans fait ses boîtes pour déménager dans plus grand et rendre la techno accessible à toujours plus d’ados. On a demandé à neuf membres de cette équipe qui voit au-delà du geek de se livrer, ensemble, à notre exercice d’autoportrait.

Cet article est tiré du magazine Spécial Extraordinaire 2018, disponible sur notre boutique en ligne.

Notre mission, c’est… d’aider les jeunes à explorer leur potentiel créatif avec les nouvelles technologies. Depuis la création de notre laboratoire, en novembre 2016, on va au-delà du bling technologique pour offrir un accompagnement pédagogique solide, sans toutefois être contraignant. Ça s’incarne dans les activités qu’on organise avec les écoles ou les centres communautaires (un atelier de conception audio pour personnes malentendantes ou un cours de production vidéo sur écran vert, par exemple) et les outils qu’on offre en ligne (comme de nombreux tutoriels), mais aussi à travers le soutien ponctuel qu’on offre au Square. Si un jeune se présente un dimanche après-midi avec un projet pour l’école ou une idée folle qu’il a envie de faire pour le fun, on est là pour lui suggérer du matériel et des logiciels. « Tu veux créer des cartes de souhaits avec une image de toi sur une licorne qui crache des lasers? T’es au bon endroit. »

Notre plus grand défi, jusqu’à maintenant, aura été… de gagner la confiance des jeunes et de les mettre à l’aise sans qu’ils se sentent dans un milieu scolaire. On en a vu certains se réfugier ici après avoir été intimidés à l’école. D’autres nous ont demandé : « Est-ce que je peux venir au Square avec amis pour fêter mon anniversaire? » Dans tous les cas, on est parvenu à créer un environnement inclusif qui rencontre les intérêts des jeunes. (Et bien sûr qu’on peut fêter son anniversaire chez nous!)

Pour l’année à venir… on a une liste de projets plus haute que l’édifice. On veut diversifier nos activités, parler plus d’électronique, de programmation et de robotique. Sans oublier qu’on va migrer à la BAnQ Saint-Sulpice, dans l’édifice patrimonial de la rue Saint-Denis, à Montréal. On va devoir adapter ce qu’on fait au Square à un carré de sable pas mal plus grand pour un public qu’on espère encore plus diversifié. On va aussi intégrer des machines qui relèvent davantage de la création artisanale que du numérique pour inventer plus de projets multidisciplinaires! Par la bande, on veut aider les jeunes à accepter l’erreur comme une étape normale du processus de création, qu’il soit artistique ou technologique, contrairement à ce qui est généralement enseigné et mis en valeur.

L’accessibilité de la techno crée… une nouvelle génération plus outillée pour surmonter les défis qui l’attendentvdécoulent de la place de plus en plus importante qu’occupe l’aspect technologique dans notre quotidien. La technologie peut également être un refuge créatif, tout comme un passe-temps l’fun. On est toujours fiers de voir des ados curieux faire des projets et se poser des questions sur la façon dont les choses fonctionnent. Bref, la techno peut ouvrir les portes de l’esprit et participer à la création de carrières qui vont transformer l’individu comme la société.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Théodore Pellerin : Conquérir Hollywood sans trop s’en faire avec ça…

Autoportrait d’un artiste qui n’en a que pour le jeu. Que pour l’humain.

Dans le même esprit