Le capitalisme a tué les licornes

Notre pouvoir d’achat a fait disparaître les cacas multicolores.

Des licornes, il y en a des gonflables dans nos piscines, en peluche au Dollarama et même en vedette dans des séries Netflix. Mais depuis qu’elles sont partout sur les tablettes, qui a aperçu une vraie licorne? Personne.

En Mésopotamie, c’était pourtant fréquent de voir des licornes gambader dans les champs et, il y a 30 000 ans, plusieurs Indiens ont rapporté avoir vu des cacas multicolores flotter sur le Gange. Mais pourquoi n’aperçoit-on plus ces excentriques destriers de nos jours?

La licorne est tellement présente dans les biens de consommation qu’on ne s’est pas rendu compte de son extinction réelle.

L’explication est sous nos yeux : la licorne est tellement présente dans les biens de consommation qu’on ne s’est pas rendu compte de son extinction réelle. Si le Nutella tue les orangs-outans, les frappuccinos colorés ont assassiné les licornes. Il est grand temps qu’on se révolte.

Un animal « mythique »? Je ne crois pas.

La licorne est représentée pour la première fois vers 2600 avant J-C. Elle restera un des animaux (certains diront « imaginaires ») les plus présents dans l’art jusqu’à la fin de la Renaissance. Elle est même mentionnée à de nombreuses reprises dans la Bible.

Dans la Grèce antique et au Moyen Âge, le commerce de sa corne est extrêmement lucratif. Certains historiens disent que les cornes vendues appartenaient à des rhinocéros ou à des narvals, mais ce sont probablement ces mêmes pseudo spécialistes qui démentent l’existence des sirènes.

Le 30 novembre 2012, des scientifiques nord-coréens ont trouvé une tombe de licorne près de Pyongyang. Cette découverte est incontestable : les mots « Unicorn Lair » (tanière de licorne) sont gravés dans la roche en haut du tombeau. À la suite de cette avancée scientifique, la Corée du Nord a donc confirmée l’existence des licornes.

Avec des sources aussi fiables que La Bible et la Corée du Nord, toutes deux réputées pour leur propagation de nouvelles véridiques, il est maintenant clair que les licornes ont bel et bien existé.

Nicki Minaj a les mains souillées de sang argenté

La licorne est disparue parce qu’on a trop voulu faire de l’argent sur son dos multicolore. La responsable? La chanteuse Nickie Minaj. Elle est en effet la toute première à s’être promenée (ou devrais-je dire « frottée »?) sur une licorne gonflable dans son clip avec Gucci Mane en 2017.

La deuxième personne à avoir du sang sur les mains est une blogueuse qui a publié une photo de ses « unicorn toasts » sur Instagram. Selon plusieurs, elle est à l’origine de la folie de la nourriture à l’effigie de licornes. Une rôtie au beurre de peanut, ça ne lui tentait pas?

À partir de ce moment, le monde entier a réalisé que l’avalanche de couleurs pastel accroche l’œil sur les réseaux sociaux et qu’elle génère de nombreux « likes ». Le capitalisme en personne a reçu le mémo et il ne fallut que quelques mois pour que les magasins soient inondés de produits à l’effigie de l’animal coloré.

Le capitalisme en personne a reçu le mémo et il ne fallut que quelques mois pour que les magasins soient inondés de produits à l’effigie de l’animal coloré.

Starbucks a aussi suivi la vague arc-en-ciel en proposant le Frappuccino licorne. Depuis quand c’est correct de mettre un animal dans le blender pour le boire, qui plus est, avec une paille? Tout le monde chiale parce que les longs tubes de plastique tuent les tortues, mais broyer des licornes, ça passe? L’homme m’étonnera toujours.

Y a pas seulement l’image de la licorne qui est travestie, le terme en soi est aussi galvaudé. Les startups qui sont évaluées à plus d’un milliard de dollars sont désignées comme étant des « licornes », mais on attribue aussi ce nom à des femmes qui acceptent de se joindre à des couples pour des trips à trois. Dans les deux cas, le terme met l’accent sur la rareté et le caractère spécial de ce qu’il qualifie.

La folie des licornes est telle qu’un magasin leur étant entièrement consacré ouvrira bientôt ses portes à Montréal. La Licornerie se spécialisera dans la vente d’objets multicolores à l’effigie de l’animal… Rien pour aider à sensibiliser les gens à leur disparition!

Besoin de couleurs dans un monde gris

Selon les experts, la prolifération des objets arc-en-ciel est due à un phénomène culturel mis de l’avant par les médias sociaux en réaction à une morosité ambiante. Les licornes sont synonymes d’espoir et de joie. Elles représentent un pouvoir surnaturel, une sorte d’empowerment multicolore et une rébellion face à un monde triste et déprimant.

Personnellement, je pense que cette dépression généralisée est due en premier lieu à la disparition des véritables licornes de nos vies. On ne ressentirait pas le besoin de porter autant de paillettes si on avait chacun une licorne en guise de moyen de locomotion aérien.

Mais bon, tristement, il y a tellement de licornes sur les tablettes des magasins qu’on en est venu à croire que c’était un animal inventé, au même titre que les lamas et les paresseux…

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Les notaires sont des humains qui vous veulent du bien

Oui, ça coûte cher un notaire. Je ne connais pas tous les tenants et aboutissants de leur profession et c’est exactement pour ça que je les paie!

Dans le même esprit