Le Canada est vraiment pourri pour combattre les paradis fiscaux

Aussi, le Royalmount remis en question et un compromis sur les armes à feu.

J’écoutais aujourd’hui une vidéo sur YouTube et on y mentionnait Bill Clinton. Là je sais, j’ai l’air d’écouter des choses intellectuelles dans mes temps libres, mais j’écoutais en fait un résumé d’un vieux gala de lutte où il y avait un imitateur de Bill Clinton qui était là pour faire des blagues et lancer du pop-corn dans les décolletés des lutteuses. 

En tout cas, tout ça pour dire que les gens de l’époque n’aimaient pas beaucoup Bill Clinton. En tout cas, pas les rednecks qui assistaient aux galas de la WWE. Et je pouvais m’empêcher de me dire « Ah, si seulement vous saviez comment vous allez avoir un pire président dans 20 ans ». 

Et c’est le genre de pensées qui me donnent froid dans le dos. Et si, en ce moment, on vivait un moment moins pire que ce que nous réserve le futur? Et si Donald Trump était remplacé par encore pire que lui, genre un gros robot nazi qui crache du pus sur les journalistes et qui essaient de couper tout le monde avec ses bras-couteaux?

Je suis un peu fatigué, je pense. 

Registre des armes à feu : Québec essaie un compromis (bonne idée quand tu parles avec du monde armé)

Je vous parlais la semaine dernière du registre des armes à feu qui suscite le mécontentement chez une certaine partie des détenteurs d’armes à feu. 

La vice-première ministre Geneviève Guilbault a tenu cette semaine une conférence de presse, accompagnée par des représentants des principaux groupes concernés (Poly se souvient qui milite pour une plus forte régulation des armes, la Sûreté du Québec et la Fédération québécoise des chasseurs et des pêcheurs, qui ont des guns), qui visait à calmer le jeu et à trouver un compromis. 

Le registre ne sera pas aboli, comme le demande la FQCP, mais on allège certaines obligations. Notamment, les propriétaires d’armes n’auront plus besoin d’avertir s’ils s’absentent plus de 15 jours de leur domicile. On voulait ainsi s’assurer que des gens armés ne disparaissent pas dans la nature, mais les chasseurs trouvaient ça un peu intense de devoir appeler pour avertir toutes les fois qu’ils vont à Cuba. 

On remet aussi en question l’obligation de fournir un numéro d’immatriculation ainsi que celle de faire mesurer le canon de son arme. 

Au moins, si jamais on tombe sur des cambrioleurs, on pourra leur demander si leurs armes sont enregistrées. 

Somme toute, tout le monde est presque content. Du côté de Poly se souvient, on est heureux que le gouvernement conserve le registre. Du côté des chasseurs, on est content des modifications, même si on souhaite toujours l’abolition du registre. 

Et les policiers, eux, ont précisé qu’ils n’allaient pas aller cogner chez les gens pour voir s’ils ont enregistré leurs armes, ce qui est quand même une bizarre de stratégie. 

Pourquoi pas en profiter pour déclarer : « On rappelle que c’est illégal de voler des dépanneurs, mais on précise qu’il n’y aura aucun agent près du Couche-Tard sur le boulevard Charest entre 2 h et 2 h 40 cette nuit. » 

Au moins, si jamais on tombe sur des cambrioleurs, on pourra leur demander si leurs armes sont enregistrées. 

Pas de nouveau quartier Dix30 (pour le moment)

Êtes-vous déjà allé sur l’autoroute 15? J’imagine que si vous y êtes allé dans les deux dernières années, vous me lisez de votre téléphone cellulaire, parce que vous devez encore être pognés sur l’autoroute. 

Cette place-là, c’est l’apocalypse pour tout Montréalais en voiture. Pourtant, des promoteurs se sont mis dans la tête de construire un deuxième quartier Dix30 à l’intersection de la 15 et de la 40. J’espère qu’ils ont prévu des chambres, parce que personne ne pourra jamais en repartir. 

Heureusement, la Commission sur le développement économique et urbain et sur l’habitation a recommandé un arrêt sur le projet tant qu’on n’y apporte pas plusieurs modifications. 

Il y a plusieurs recommandations, mais la principale, c’est qu’on suggère de plutôt opter pour la planification d’un quartier à échelle humaine misant sur les services et les commerces à proximité.

Me semble que ça a plus de bon sens, non? On parle de développement durable et d’environnement, c’est pas plus logique d’aller à pied dans son épicerie de quartier que d’aller dans un méga-complexe avec son gros char. 

Pis avez-vous déjà mis les pieds aux Dix30? C’est là où David Suzuki va pour voir mourir ses rêves. 

Non merci. 

Ottawa admet son impuissance face aux paradis fiscaux

Le Journal de Montréal a publié cette semaine une enquête qui a révélé que feu Arthur Porter et sa femme ont réussi à vendre leurs propriétés de luxe aux Bahamas et à Saint-Christophe-et-Niévès malgré qu’ils aient été condamnés par la justice québécoise à devoir rembourser les millions volés par Arthur Porter dans le scandale du CUSM.

Toujours selon le Journal, on estime que le gouvernement n’aurait réussi à récupérer que 300 000 $ sur les 22,5 millions dérobés. 300 000 $ c’est pas tant que ça, Patrice L’écuyer doit faire ça pour chaque épisode de quiz qu’il anime. 

L’affaire, c’est que seuls 6 pays ont signé avec le Canada un accord qui promet leur assistance pour récupérer des montants placés à l’étranger. Et les pays qui ont signé sont des pays qui ne sont pas vraiment des paradis fiscaux, genre le Royaume-Uni et l’Allemagne. 

C’est comme si ton ami qui travaille au Winners te promet de te garder toutes les robes Christian Dior qui passent par le magasin; c’est smatte, mais le téléphone ne risque pas de sonner beaucoup. 

C’est comme si ton ami qui travaille au Winners te promet de te garder toutes les robes Christian Dior qui passent par le magasin; c’est smatte, mais le téléphone ne risque pas de sonner beaucoup. 

Mais ce n’est pas la première fois que le gouvernement canadien se fait reprocher d’être mou dans la chasse aux paradis fiscaux. Un ami proche de Justin Trudeau, Stephen Bronfman, s’était d’ailleurs fait nommer dans la fuite des Paradis Papers, alors qu’on apprenait que lui et un ancien sénateur libéral, Léo Kolber, avaient géré une fiducie de 60 millions US aux îles Caïman. 

Alors, ça se peut que ça soit techniquement difficile de récupérer l’argent des paradis fiscaux. Mais tsé, mettons que t’es un gars et qu’après une soirée bien arrosée, tu ramènes une jolie personne dans ton lit, mais que tu te rends compte qu’elle sent le vomi et qu’elle semble avoir des pustules virulentes aux parties intimes, peut-être que ce n’est pas de ta faute et que c’est l’alcool qui t’empêche d’avoir une érection. 

Mais peut-être aussi qu’au fond, ça ne te tente pas tant que ça. 

Ce que j’essaie de dire, c’est que la chasse aux paradis fiscaux, c’est comme les érections; faut que ça te tente pour que ça lève. 

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Pour en finir avec les commentaires islamophobes à l’endroit de la famille syrienne décimée

Louis T vous offre une arme de plus pour combattre l'islamophobie.

Dans le même esprit