Aujourd’hui, je parcourrais volontiers ces 24.5km à genoux dans la garnotte pour retourner vivre sur l’un de ces terrains pu achetables au bord du fleuve, dans cette charmante localité de 1700 âmes. 

Du même auteur