Unsplash

La télévision  : encore une autre affaire que les milléniaux ont cassée

Y paraît que les milléniaux n’écoutent plus la télé. Non mais ç’a-tu de l’allure ?

Les maudits milléniaux, ça brise toute! Non seulement cette génération a-t-elle ruiné l’industrie des napkins (« Je fais quoi maintenant, Camille-Mathilde, quand je reçois mes invités sur mon patio de maison de banlieue achetée 15$ en 1972 ???» fait dire Ginette), elle a également démantibulé l’industrie des bouchons de liège, toé.

Pis ça, c’est pas quand ils sont en train d’acheter des avocats à 3$ plutôt que des DIAMANTS ou un 3 et demi en carton à 700 000$ sur le Plateau.

Photo : Reddit

Mais attendez, c’est pas tout! Attachez vos privilèges baby-boomiens avec de la broche, parce qu’il semblerait qu’ils aient maintenant décidé d’arrêter d’écouter la télévision! Non mais ç’a-tu de l’allure?

Ce n’est qu’une fois qu’ils sont en couple et qu’ils ont fondé une famille qu’ils se remettent à écouter la télévision.

Justement, pour savoir si ça a de l’allure ou pas, on a parlé avec Pierre Barrette, chercheur et professeur à l’École des médias de l’UQAM.

Selon lui, il faudrait nuancer un peu l’affirmation selon laquelle les milléniaux n’écoutent plus la télévision. En fait, tout dépendrait d’où ils en sont dans leur vie. Les jeunes de 19 à 25 ans ne sont effectivement pas attirés par la télévision, étant donné le choix et l’intérêt des multitudes de nouvelles plateformes de contenu qui leur sont offertes (Netflix, Youtube, etc.).

Ce n’est qu’une fois qu’ils sont en couple et qu’ils ont fondé une famille qu’ils se remettent à écouter la télévision, vu qu’ils passent plus de temps à la maison.

Et surtout, il faut noter que ce genre de comportement a toujours été présent dans les générations passées. Seulement, il nous paraît aujourd’hui amplifié à cause des nouvelles technologies et des nouveaux types de contenus qui sont offerts.

«Est-ce que l’ère de la télé, reine de nos salons, est révolue, bout d’ciarge?»

Barrette pose toutefois une question intéressante : les 19-25 d’aujourd’hui reviendront-ils vers la télévision? Eux qui sont nés avec un accès à tous ces contenus numériques, trouveront-ils un intérêt pour les contenus traditionnels?

Well, ça dépend de vraiment beaucoup de facteurs. L’important c’est de ne pas généraliser. Il s’agit d’une génération extrêmement diversifiée, composée de plusieurs profils d’individus et donc relativement insaisissable.

Ce qu’il faut savoir aussi, c’est que les modèles traditionnels de télé, que ce soit en production ou en diffusion, changent à la vitesse de la lumière, mais que les modèles économiques, eux, ont de la misère à suivre. Par exemple, une grosse partie des budgets de publicité sont déviés de la télé vers les réseaux sociaux.

Des émissions comme La Voix, ou Tout le monde en parle ou même le hockey, ça s’écoute live, en famille, en groupe ou avec nos contacts sur Twitter.

Et le modèle de contenu payant (même s’il inclut des canaux premium, du contenu en différé ou exclusif) ne plaît pas à tous les milléniaux, eux qui ont été habitués très tôt à la culture de la gratuité (Youtube par exemple), ou encore à un choix immense pour pas cher (Netflix). À noter: quand on a 19-25 ans, on n’a pas beaucoup d’argent, donc on veut maximiser ce qu’on reçoit. Et n’en déplaise à Ginette, les milléniaux préfèrent investir dans la versatilité d’un téléphone intelligent ou d’une tablette plutôt que dans un terminal de télé.

On pourrait se demander (en fait, Ginette se demande avec inquiétude) «Est-ce que l’ère de la télé, reine de nos salons, est révolue, bout d’ciarge?».

Barrette ne croit pas. Le contenu de type stock (différé) est maintenant plus accessible que jamais, soit. Mais le contenu en direct, le contenu de rendez-vous, de rassemblement, lui, ne risque pas d’être remplacé bientôt. Des émissions comme La Voix, ou Tout le monde en parle ou même le hockey, ça s’écoute live, en famille, en groupe ou avec nos contacts sur Twitter.

À ce sujet, il existe un nouveau service offert par Bell: Alt Télé. C’est de la télé live, sans télé.

Avec Alt Télé, on peut regarder l’émission en direct de notre choix, sur l’écran de notre choix (ordi, tablette, téléphone intelligent, Apple TV). Tout ce que ça prend, c’est l’application, et un abonnement Internet Fibe. PAS. BESOIN. DE. TÉLÉ.

Entendez-vous les milléniaux s’écrier « Hourra! » tout en renversant leur avocat-latté sur leur kit Frank and Oak?

Tous les contenus de rendez-vous, comme les matches de sport, les grands galas, les nouvelles sont maintenant accessibles (grâce à un choix de 500 chaînes) en direct n’importe où même si on n’a pas de télé. Et pour répondre aux millénio-sceptiques qui se méfieraient du prix : le service est offert pour même pas 15$ par mois.

Trouvez plus d’information ici.

Bref, les milléniaux changent et la télé change avec eux, faque Ginette: deal avec, ok?

Pour poursuivre la lecture : «Les milléniaux, ça existe pour vrai ?»

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up