La soucoupe et le perroquet

Activité paranormale

Dans les années 90, Jean-Claude Ladrat a construit une soucoupe dans son jardin en espérant rejoindre le triangle des Bermudes. Plus de 30 ans après, il n’a toujours pas décollé..

J’ai découvert Jean-Claude et sa mère Suzanne dans l’épisode devenu culte, “La soucoupe et le perroquet”, du magazine documentaire franco-belge Strip-Tease qui nous présentait – sans aucun commentaire – le destin souvent loufoque de gens ordinaires.

Ancien matelot, Jean-Claude avait un rêve: s’envoler dans l’espace avec une soucoupe faite maison, dans l’arrière-cour de la ferme familiale, à Germignac, petite commune du sud-ouest de la France. Suzanne vendait des poireaux de vigne sur le marché pour financer le projet complètement fou de son fils. Quand on lui demandait comment la soucoupe de son Jean-Claude allait marcher, Suzanne répondait simplement: “Paranormalement…”

À vrai dire, personne n’a jamais vraiment compris comment Jean-Claude allait s’y prendre pour faire décoller son engin du jardin, même si lui assurait: “Elle n’est pas finie, mais j’ai déjà volé avec cette soucoupe dans l’astral, c’est-à-dire des sortes de vols par la pensée, ce qui n’est déjà pas si mal”.

Quand Jean-Claude ne travaillait pas à l’élaboration de sa soucoupe, il aimait disserter sur les extraterrestres avec Suzanne, en mangeant des sardines sur du papier journal.

“On veut entrer en contact avec des êtres extraterrestres ou autres, mais…. il peut y avoir des bons comme des mauvais, et pis si ça s’trouve même des prédateurs des hommes qui seraient bien contents de s’nourrir éventuellement de nous”, soulignait Jean-Claude.

Suzanne était convaincue que son fils allait toucher le gros lot avec sa soucoupe. “Si celle-là, ça réussit et qu’elle revient, le gouvernement va nous aider. Vous savez, elle va coûter aussi cher qu’un avion avec tous les trucs qu’il y aura dedans, les tableaux de bord et tout l’merdier, les fils négatifs, positifs, les lumières et… le mental pour les moteurs”, disait-elle.

Pour mettre toutes les chances de son côté, Jean-Claude s’était investi à fond dans sa soucoupe en bois, quitte à faire une croix sur les femmes et… les grosses cylindrées.

“Si j’avais pas fait c’t’engin, j’pourrais rouler comme tout le monde en Mercedes”, témoignait-il. “J’ai pas d’belle voiture, mais au moins j’ai une soucoupe.”

Malheureusement, Jean-Claude n’a jamais atteint son objectif: le triangle des Bermudes qu’il souhaitait rejoindre à bord de son engin “paranormal” fait de bric et de broc.

Suzanne avait pourtant dégagé la voie à son fils, en rasant l’arbre près de sa soucoupe qui l’aurait empêché de décoller en toute sécurité. “On a coupé le chêne et maintenant, hop, les Bermudes!” s’exclamait-elle, en pointant l’horizon du doigt. «Elles sont là-bas les Bermudes. Vous voyez, j’connais bien ma géographie».

Six ans après le tournage du reportage de Strip-Tease en 1993, Suzanne est décédée et a rejoint Nini, son perroquet écrabouillé par la jument qui “lui avait monté dessus”. Suzanne conservait les restes de son cadavre en état de momification avancé, dans une boite soigneusement rangée dans la commode avec son testament, sous les posters de Frédéric François et MacGyver. Suzanne tenait absolument à être enterrée avec son Nini.

À défaut de s’être envolé dans l’espace, Jean-Claude, lui, s’est évaporé dans la nature, contribuant à alimenter les rumeurs les plus folles sur son compte.

Certains ont cru l’apercevoir dans un train, d’autres ont raconté qu’il avait été envoyé en prison pour une sale affaire de mœurs. Jean-Claude aurait été accusé d’agression sexuelle par des voisins mal intentionnés qui souhaitaient récupérer sa maison…

Et sa soucoupe dans tout ça? Laissée à l’abandon par Jean-Claude, après le décès de sa mère, elle n’a pas manqué d’attirer les curieux. Jusqu’à ce que le maire de Germignac décide de la déplacer en 2012, suite aux plaintes du voisinage qui aspirait à plus de tranquillité. La soucoupe s’est alors brisée en morceaux.

Comme le rêve de Jean-Claude.

Pour visionner un témoignage sur un phénomène paranormal: Le Vieux Palais de Justice de L’Assomption.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up