Louis Robert

La petite histoire du gym

En huit dates.

Les lieux où l’on exécute des mouvement répétitifs en groupe ont vu le jour bien avant l’invention des résolutions du Nouvel An. Si aujourd’hui, la salle de gym sert surtout à se mettre en forme (et à montrer qu’on se met en forme), tout a commencé avec une gang de « bros » de l’Antiquité qui voulaient augmenter leur tour de biceps et ressembler à des dieux de l’Olympe. 

600 AV. J.-C.

LA NAISSANCE DU GYM

Le culte du corps est né (comme pas mal toutes les idées modernes, d’ailleurs…) dans la Grèce antique. À l’époque, les jeunes hommes s’entraînaient tout nus à la course, au lancer du javelot, à la lutte et à une foule d’autres disciplines qui faisaient reluire leurs muscles sous le soleil et la sueur. Mais les Perses étaient déjà à l’entraînement avant que les Grecs ne s’y mettent. À l’époque, ils avaient le zurkhaneh — ce qui se traduit plus ou moins par « zone santé » — où aller se mettre en forme.

1811

LES PRUSSES AU GYM

Le gym tel qu’on le connaît aujourd’hui, c’est-à-dire un endroit où on peut s’inscrire et aller s’entraîner comme bon nous semble, est né en Prusse — c’est comme ça qu’on appelait l’Allemagne, autrefois — en 1811. Après que son pays se fut fait royalement ramasser pendant les guerres napoléoniennes, le professeur de gymnastique et ardent nationaliste Friedrich Ludwig Jahn a créé le concept de turnplatz, un lieu situé en plein air muni d’équipements de gymnastique et de culture physique pour entraîner l’armée populaire. Le monde en général a trouvé que c’était une merveilleuse (et surtout très accessible) idée, alors c’est toute la Prusse qui s’est mise auturnplatz.

1899

L’INVENTION DU BENCH PRESS

L’étalon de mesure de la masculinité de tout bon adepte du gym vient aussi d’Europe. Bien que l’entraînement des pectoraux remonte à l’invention des pompes (ou push-up en anglais), à l’époque de la Grèce antique, c’est le « Lion russe », George Hackenschmidt, qui a eu le premier l’idée de faire le mouvement couché sur le sol, en poussant des poids, plutôt que face au sol. L’idée, bien sûr, était de montrer qu’il pouvait soulever beaucoup plus que le poids de son propre corps. L’histoire ne dit pas s’il a été le premier à demanderhow much do you bench ?et do you even lift, bro ?.

1923

LA NAISSANCE DE BEN WEIDER

C’est à Saint-Lin–Laurentides qu’est né l’homme qui changera le visage du culturisme moderne à tout jamais. En plus d’avoir fondé une entreprise qui se spécialise dans l’équipement de gym, Ben Weider et son frère Joe ont fédéré le sport qui les passionnait en fondant la Fédération internationale de bodybuilding et fitness (IFBB) en 1946. C’est d’ailleurs Ben qui présidera l’organisme jusqu’en 2006. Fun fact : le bon Ben était également historien spécialiste des guerres napoléoniennes et biographe de l’homme fort québécois Louis Cyr. Y avait rien à son épreuve, le père Weider !

1934

LA CRÉATION DES STÉROÏDES ANABOLISANTS

Le p’tit vlimeux qui a provoqué la création des stéroïdes anabolisants, c’est le chimiste croate Leopold Ruzicka. Ce qui l’intéressait à l’époque, c’était surtout le défi scientifique qui consistait à synthétiser de la testostérone… mais c’est vite tombé entre de mauvaises mains. Même pas une décennie plus tard, les nazis injectaient de la testostérone à leurs soldats afin d’augmenter leur agressivité au combat. Quant aux premières suspensions sportives pour usage de stéroïdes, elles n’auront lieu qu’en 1976, aux Jeux olympiques de Montréal. La substance avait été bannie par le Comité international olympique l’année précédente.

1965

LA FONDATION DE GOLD’S GYM

Gold’s Gym, c’est LE gym. La place où on est supposé pousser de la fonte en poussant des cris gutturaux. C’est le bien nommé Joe Gold (en réalité, il s’appelait Sydney Gold, mais ce n’était pas un prénom assez tough) qui a fondé l’entreprise à Venice Beach, en Californie. L’endroit est rapidement devenu la Mecque du culturisme. Une jeune merveille physique nommée Arnold Schwarzenegger quittera d’ailleurs son Autriche natale pour y poursuivre son rêve de devenir Monsieur Olympia. On connaît tous la suite… parce que, avouons-le, on a tous regardé le film Pumping Iron (Arnold le magnifique) 12 fois.

1995

LA CRÉATION D’ÉNERGIE CARDIO

Jusque-là propriétaire du Nautilus Saint-Jérôme (sans lien de parenté avec la chaîne concurrente), Alain Beaudry décide de lancer en 1995 un concept qui révolutionnera la perception de l’entraînement physique au Québec : des gyms où vous, votre mère, votre père et tout le quartier pouvez venir vous entraîner sans vous sentir comme des chiens dans un jeu de quilles. Bien que l’idée voulant que les gyms sont remplis de gars aux pectoraux saillants et aux parties intimes atrophiées soit encore tenace, Énergie Cardio est souvent considéré comme le gym de « Monsieur et Madame Tout-le-Monde ».

2014

CAMILLE LEBLANC-BAZINET REMPORTE LES CROSSFIT GAMES

C’est bien connu : au Québec on est les plus beaux, les plus fins, mais surtout les PLUS FORTS ! En 2014, notre suprématie est enfin reconnue lorsque Camille Leblanc-Bazinet, une athlète native de Richelieu, remporte la grand-messe des gens qui font des choses incroyables avec leur corps (comme soulever une roue de tracteur). Inventé et mis en marché en 1996 par l’Américain Greg Glassman, le CrossFit connaît actuellement une popularité monstre au Québec, et c’est en partie grâce à Camille et à ses exploits surhumains.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Lire la suite

Les petites histoires URBANIA : le Gym

Joey Scarpellino va au gym pour être en santé, Kristel Ngarlem y va pour se dépasser et Kevin Raphael, lui? ... c'est pas clair.