Germain Barre

La chicane Huawei  : ça change quoi pour vous ?

Une dispute politique avec des conséquences bien réelles.

Vous en avez peut-être entendu parler cette semaine : les États-Unis et la Chine sont en grosse chicane, assez pour que Google soit obligé de mettre un terme à sa collaboration avec le fabricant de cellulaires Huawei

Mais dans la vraie vie, ça change quoi pour vous?

On décortique tout ça.

Huawei, des espions?

Toute cette histoire folle découle d’un décret américain qui oblige toutes les compagnies américaines à obtenir une permission de Washington avant de faire affaire avec Huawei. Pourquoi? Parce que selon le gouvernement américain, Huawei est une compagnie « posant un risque à la sécurité nationale ».

Depuis longtemps, on soupçonne le gouvernement chinois d’avoir la mainmise sur le fabricant de téléphones. Il y aurait de forts risques, selon de nombreux experts, que le gouvernement chinois ait accès à toutes les communications qui passent par les téléphones Huawei

La plupart du temps, on se texte juste des photos de nos bizounes, mais il y a aussi des informations importantes, qu’elles soient de nature commerciale ou de sécurité nationale, qui passent par les téléphones. 

Évidemment, c’est rien pour faire plaisir au gouvernement. OK, la plupart du temps, on se texte juste des photos de nos bizounes, mais il y a aussi des informations importantes, qu’elles soient de nature commerciale ou de sécurité nationale, qui passent par les téléphones. 

Mais il ne faut pas se voiler la face non plus; c’est aussi une guerre commerciale. Ce n’est pas comme si Google était un parangon de vertu non plus. Il y a quelques mois à peine, des employés de Google menaient une rébellion interne contre leurs patrons qui leur demandaient de bâtir un moteur de recherche censuré pour les citoyens chinois.

Des conséquences concrètes

Bref, les propriétaires de téléphones Huawei sont les victimes collatérales de cette nouvelle Guerre froide entre la Chine et les États-Unis. 

Les téléphones d’Huawei pourront continuer d’utiliser la version actuelle d’Android (qui appartient à Google), parce que la plus grande partie du code est en utilisation libre, ce qui veut dire que n’importe qui peut l’utiliser gratuitement.

Les téléphones d’Huawei pourront continuer d’utiliser la version actuelle d’Android (qui appartient à Google), parce que la plus grande partie du code est en utilisation libre, ce qui veut dire que n’importe qui peut l’utiliser gratuitement. Par contre, les téléphones cesseront d’obtenir les mises à jour. Rapidement, votre téléphone deviendra dépassé, et éventuellement les apps arrêteront de fonctionner. 

Pour remédier à ça, Huawei a rapidement annoncé que ses développeurs plancheraient sur leur propre système d’exploitation, comme iOS ou Android (quoique le système Huawei risque d’être basé en grande partie sur Android). 

Sauf que ça ne règle pas tout. Encore faudra-t-il que des gens développent des applications pour le système Huawei. Même Microsoft a dû baisser les bras devant le peu d’enthousiasme suscité chez les développeurs par Windows Phone. 

Si vous avez déjà un téléphone Huawei, vous pourrez garder vos apps Google (Maps, YouTube, Gmail, Chrome, etc.), mais tous les nouveaux détenteurs n’y auront pas accès. 

Et ça, c’est sans compter que Huawei pourrait être bloqué du réseau 5G au Canada, comme c’est le cas dans plusieurs autres pays, justement par crainte d’espionnage. 

Donc on fait quoi?

Honnêtement, nous, en tant que petits consommateurs? Rien. 

C’est tellement une affaire de gros sous, vous pouvez être certains que les compagnies américaines qui produisent des pièces pour les téléphones (ARM, Qualcomm, Intel et cie) feront des pressions sur le gouvernement américain, parce que c’est beaucoup d’argent qui leur glisse entre les doigts. 

La situation risque de bouger encore beaucoup dans les prochains mois. Donc, si vous êtes propriétaire d’un téléphone Huawei, ne désespérez pas; ça pourrait se régler. 

Mais si vous êtes en train de magasiner un nouveau téléphone, j’attendrais peut-être un peu avant de choisir un Huawei.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up