La chaîne Fox se positionne CONTRE Trump ! ? !

Comme quoi toute se peut.

Cette semaine je me disais: « Wow, ça y est, le temps des Fêtes est arrivé ». Mais dans le fond, pas vraiment. C’est pas parce que les magasins au centre-ville ont mis des lumières et qu’il s’est mis à faire assez frette pour que mes spermatozoïdes aient besoin de mettre des tuques que le temps des Fêtes approche vraiment. Il reste encore un mois et demi.

J’imagine que j’ai hâte aux Fêtes, parce que j’ai besoin de prendre un break des nouvelles. Ça va faire du bien, une semaine à manger des tites soucisses dans le bacon en faisant semblant que la planète est pas en train de partir en couille.

En attendant, voici les nouvelles de la semaine.

Fox vs Trump: le combat qu’on n’attendait pas

Si vous n’êtes pas familiers avec Fox News, c’est le poste de nouvelle préféré de Trump. C’est le genre de poste qui passe ses grandes journées à dire à des vieux blancs que les immigrants s’en viennent manger leurs enfants, et que Bernie Sanders boit des drinks aux larmes de vierges.

Bref, ils sont des alliés naturels du président américain.

Sauf que cette semaine, Fox a pris parti contre le président, défendant le journaliste de CNN Jim Acosta.

Monsieur Acosta posait une question en conférence de presse à Donald Trump au sujet de la caravane de migrants qui est en route vers les États-Unis. Donald Trump n’a pas apprécié, comme il n’apprécie jamais de se faire remettre en question, par ailleurs. Puis quand le journaliste a voulu le relancer au sujet de l’enquête sur l’ingérence russe, Trump a demandé à ce qu’on lui enlève son micro.

Une stagiaire a tenté d’enlever le micro à Jim Acosta, qui l’a empêchée de lui voler le micro.

Finalement, l’administration a révoqué l’accès de presse du journaliste de CNN, puis a partagé un vidéo qui démontrerait que Jim Acosta a frappé la stagiaire en question.

Sauf que les experts sont formels: le vidéo à été retouché, pour accélérer le mouvement de bras de Monsieur Acosta, donnant ainsi l’impression qu’il frappe la stagiaire, alors que ce n’est pas le cas.

Les médias se sont donc levé en bloc pour dénoncer la révocation de l’accès de Jim Acosta, parce que ça serait une violation grave de la liberté de presse. Une poursuite a même été intentée pour forcer la Maison-Blanche à revenir en arrière.

Et coup de théâtre, Fox s’est joint à la poursuite.

Quand même ton poste préféré commence à dire que tu suck, c’est peut-être le temps d’une petite prise de conscience, Donald.

Hydro-Québec passe une ben mauvaise semaine

C’est pas cette semaine que la société d’État va réussir à nous faire dire «J’aime Hydro», alors qu’ils ont réussi à faire un tour du chapeau des bourdes.

Tout d’abord, il y a eu cette révélation de La Presse selon laquelle depuis les années 1990, Hydro-Québec aurait versé plus de 30 millions en primes secrètes à des hauts dirigeants, du genre « ok, si t’acceptes de venir travailler ici, on va te donner 20 000$ en cadeau ». Moi, URBANIA me donne des crottes de fromage au party de Noël, fait que je pense qu’on vit la même vie.

Il y a aussi eu le fameux dossier des trop-perçus. Depuis 2008, Hydro-Québec aurait chargé 1,5 milliards de plus que ce qui est autorisé par la Régie de l’énergie. La CAQ, dans le temps qu’ils étaient dans l’opposition, clamait que le gouvernement devrait rembourser les québécois en leur renvoyant l’argent.

Mais depuis qu’elle est au pouvoir, ils disent maintenant: « Ouin, non ».

Et pour compléter ce trio, le ministère de l’Environnement a blâmé la société d’État pour ses travaux à St-Adolphe-d’Howard. Les habitants de cette petite municipalité ont longtemps réclamé que les lignes installées par Hydro-Québec soient enfouies, pour ne pas massacrer le paysage.

À la place, Hydro a décidé de passer au travers de la forêt, polluant les cours d’eau en faisant du dynamitage. Ce n’est pas moins de huit blâmes que le ministère a adressé à Hydro.

Mais ce n’est pas grave, leurs dirigeants continueront d’avoir des bonus secrets.

GND <3 Justin Trudeau

Je le sais que ça a l’air d’une fanfic érotique (en fait, cette fanfic existe sûrement déjà), mais cette semaine, Québec Solidaire a fait une sortie pour signifier leur appui à Justin Trudeau face à François Legault.

Évidemment, le différend tourne autour de l’immigration. Quand la marde pogne, c’est toujours sur la question de l’immigration.

François Legault, vous vous en rappellerez, avait promis en campagne de réduire le seuil d’immigration au Québec à 40 000 immigrants par année.

Le gouvernement libéral de Justin Trudeau, lui, n’est vraiment pas fort sur l’idée. Ils veulent garder les seuils au même niveau, disant que de toute façon, le Québec n’a pas vraiment le pouvoir de baisser ses seuils.

Ben de façon vraiment inhabituelle pour un parti souverainiste, Gabriel Nadeau-Dubois a fait une sortie pour dire que c’est Justin Trudeau qui a raison, et qu’on devrait tendre la main aux immigrants.

Eh ben.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Que peut-on porter à l’Assemblée nationale ?

Le règlement est flou.

Dans le même esprit