Je suis conspirationniste

L'édito URBANIA.

Chaque mois, pour l’Édito URBANIA, on cède le micro clavier à une personne pertinente, brillante (et un peu fâchée). Aujourd’hui, le comédien, animateur, auteur et metteur en scène Olivier Morin.

Je ne voudrais pas avoir l’air parano, mais…

Je pense que je suis rendu conspirationniste. Pour de vrai.

Et vous aussi d’ailleurs. Ah ouin? Écoutez ben…

Je ne crois pas que la Terre soit plate ni que les dirigeants politiques soient tous reptiliens, MAIS… quelque chose me chicote. Ça m’a sauté dans la face tout en douceur. Une méfiance ordinaire a grandi en moi, sournoisement, jusqu’à devenir cette conviction inébranlable : nous sommes téléguidés.

Par qui? Pourquoi? Hmm… Puis-je avoir confiance en vous? Ça pourrait nous mettre dans l’embarras. On nous écoute, on nous étudie, on nous cote. Vous le saviez déjà, non? Oui, vous le saviez.

Nous ne sommes pas seuls

Pas de panique. Nous ne sommes pas cinglés, nous sommes juste téléguidés, contrôlés par des algorithmes cousus sur mesure par des multinationales d’après les habitudes qu’ils nous ont rentrées dans la tête. J’ai pris la liberté de passer au « nounoiement » parce que nous sommes tous ensemble dans ce bateau.

Un laid bateau dans une mer profonde et vicieuse. Il semblerait que 8 Français sur 10 croient à au moins une théorie du complot. Que ce soit à l’idée que des chemtrails régulent les densités de population ou encore que les Américains ne soient jamais allés sur la lune… Parmi les théories plus locales, j’ai entendu

circuler récemment que Québec Solidaire serait piloté par le Parti Libéral, Jean Charest ayant jadis mis sur pieds cette brigade de golems socialistes pour diviser le vote, sauf dans ses plates-bandes. On ne peut plus croire ce que l’on croit croire.

J’étais fatigué, vulnérable et me suis laissé séduire comme tant d’autres pauvres êtres humains lambdas. Une réponse magique, excitante et secrète, comment ne pas vouloir sauter dedans et refaire sa vie dans TRON?

On nous ment oui, mais heureusement la machine n’est plus sur la garantie, les Secrets commencent à fuir, la vérité remonte à la surface. Les récentes révélations sur le cartel du pain tranché ne sont que la pointe de l’iceberg. Un jour, on saura tout. Quelles étaient les vraies notes sur les post-its de la Juge Charbonneau? Qu’est-ce que le monde trouve à Marc Dupré? Que cessent ces fariboles! Les fournisseurs de téléphonie mobile qui se font des soupers-fondue diaboliques? Ça suffit. Qui nous télécommande ainsi pour nous rendre épais? Sont-ce les Illuminatis, les Multinationales, Gaétan Barrette? Ce serait trop simple… Quelque chose m’échappe, mais quoi? Le réel ne suffit plus et les raccourcis réconfortent, voilà notre nouveau paradigme.

Comment devenir conspirationniste?

Si vous n’êtes pas convaincu d’être tout à fait conspirationniste, voici comment y parvenir. La première étape est d’adhérer à une théorie du complot. Pas obligé d’être la mienne ni d’être super intense en commençant non plus. Ce dude en Californie, par exemple, qui s’est propulsé à presque 2000 pieds dans les airs avec une fusée gossée dans son cabanon pour prouver que la Terre était plate : lui c’est un vrai intense. Point besoin d’aller jusque là. Le simple fait d’être sensible et ouvert à certaines hypothèses alternatives, ça suffit. Pas de carte de membre ni de rituel d’initiation, sauf si vous faites partie d’un culte organisé comme les Templiers ou Québec Loisir.

Nous sommes conspirationnistes, oui, mais en quoi ça consiste?

Outre le fait d’avoir une propension à la méfiance, une théorie du complot ça repose avant tout sur des convictions. Il faut croire et vouloir croire. Par exemple, c’est pas tout d’être persuadé que les extraterrestres soient venus sur Terre, il faut réfléchir un peu aux motifs. Pourquoi on ne les voit pas dans les zoos, les musées? La réponse est presque trop simple : on nous les cache. D’accord, mais pourquoi? C’est là où ça devient intéressant. À qui profite de priver l’humanité des technologies galactiques avancées? Le lobby des câbles à iPhone? Je ne veux pas dire que c’est clair comme de l’eau de roches, mais…

Le conspirationnisme est en somme une conception du monde selon laquelle les pires maux sont attribuables à un groupe ou une organisation qui manigance en secret afin d’exaucer leurs desseins malicieux.

Le conspirationnisme est en somme une conception du monde selon laquelle les pires maux sont attribuables à un groupe ou une organisation qui manigance en secret afin d’exaucer leurs desseins malicieux. Pour se bâtir un scénario complotiste, ça prend donc un bon thème (guerre, arnaque, secret d’État) et un antagoniste puissant que l’on aime haïr. Le reste, c’est de l’impro. Il faut créer des liens, voir des liens, forcer des liens. Toute notre lecture du réel est alors orientée à valider ce qu’on veut démontrer. C’est le fameux biais de confirmation. Ça explique pourquoi le surnaturel est si pratique et revient aussi souvent dans les schémas conspirationnistes. Les spéculations les plus farfelues n’ont plus de limite du moment que le paranormal vient patcher les trous de vraisemblance. Le Prince Charles est reptilien? Bizarre oui, mais c’est parce qu’il est plutôt un croisement, un hybride de première génération entre un humain et un extraterrestre. Ça élucide tout.

Je ne crois pas que la Terre soit plate ni que les dirigeants politiques soient tous reptiliens, MAIS… quelque chose me chicote.

Et si nos opinions nous font souvent passer pour fous, c’est normal. C’est ce qu’ILS[1] veulent secrètement. Si on se moque de vous, c’est qu’on cherche à discréditer vos théories, voilà la preuve que vous êtes sur une bonne piste. Bingo : les gros capitaux tremblent et veulent vous bâillonner. Récoltez 200 points.

Tourne la page

La vérité est une émotion. On la sent ou on ne la sent pas. Rien ne sert de s’épancher sur la faillite d’une compréhension partagée du réel, de la perte des terrains communs. Accepter l’improbable, c’est la base du respect. Et souvenez-vous qu’avant de se remettre en question, de douter de soi-même ou de ce à quoi l’on croit, il est toujours préférable de blâmer son prochain. Cette personne n’a peut-être tout simplement jamais lu nos blogs.

Partagez massivement.

[1] Insérer vos suspects de prédilection ici.

*************

On peut retrouver Olivier Morin dans la pièce Les Secrets de la vérité, du 10 au 28 avril au Théâtre Aux Écuries.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up