Je n’écoute pas la télévision

Est-ce que je manque quelque chose? Est-ce que l’émission “les Jeunes Loups” cache un secret de Jouvence à côté duquel je passe chaque lundi soir? Depuis que j’ai quitté le nid familial il y a quelques années, jamais je n’ai envisagé de prendre un abonnement câblé me permettant de recevoir les ondes télévisées directement dans mon salon. Jamais le désir de pouvoir siroter mon café en regardant Décore ta vie sur Canal Vie le dimanche matin ne m’a parcouru l’échine. La télévision, média phare de la deuxième moitié du 20e siècle, s’est violemment fait rentrer dedans par le petit nouveau dans la cour d’école. On parle ici du bad boy nommé internet, évidemment. Alors que la boîte à images rectangulaire n’offre qu’une faible diversité de canaux (quelques dizaines, mettons), internet te permet d’écouter, en même temps, les émissions offertes par Tou.tv ainsi que les nouvelles biélorusses, brésiliennes ou japonaises. Le web offre des possibilités infiniment plus grandes que la boîte Illico. J’avoue avoir quelques fois feuilleté les dépliants de Vidéotron pour connaître les offres de service câblé. Regarder Galchenyuk scorer des buts top corner bien assis sur son sofa demeure un divertissement aliénant, mais si plaisant. Résultat : ça me coûterait minimum 40$ par mois juste pour pouvoir écouter quelques games de hockey avec mon coloc les samedi soirs. Non merci. Je vais aller regarder les matchs du Canadien dans un bar ou, sacrilège, via un streaming illégal de très basse qualité trouvé sur le web. On essaie de nous vendre la télé en gros package de canaux digne d’un emballage de chez Wal-Mart, mais tous ces cossins télévisuels sont sans intérêt. À quoi ça me sert d’avoir la RADIO sur ma TÉLÉVISION?! Si, pour une raison inconnue, j’avais le goût d’écouter des jokes poches à CKOI, j’allumerais la radio. Gratuitement. Il y a évidemment de bonnes choses qui se font en télévision. On n’a qu’à penser aux excellentes productions américaines du genre Breaking Bad ou House of Cards. Ça a même l’air que Série noire, émission faite au Québec, est bien bon. Mais pour chaque Série noire diffusé à Radio-Canada, on a une shitload de Maigrir ou mourir, de L’amour est dans le pré et de Les Jeunes Loups. Chaque bon show est englouti sous une tonne de déchets visant à divertir un public qui se rend volontairement amorphe en se gavant de ce fast food télévisuel. Sur le web, la merde, tu n’a qu’à faire ALT+F4 et le tour est joué. Et c’est pourquoi je préfère naviguer sur le web plutôt que de m’asseoir sur mes fesses devant ma télé. ***** Parce que je me suis donné un mandat m’obligeant à (parce que j’ai une tribune sur un site web populaire) faire réfléchir et apprendre des choses aux lecteurs, voici des articles intéressants que vous devriez lire, parce que mon chialage ci-haut n’est pas des plus éducatifs. « Why the Game Industry Plans to Keep Gay Characters on the Sidelines », via Motherboard « Meet Canada’s Non-Profit Music Distributor », via CultMTLUne carte qui montre le temps moyen de lecture par individu par semaine, selon les pays du monde. ***** Vous pouvez aussi me suivre sur Twitter, je suis moins chialeux là-dessus.

Du même auteur