J’ai (finalement) trouvé un conseiller financier

Et c'est même pas un conseiller financier.

Il y a un bon boutte de ça, je suis partie à la recherche d’un conseiller pour m’aider avec mes finances. J’expliquais qu’étant nouvellement travailleuse autonome, je réalise que je dois me greyer d’un plan de retraite, question de pas passer mes vieux jours dans une maison mobile.

J’suis pas mieux servie par moi-même

Après la publication du texte, j’ai reçu plusieurs messages.

On m’a tout d’abord écrit :

« Fais-le toi-même, c’est super simple et tu vas sauver de l’argent! »

Considérant que je ne savais même pas c’était quoi un conseiller financier y’a deux mois, essayer de comprendre la bourse n’est certainement pas une option pour moi.

On m’a quand même expliqué qu’il y a des sites (comme Wealthsimple) où des robots s’occupent de nous bâtir un portefeuille sur mesure. On nous promet « Des portefeuilles sans entretien, bâtis sur mesure en quelques minutes », « des conseils d’experts pour vous aider à atteindre vos objectifs » et « Un ajustement automatique du portefeuille en fonction des fluctuations du marché ».

Si Black Mirror m’a appris quelque chose, c’est ben de pas TROP faire confiance aux robots.

Ce n’est pas pour moi… pour l’instant. Je vais considérer faire affaire avec ce genre de service quand j’aurai pris le dessus sur mes finances et que j’aurai le temps de comprendre comment ça fonctionne un minimum. Si Black Mirror m’a appris quelque chose, c’est ben de pas TROP faire confiance aux robots.

Le conseiller ne conseille pas : WHAT?!

À la suite de mon premier article, j’ai aussi reçu le message suivant : « Ça existe pas les conseillers financiers! » Cool cool cool. Ça explique pourquoi je suis incapable d’en trouver un!

J’ai fait mes recherches et c’est vrai que le titre « conseiller financier » n’existe pas. Il y a des « conseillers en placements » et des « planificateurs financiers ». Mais qu’est-ce qu’ils mangent de différent en hiver?

De ce que j’ai compris, le conseiller en placement vend et achète des actions, mais il ne peut ironiquement pas nous « conseiller » sur l’ensemble de nos avoirs. Et le planificateur financier peut conseiller, mais ne peut pas faire les transactions pour nous (à moins d’avoir un autre titre, évidemment).

Donc ce que moi je cherchais, c’était un planificateur ET un conseiller.

Donc ce que moi je cherchais, c’était un planificateur ET un conseiller. Cool cool cool, deux personnes à trouver au lieu d’une seule!

Vendeurs d’actions = vendeurs de chars?

Dans mon précédent texte, je faisais beaucoup référence à ma peur de me faire avoir. Mon problème de confiance ne se limite pas à mes finances (mais on rentrera pas là-dedans, je consulte déjà pour ça). Si je confie mes avoirs durement gagnés à un inconnu, me semble que c’est normal d’envisager qu’il pourrait se pousser aux Maldives sur mon bras!

C’est pour ça que, pour moi, c’est super important de savoir comment la personne qui prend soin de mon cash se paye elle-même. Et j’ai compris que c’est là que se trouve la grosse différence entre des conseillers indépendants et un conseiller employé par une institution financière.

D’après le magazine Protégez-Vous, pour le conseiller indépendant, « une source importante de revenus réside dans les commissions qui lui sont versées par les sociétés de fonds communs ». Ça veut dire qu’il peut avoir tendance à nous recommander des produits qui vont être payants pour lui en commission.

Par contre, certains conseillers indépendants se payent avec des honoraires fixes, ou encore avec un pourcentage des profits.

D’un autre côté, les conseillers qui travaillent pour des institutions financières pourraient « proposer davantage de produits financiers affiliés à leur banque, sachant qu’ils lui rapporteront un boni salarial en fin d’année ». C’est pour ça qu’ils nous conseillent « gratuitement ».

En bref, tout le monde veut un peu nous fourrer.

En bref, tout le monde veut un peu nous fourrer. Cool cool cool.

Mon choix s’est arrêté sur…

J’ai sondé les gens autour de moi, j’ai rencontré différents intervenants et outre les recommandations, c’est vraiment une question de feeling. Je voulais quelqu’un à qui je suis à l’aise de poser mes questions, qui va m’expliquer ce qu’il fait avec mon argent et qui ne me prend pas pour une cruche.

Pour l’instant, j’ai fait confiance à… ma belle-soeur! En plus d’être ben smatt, elle vient de terminer son cours de planificatrice financière. Je sais que certains seraient réticents de parler d’argent en famille, mais pour moi, elle est la personne la mieux en mesure de me conseiller, avec qui je suis le plus à l’aise et en qui j’ai le plus confiance.

Elle va m’aider à me faire un budget pour planifier combien je dois placer pour atteindre mes objectifs. Tandis que pour placer mes actifs comme tels, je ferai affaire avec un conseiller indépendant qui touche un pourcentage sur mes profits.

Je verrai, peut-être qu’éventuellement je voudrai reprendre mes placements en main, mais pour l’instant c’est le duo qui me convenait le mieux. Un genre de Sonny and Cher des actifs quoi!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up