J’ai essayé d’envoyer ma liste d’épicerie (ou une dick pic) cryptée en utilisant Signal

On nous surveille. Non, 1984, c’était pas de la fiction.

Si, comme moi, vous ne vous en doutiez pas vraiment, mettons que vous devez toujours avoir la face endolorie de cette claque reçue la semaine passée quand le scandale de surveillance des journalistes par le SPVM a été révélé au grand jour.

Pour ceux qui vivent présentement dans un bunker en raison de la possibilité que Donald Trump soit élu président des États-Unis ce soir et qui, par conséquent, ont un accès limité à internet, je vous rappelle que les communications privées de nombreux journalistes, dont Patrick Lagacé, Alain Gravel et Marie-Maude Denis, ont été espionnées par différents services de police au cours des dernières années, ce qui a créé une certaine onde de choc au Québec ainsi que l’indignation de la communauté journalistique. (Et avec raison.)

Maintenant qu’on est au courant, devrait-on être inquiets? Probablement pas puisque les personnes surveillées par le SPVM étaient toutes des journalistes. SAUF QU’ON SAIT JAMAIS! Pourquoi ne voudraient-ils pas être au courant des items sur la liste d’épicerie que j’ai envoyée à ma conjointe de fait par message texte?

Ben oui, une joke de beignes pis de police. Je sais.

Puisque les policiers ont accès à toutes ces informations dans 24, alors nécessairement, ils devraient aussi l’avoir dans la vraie vie, non? Poser la question, c’est y répondre.

Vous êtes un peu parano (moi aussi) et vous ne souhaitez pas qu’une photo/vidéo compromettante de type dick pic, tit pic ou autre selfie avec Donald Trump se retrouve entre les mauvaises mains?

Premier truc : ne pas envoyer de photos/vidéos compromettantes. Deuxième truc : utiliser l’application Signal qui vous permet de crypter vos conversations personnelles.

En plus, l’app est disponible gratuitement sur iOS et Android. Que voulez-vous de plus? Que Donald Trump ne soit pas élu, oui, je sais.

Le logo de l’app Signal. Le pointillé représente l’aspect “cachoterie” de l’app, j’imagine.

Fonctionnement

Signal est ultra simple à utiliser.

Une fois l’app téléchargée, on doit d’abord entrer notre numéro de téléphone afin d’en valider l’authenticité. Ça se fait en inscrivant le code à 6 chiffres reçu par message texte. Ensuite, on doit autoriser l’app à avoir accès à nos contacts, notre micro, notre caméra et notre bibliothèque de médias. Oui, je sais, c’est pas mal d’intrusion pour une app dont le but est justement d’empêcher cette même intrusion. #ironie

Après qu’on ait dit “oui, je le veux” à 8 reprises, on tombe sur l’écran d’accueil qui affiche toutes les conversations récentes ainsi que l’option “Nouveau message”, dans le coin supérieur droit. Cette fonction permet d’envoyer un texto, une image ou une vidéo à une personne ou à un groupe de personnes ainsi que de faire des appels (à l’autre bout du monde ou à votre fréquentation qui habite à côté de chez vous), tout ça de façon confidentielle et gratuite.

L’écran d’accueil avec mes centaines de conversations, dont une avec moi-même.
(Oui, j’ai beaucoup d’amis.)

Un appel sécurisé. L’option “rebirth hideaway” vous donne l’option de changer
de serveur “cachette”. Idéal pour l’appel du mardi avec Kim Jong-un.

Disons que c’est un peu plus safe que Snapchat pour envoyer une photo de ses parties en privé. Surtout si vous êtes une vedette. Pas vrai, Draymond Green?

Et ensuite?

Ben c’est tout. C’est vraiment pas compliqué à utiliser; le problème avec l’app pour le moment, c’est qu’il n’y a que très peu de personnes qui l’ont installée sur leur appareil. À titre d’exemple, sur 283 contacts dans mon téléphone, il n’y a que 6 d’entre eux qui ont téléchargé et activé Signal. (Probablement que le résultat serait différent si j’avais beaucoup d’amis journalistes.)

Fait que c’est ça. Je vous recommande Signal. C’est gratuit et en l’utilisant, vous évitez de voir des informations compromettantes se retrouver sur internet ou sur l’écran d’ordi du chef du SPVM. Ou les deux. (Bonne chance.)

De rien, Patrick.

Pour lire un autre texte de Philippe Côté-Giguère“J’ai fait une brassée dans ma laveuse Samsung et j’ai survécu”

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Chers jeunes, crissez donc le feu

Hommage à celles et ceux qui croient encore.

Dans le même esprit