Il y a 18 ans ce mois-ci… « Dix choses que je déteste de toi » sortait au cinéma

Le monde tombait en amour avec Heath Ledger !

Et oui!

Ten thing I hate about you, mieux connu ici sous le titre Dix choses que je déteste de toi ou chez nos cousins en tant que Dix bonnes raisons de te larguerest maintenant assez vieux pour légalement boire de la bière et sortir sur St-Lo les fins de semaines. Ça nous rajeunit pas! Au cas où vous viviez sous une roche, l’immortelle comédie romantique mettant en vedette feu Heath Ledger, Julia Stiles et un Joseph Gordon-Levitt prépubère était l’histoire de Cameron, un jeune nerd voulant sortir avec la belle fille de sa classe, mais qui devait trouver une date à sa soeur aussi du même coup, règlement établi par le papa des demoiselles.

Il «engage» donc le bum à Ledger afin de sortir avec la grande soeur tough, ce qui ce révèle aussi être la plus belle histoire d’amour qu’un jeune adolescent puisse laisser entrer dans son coeur confus et immature.

Ce film nous as également donné des scènes mémorables comme celle-ci:

Si on se concentre sur l’héritage de Dix choses que je déteste de toi, c’était la première fois que le commun des mortels voyait le beau Heath à l’écran. L’interprète du terrifiant Joker, dans The Dark Knight et d’Ennis Del Mar, dans Brokeback Mountain, nous démontrait son talent pour la toute première fois au grand écran (à moins que vous ayez vu le très obscur Blackrock, mais on en doute).

Son personnage de Patrick Verona était somme toute facile et parodique, mais il a quand même su en faire quelque chose de nuancé et mémorable. Tout le monde s’ennuie de Heath Ledger en 2017 et le monde du cinéma serait définitivement meilleur s’il était encore là. Célébrez-le en fin de semaine et retapez-vous Dix choses que je déteste de toi en vous rappelant que le film est plus vieux maintenant que vous ne l’étiez à l’époque où vous l’avez regardé!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

SLĀV : Le bilan de Marilou Craft

En novembre dernier, on annonçait la présentation de SLĀV dans le cadre de la prochaine édition du Festival international de jazz de Montréal.

Dans le même esprit