Il se passe quoi avec Twitter ?

Alors qu’on croyait que le réseau courait vers sa perte, il est plus vivant… et plus woke que jamais.

Vous pensez que Donald Trump est le seul et le dernier utilisateur de Twitter? Nop. Ils seraient encore aujourd’hui plus de 126 millions dans le monde à utiliser quotidiennement le réseau social, selon un nouveau rapport du Pew Research Center.

Il n’est donc pas surprenant que les actionnaires se garrochent sur le réseau social, tellement que mardi matin, l’action Twitter a fait un bond de 9% à l’ouverture des bourses.

Mais qui sont ces utilisateurs de Twitter?

Le centre de recherches américain s’est donc amusé à comparer les utilisateurs de Twitter au reste de la population et les résultats sont déconcertants.

D’entrée de jeu, les adeptes seraient plus « jeunes, éduqués et riches » que la moyenne américaine. Près de 75% des utilisateurs seraient âgés de moins de 49 ans, 42% seraient diplômés de l’université et 41% gagneraient plus de 75 000$ US par année.

Ils seraient aussi plus enclins à voter à gauche, caractéristique que le Président américain dénonce régulièrement dans ses tweets en accusant le réseau social de jouer une «game politique» et d’être en faveur des démocrates.

Mais là où plusieurs se leurrent, c’est qu’ils considèrent que les utilisateurs qui ne tweetent pas régulièrement sont des utilisateurs qui ne fréquentent plus le réseau social. La réalité est plus nuancée. L’étude nous apprend qu’en fait, ces profils «inactifs» sont des utilisateurs qui sont majoritairement là pour observer ce qui se passe. Ils continuent donc de fréquenter Twitter, surtout en voyeurs, en ne tweetant qu’environ deux fois par mois. Ainsi, 80% de tous les tweets américains sont l’oeuvre de seulement 10% des utilisateurs qui sont eux, beaucoup plus actifs. Comme Donald Trump.

Des gens plus conscientisés

L’étude tente aussi de démontrer qu’il ne faut pas toujours se fier aux réseaux sociaux pour dresser un constat de l’ensemble de la population. Par exemple, 64% des utilisateurs Twitter américains croient que les noirs sont défavorisés par rapport aux blancs, seulement 54% de l’ensemble de la population américaine partage la même opinion.

Même son de cloche pour les inégalités entre les hommes et les femmes : 62% des gens sur Twitter croient que la société américaine met des barrières empêchant les femmes de s’émanciper (ce qui n’est pas le cas pour les hommes) alors que 56% des Américains pensent la même chose.

Bref, si vous cherchiez une façon d’être plus woke, Twitter semble véhiculer des idéaux plus conscientisés qu’ailleurs sur le web.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Les modérateurs Facebook vivent l’horreur au travail

De façon quotidienne, ils sont témoins de gestes ignobles filmés et diffusés sur la plateforme sociale.

Dans le même esprit