Horoscope musical : votre appréciation de la scène locale selon votre signe

Tout le monde vit sa scène locale à sa manière…qu'on soit Bélier ou Capricorne.

Si vous suivez les nouvelles culturelles, vous avez sûrement vu que la culture locale est en train de subir une douche froide (semblerait-il que la tank à eau chaude est pétée). Des lieux de bamboula et de musique forte ferment. Des festivals annulent leur programmation. Certains diront que c’est à cause de Saturne qui passe en Capricorne. Moi je sais une chose : sur la scène locale, il y en a pour tous les goûts. La preuve? Votre horoscope de ce mois-ci. Dis-moi c’est quoi ton signe et je te dirai de quelle façon tu vibes sur la musique de proximité.

BÉLIER

Pour vous, un show local dans une petite salle, c’est un défoulatoire de premier ordre. Vous pouvez être sûr. e que l’artiste va vous entendre crier à tue-tête en première rangée et peut-être même recevoir des giclées de votre sueur pendant que vous trashez à deux pieds de son visage. Prendre une shot de Southern avec les musicien.nes et jouer une partie de bras de fer direct sur le comptoir du bar après le show, c’est votre source première d’adrénaline après peut-être l’Orbite à la Ronde.

TAUREAU

C’est votre anniversaire dans pas trop longtemps et évidemment vous voulez vous booker un house show chez vous, dans le confort de votre salon, avec les bands locaux qui vous branchent. C’est très noble tout ça, mais l’important c’est de s’assurer que vos goûts disparates n’aboutissent pas à un line-up ska-core, néo-country et jazz fusion comme l’année dernière. « It’s my birthday, I can cringe if I want to » n’est pas autant notre adage que le vôtre.

GÉMEAU

L’échange de services c’est votre passion. Designer, photographe, infographiste, vos talents vous ouvrent bien des portes, dont notamment la porte de la salle de spectacle juste à côté. Vous vous êtes fait une place de choix sur la guest list de votre band de doom métal féministe préféré. En contrepartie, votre légendaire rapidité en tricot servira à la confection de la merch du band : des one-pieces pour bébé couleur sang frais.

CANCER

Vous ne comptez pu le nombre de fois où après un show pas loin de chez vous, vous avez fait l’objet des confidences de l’artiste que vous étiez allé voir. Vous faites pas exprès, mais votre oreille inspire confiance, votre parole apaise, votre épaule absorbe merveilleusement bien les larmes, et votre empathie aide à faire oublier aux artistes les affres de leur métier, comme par exemple le prix du taxi-van aller-retour pour leur mautadine de synthétiseur ben trop gros pour une auto.

LION

« Ouin, la chanteuse qui a passé à Tout le monde en parle hier, ben je suis allé la voir dans un sous-sol d’église quand elle était pas encore big pis on était juste 10 personnes. Son cousin c’est mon voisin. »

« Ah ouais ouais, ce band-là qui fait maintenant des tournées mondiales, je le suis de près depuis vraiment longtemps, j’ai même déjà fait du yoga avec le drummeur. »

« Mon micro? Je l’ai acheté directement à ce célèbre artiste qui ouvre désormais pour cet autre artiste de renommée mondiale. C’est SON haleine d’ail que tu peux sentir quand tu chantes dedans. »

VIERGE

Quel plaisir délicieux et jouissif que celui de pouvoir facilement, à la toute fin d’un spectacle, aller directement voir le leader d’une petite formation musicale locale, et sans cérémonie inutile lui indiquer poliment qu’il aurait vraiment vraiment besoin d’un cours de chant et que sa fly était dézippée tout le long du show.

BALANCE

Ça vous fait tellement mal de payer 275 piasses pour un show de U2 sur les plaines (sans compter le prix du ticket pour avoir pissé derrière un buisson pendant le rappel beaucoup trop long), mais étrangement, ça vous fait beaucoup de bien de mettre 275 piasses sur 36 shows totalisant 74 artistes et incarnations musicales indépendantes, dans 12 salles de spectacles différentes avec des toilettes pour tous les genres et des lavabos qui sont la plupart du temps fonctionnels.

SCORPION

Vous aviez la version cassette, mais vous allez enfin pour acheter la version vinyle, fraîchement pressée, disponible en 100 copies seulement et signée avec le sang des membres du band. Ça se presse à la table de merch, mais vous n’avez d’yeux que pour votre future galette. Chez vous, le t-shirt officiel du band traîne quelque part dans le garde-robe, la tasse officielle, quelque part dans le lavabo. Vous croyiez avoir tout vu et tout vaincu, mais voilà qu’un objet d’art attire votre attention : des one-pieces pour bébé tricotés à la main. Jamais vous n’avez autant eu le goût de faire un enfant.

SAGITTAIRE

Ya une belle petite scène garage au Québec, mais c’est rien comparé à la scène garage yodel de Besançon, où vous avez fait votre stage cet été. Et que dire de la scène post-gender-punk d’Oulan-Bator, plus vivante que jamais? Votre prochain voyage à Bogota risque d’être prometteur : vous avez déjà votre passe trois jours pour un obscur festival néo-country, un genre de Festif de Baie-Saint-Paul, mais au Chili, pis avec juste du néo-country. Si votre artiste préféré. e s’avère être autant bon.ne live que sur Soundcloud, c’est certain que vous allez lui proposer gîte et couvert à son prochain house-show à Montréal! Coudonc, est-ce que générosité est votre deuxième nom?

CAPRICORNE

Votre levée de fond pour protéger les buissons de votre cour arrière contre l’agrile du frêne a mauditement bien pogné. Trois options : soit les gens sont super conscientisés aux ravages de l’agrile du frêne dans votre cour arrière, soit les 8 bands locaux que vous avez bookés gratuitement pour l’occasion ont attiré une crowd diverse et avide de plaisir, soit vos tofu-dogs étaient vraiment vraiment bons. La réponse se trouve quelque part au milieu de ces options.

VERSEAU

La scène locale? Ben voyons, vous la connaissez de l’intérieur! Vous avez sorti un projet de harpe expérimentale noise en 2011. Le gars du son sur l’album était le même que celui des Marmottes Aplaties. Ça vous arrive encore de vendre une toune çà et là sur Bandcamp (mais c’est souvent parce que votre projet s’appelle Séline Dion et que les gens confondent). Vous avez déjà hâte au 10ième anniversaire de l’album pour faire un show nostalgie et enfin vendre les 298 copies restantes (même si ça veut dire que vous allez devoir trouver des briques pour remplacer les pattes votre table à café DIY). Vous avez booké le Divan Orange à Montréal et le Cercle à Québec 3 ans d’avance pour être sûr d’avoir un vendredi soir Tout devrait bien aller.

POISSON

Vous vous êtes réveillé ce matin dans un bain de sueurs froides. Votre cauchemar était particulièrement pénétrant : votre quartier avait changé. Les étudiants et la classe ouvrière désertaient peu à peu les appartements. Ces derniers étaient rénovés à outrance, détruits et reconstruits en grosses masses modernes affublées de minuscules fenêtres et loués à gros prix à des jeunes professionnels qui veillent pas tard et qui vont pas voir de shows. Résultat : toutes vos salles de spectacle préférées se vidaient peu à peu et fermaient les unes après les autres, sans qu’aucune aide d’aucun gouvernement ne leur soit apportée. Heureusement que cette dystopie n’était qu’un rêve fantaisiste et exagéré.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Carnets intimes de la députée : faire éclore la tendresse

Jeudi 4 avril 23h Je suis allée chercher les enfants trop tard, épuisée tout autant qu’elles. La culpabilité me twistait le ventre : il […]

Dans le même esprit