Horoscope : comment gérer votre St-Valentin selon votre signe astrologique

Notre astrologue en résidence vous propose une « Non-Valentin ».

Allô, ici votre astrologue chouchou, celui qui fait des cartes du ciel plus vite que son ombre. La St-Valentin est toute proche et je sais que vous êtes une bonne gang, célibataires ou non à vous demander quoi faire. Ça peut être difficile de dealer avec la pression sociale entourant cette fête. J’ai donc décidé de vous changer les idées. De vous proposer 12 variations sur une « Non-Valentin », en accord avec votre signe et ses caractéristiques, bien sûr.

Célébrez ou non la fête des amoureux, mais rassurez-vous : comme toutes les autres dates de l’année, c’est une journée vraiment le fun à gaspiller.

BÉLIER

Y’a tellement de choses à faire! First, les jeux d’hiver. Vous avez tout misé sur la Biélorussie cette année dans le pool olympique que vous vous êtes fait avec vos ami.e.s. Allez-vous vraiment vous permettre de manquer une game? Au travail, c’est le déluge. Surtout que votre travail à vous, c’est auteur.e freelance spécialisé.e dans les courriers du cœur. C’est la saison haute, la boîte à malle engraisse à vue d’œil, vous avez les jointures raquées et l’esprit embrumé à force de répondre à des messages en détresse de couples qui surintellectualisent leur choix de resto pour l’infâme 14. Débordé.e et indisponible, la main dans un vari-baril et les yeux rivés sur la compète de bobsleigh, votre Saint-Valentin sera totalement aromantique, drette comme la préférez.

TAUREAU

Fleurs, chocolat, saxophone super sexy (soprano idéalement, on est Kenny-G-Core ou on est rien), spa détente, massage, facture, lit de pétales de rose, parfum hypnotisant, assez de chandelles pour repeupler le musée Grévin, facture, lingerie ultra-fine, pierres chaudes, facture, voyage pour deux à Venise, facture, facture impayée, télégramme chanté, appel de la compagnie de carte de crédit, séance photo romantique, appel de la compagnie de recouvrement, promenade en calèche dans le vieux Montréal, visite des créanciers, escapade romantique à l’hôpital, cœurs tracés au feutre sur vos nouveaux plâtres et 2 semaines tout-inclus chez le physio.

GÉMEAU

— Alloo mon amour, ça va?

— Allooo ti-coco, oui, toi?

— Ahh, ti bébé d’amour!

— Tite fleur en caramel.

— Minou! Tu me fais rougir!

— C’est toé le minou.

— Awww nenon c’est toé!

(un peu plus tard)

— Tendre chérubin.

— Flamboyante muse.

— T’es divin comme le paradis.

— T’es tentant comme le diable!

(beaucoup plus tard)

— Je me perds dans tes yeux comme une goutte d’eau se perd dans l’océan.

— Ok, ok, moi je m’enflamme sous tes mains comme une vieille forêt toute sèche pendant une canicule.

— Heuh, c’est-tu encore cute ça?

— Je sais pu, mais j’suis addict. Continue.

— T’es plus précieuse que la plus rare des perles dans la plus grosse des palourdes.

(beaucoup, beaucoup plus tard)

— J’ai tellement tout le temps le goût de toi que j’ai créé une pétition sur Avaaz pour qu’on fasse une pastille de goût à ton nom à la SAQ.

— Je m’ennuie tellement tout le temps de toi que j’hyperventile à force de soupirer pis je pourrais vivre legit huit ans sous l’eau avec tout l’oxygène que j’ai accumulé. Mais heille pourquoi tu m’appelais?

— Ah ouais je voulais savoir ce que tu faisais pour la Saint-Valentin.

— Ben là bébé ça fait trois jours qu’on parle au téléphone, on est rendu le 17.

— Ah ouin.

— Ouin. K bye.

CANCER

Votre cœur fond. Mais genre littéralement. Ça fait toute qu’un dégât et c’est quand même assez chiant. Vous trainez toujours votre Bounty avec vous pour ramasser. « Oups, scusez tout le monde, ya quelqu’un avec des yeux super doux qui vient de faire une blague ambigüe qui sous-entend peut-être que je suis son âme sœur ». Au bureau on vous appelle « la Flaque ». Ils ont installé une assiette à pot de fleur en terracotta sous votre chaise. Inconfortable, mais efficace. On se souvient de vous à la pharmacie comme la personne qui demande tout le temps s’ils ont des couches pour adultes pour le TORSE. Pis là bon, c’est ce fameux moment de l’année où vous vous questionnez. Est-ce que ça vaut vraiment la peine? Bof. Ça vous tente pas trop de déranger Qualinet cette année. Maybe next time.

LION

Vous avez pensé à votre affaire et vous avez la stratégie du siècle. Vous avez deux adresses courriel. Vous vous êtes acheté deux cellulaires. Vous avez deux comptes Facebook. Tout est prêt. Installez Tinder. Deux fois. Partagez votre position. Le tour est joué. Mais surprise. Finalement, vous vous swipez à gauche. Vous êtes pas tant votre genre.

VIERGE

Non, mais tsé. C’est ben beau la pulsion amoureuse, mais c’était vraiment imprudent de la part de Jack de laisser monter Rose sur la rambarde du navire sans harnais de sécurité. Pis vous aussi vous avez pleuré comme Heath Ledger dans Brokeback, mais c’est parce que la maudite chemise de Jake Gylenhaal avait besoin d’un bon lavage à sec pis d’un sérieux repassage. Vos yeux croisent le coffret DVD de In the Mood for Love au club vidéo. Ça vous rappelle que vous allez devoir aller à l’ambassade de Chine chercher votre visa et que vos vacances sont à peine dans six semaines. Pis ouais, c’était bien cool La Vie d’Adèle, mais vous auriez refait votre teinture bleue ben avant que les repousses soient aussi longues. Un p’tit film romantique pour la Saint-Valentin? Hé seigneur…

BALANCE

Inviter sa flamme au musée, ça peut être cool. Par contre, inviter sa flamme au musée; être ébloui.e par les silhouettes d’oies sur les toiles de Riopelle, le bleu de la neige des paysages de Suzor-Côté, les cercles hypnotiques de Tousignant et les installations de David Altmedj; verser une larme en se perdant dans les couleurs de Kittie Bruneau et les coups de spatule de Marcelle Ferron; écouter deux fois le documentaire sur Madeleine Arbour; passer quatre vies dans la boutique du musée à se demander quel Tashen on va s’acheter; retourner dans la galerie au cas où on aurait manqué quelque chose; chercher, l’air médusé, où donc est la date qu’on avait invitée; se dire tant pis parce qu’anyway on est tombé huit fois en amour avec des artistes de tous les arts; ça, c’est Balance AF pis c’est encore plus cool.

SCORPION

Vous êtes obsédé par une seule idée : finir votre game de Battleship. Vous avez calculé les probabilités. Votre porte-avion est encore intact. Il ne reste qu’un sous-marin à l’autre et vous avez sondé le trois quart du plateau. Le plaisir que vous allez avoir est incommensurable. Vous salivez déjà à imaginer la pinne rouge qui s’enfonce dans le plastique du board. Vous misez surtout sur le E8, mais un I5 ou même un I7 ne vous surprendrait pas. La face que votre ennemi va faire sous l’échec. Sa face. Une goutte de sueur perle sur votre front. Vous regardez l’heure. Vous allez quitter le travail un peu plus tôt. Y’a beaucoup trop de perversités qui vous attendent au Randolph ce soir.

SAGITTAIRE

Rasé.e, coiffé e et paré.e de vos plus beaux habits. Vous prenez ça au sérieux. La date est encerclée au calendrier et le restaurant, réservé depuis des mois. Pour 14 personnes. La tendre moitié, les enfants, ses parents et les vôtres, les grands-parents aussi, les oncles, les tantes, frères et sœurs qui habitent au Québec. C’est ce fameux moment de l’année : tout est décoré en rouge; les pomelos sont en spécial à l’épicerie. C’est l’année du Chien qui commence vendredi et vous pouviez pas être mieux préparé.e.

CAPRICORNE

— La Saint-Valentin trouve ses origines autour du quatorzième siècle, dans une Grande-Bretagne alors catholique où l’on croyait erronément que le 14 février était le jour où les oiseaux s’accouplaient pour l’année. Le nom de la fête réfère entre autres à Valentin de Terni, désigné par l’église et par Alexandre VI comme Saint Patron des amoureux, mais les sources divergent. On constate une extension de la coutume dans toute l’aristocratie européenne jusqu’au milieu du dix-neuvième siècle et parmi les strates plus populaires dès le dix-huitième siècle. D’ailleurs, à cette époque, la fête n’était pas toujours célébrée le 14 février. C’est vers la moitié du dix-neuvième siècle, aux États-Unis, où l’on constate que la Saint-Valentin prend une ampleur commerciale.

— OK, OK, mais je voulais juste te demander si tu voulais être ma date mercredi.

— En Catalogne, c’est le 23 avril, à la San Jordi, où les amoureux se livrent à des échangent de cadeaux.

— Ok, laisse faire.

VERSEAU

C’est très toffe la Saint-Valentin cette année pour vous les Verseau. C’est que vous savez juste pu si c’est une fête overrated et commerciale sur laquelle vous pouvez composer des rants bilieux, ou si tout le monde est déjà tanné et que votre rôle est au contraire de vous faire gardien des traditions et crier sur tous les toits qu’on est en train de perdre nos valeurs. Je vous ai composé une petite prière pour vous aider à survivre au supplice :

« Mon Dieu,

Permettez-moi d’être chill quand quelque chose est juste pas assez hip,
Donnez-moi assez de courage pour faire chier tout le monde quand les trends sont trop trendy,
Et la sagesse d’en connaître la différence. »

POISSON

Vous n’aimez pas assez faire de la vitesse pour verser dans le speed dating. Vous êtes trop clairvoyant.e pour une blind date. On vous a départi de vos meilleurs POG dans des deals douteux et vous n’êtes pas très allumé.e par les clubs échangistes. Vous avez toujours des problèmes d’électricité, participer à Coup de Foudre n’est donc pas une option. Vous êtes allergique aux roses. Votre chien digère pas le chocolat, hors de question d’en laisser entrer chez vous. Vous avez trop peur du feu pour essayer Tinder. Vous vous êtes probablement déjà brouillé avec Cupidon et, pour être vraiment honnête, vous savez que votre crush cette année…
… c’est vous!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Brûlée et vive

Les carnets d'Anick Lemay.

Dans le même esprit