Fox

Guide de survie pour la première journée à votre nouvelle job

Quelques conseils pour faire bonne impression et trouver les toilettes.

Félicitations! Vous avez vaincu les algorithmes du processus d’embauche, vous avez signé votre contrat d’emploi et quelqu’un que vous ne connaissez pas (encore) vous a envoyé une invitation pour un événement intitulé «Première journée». C’est maintenant que le vrai travail commence.

La première journée d’un nouvel emploi, c’est toujours angoissant. C’est comme arriver dans une nouvelle école : tout le monde a déjà des amis, et t’espères juste être dans la gang des cool, ou au pire, passer inaperçu.

Sauf que cette fois-ci, les enjeux sont plus grands. Si t’es reject, tu pourrais avoir de la misère à payer le loyer.

Pour vous aider à faire face à cette journée stressante, on vous a préparé un guide de survie pour passer à travers comme un boss.

Conseil #1 : Donnez une bonne poignée de main (et n’hésitez pas à demander une reprise)

C’est presque un cliché, mais c’est parce que c’est vrai : la poignée de main, c’est important.

Y a-t-il quelque chose de plus déplaisant que de serrer la main de quelqu’un, et d’avoir l’impression d’empoigner un amas de spaghettis mouillés?

Mais des fois, pour une raison quelconque (l’autre personne a refermé sa prise trop tôt, vous avez été pris par surprise), vous donnez une poignée de main minable.

Ce n’est pas grave, ça arrive. Mais n’hésitez pas, dans ces cas-là, à sortir le bon vieux «attends, attends, on va refaire ça comme il faut!». Vous aurez l’air d’avoir confiance en vous, et surtout, vous allez dissiper le malaise qui est probablement réciproque.

Conseil #2 : Soyez gentils avec tout le monde. Oui, TOUT le monde

C’est votre première journée, il y a beaucoup de noms à retenir et d’information à assimiler. Ça se peut que vous soyez tentés de vous concentrer sur les gens avec qui vous travaillerez directement, ou sur vos patrons (après tout, c’est gênant d’appeler son patron «hey chose»).

Faites un petit effort, et essayez d’établir des liens avec tout le monde, même les gens des autres départements, ou ceux qui sont vos subalternes.

Qui sait? Peut-être que Pauline, la comptable, c’est une sacrée party animal, pis que tout le monde tripe dessus, et que ça serait mieux pour votre avenir qu’elle vous aime elle aussi.

Et si dans la journée, tout ce stress vous donne une furieuse envie de caca, c’est moins gênant de demander où sont les toilettes au bonhomme du département à l’autre bout de la place qu’à votre collègue assis à deux pieds de vous.

Conseil #3 : Trouvez les toilettes rapidement

Les premières journées c’est stressant, et si vous avez le côlon irritable (je ne parle pas de Jeff Fillion ici), ça se peut qu’à un moment ou un autre, vous ayez besoin d’aller à la salle de bain rapidement.

Mais ça peut être un peu gênant. Tu ne veux pas que la première impression que ton boss ait de toi ce soit «JE FAIS VRAIMENT BEAUCOUP CACA».

Assurez-vous donc de les repérer rapidement lors de la visite qu’on vous fera immanquablement faire lors de votre arrivée, question d’être autonome du péteux.

Et si votre guide omet de vous présenter les toilettes (après tout, c’est rare que c’est la fierté de l’entreprise), voici un petit tour de passe-passe pour avoir votre réponse sans la demander de but en blanc: pointez une porte fermée (assurez-vous qu’elle ne porte aucune inscription du genre «Président-directeur général») et demandez: «ça, j’imagine que c’est la salle de bain?»

On s’en fout que ça soit la salle de bain ou non. Si vous vous trompez, votre guide va juste vous répondre «Oh, non, les toilettes sont là». Et voilà, c’est réglé.

Conseil #4 : Soyez le fun

Les premières impressions sont tenaces. Si vous avez l’air plate ou pas gentil, vous allez être pris pour défaire cette impression et ça peut prendre du temps.

Mais à l’inverse, quand t’es le fun, le monde te pardonne ton incompétence vraiment plus longtemps. Pensez-vous que Richard Martineau est sur toutes les tribunes parce que c’est intéressant ce qu’il dit? Moi je pense qu’il doit être VRAIMENT le fun dans un party. #shootersdanslenombril.

Soyez gentils, et surtout, soyez humbles. Des fois, on veut montrer qu’on est en contrôle, et on fait semblant de tout connaître. Laissez les gens vous enseigner leur façon de fonctionner et posez des questions. C’est beaucoup plus agréable pour tout le monde.

Conseil #5 : Impliquez-vous

Si vous travaillez pour une grosse entreprise, les chances sont bonnes qu’il y ait un comité social, genre la gang qui organise le party de Noël et qui achale le monde pour se déguiser à l’Halloween. Y a aussi parfois des équipes sportives comme le UFC chez URBANIA (c’est pas du tapage de gueules dans un octogone, c’est plutôt une équipe de soccer).

C’est vraiment une bonne idée de vous joindre à eux si vous voulez faire votre place. D’abord parce que les gens qui s’impliquent là-dedans, vous pouvez être sûr que c’est le genre de monde qui connaît le nom de tout le monde, mais aussi le nom de leurs enfants et de leurs animaux de compagnie.

Pis en plus, qui n’aime pas la personne qui donne des bonbons à l’Halloween et des cannes à bonbon à Noël?

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Les ventes en ligne de Nike augmentent de 31% grâce à leur association à Colin Kaepernick

Si vous brûlez vos souliers, vous devrez en acheter d'autres. Et vous inspirerez d'autre monde à acheter Nike.

Dans le même esprit